National Assembly of Québec - Return to homepage

National Assembly of Québec - Return to homepage

To use the Calendar, Javascript must be activated in your browser.
For more information

Home > News and Press Room > Press Conferences and Scrums > Point de presse de M. Éric Caire, leader parlementaire adjoint du deuxième groupe d'opposition, et M. Sébastien Schneeberger, porte-parole du deuxième groupe d'opposition en matière de loisir et de sport

Advanced search in the News and Press Room section

Start date must precede end date.

Point de presse de M. Éric Caire, leader parlementaire adjoint du deuxième groupe d'opposition, et M. Sébastien Schneeberger, porte-parole du deuxième groupe d'opposition en matière de loisir et de sport

Version finale

Wednesday, March 9, 2016, 11 h 15

Salle Bernard-Lalonde (1.131), hôtel du Parlement

(Onze heures seize minutes)

M. Caire : Alors, on voulait revenir, mon collègue le député de Drummond et moi, sur la question qu'on a posée au ministre du Sport et du Loisir concernant le programme des infrastructures sportives. D'abord, je pense qu'il n'est pas inintéressant de faire un rappel, à savoir que le Parti libéral avait déjà fait l'objet de vérifications du Vérificateur général et de recommandations à l'effet que ce programme-là laissait toute la place à du favoritisme, à savoir que la majorité des projets et des argents qui étaient investis étaient investis dans des comtés libéraux.

Il faut souligner aussi que le Parti québécois, au moment où il a été au pouvoir, a poursuivi dans cette tradition douteuse et en favorisant les comtés péquistes.

Au moment où on se parle, 20 % de ce budget-là a déjà été dépensé, soit 10 millions, et, comme l'a souligné mon collègue de Drummond, 9 millions ont été octroyés à des comtés libéraux. Donc, on comprend que le Parti libéral est un multirécidiviste du favoritisme, assez clairement.

Le ministre actuel, qui a été nommé, si ma mémoire est bonne, le 23... qui est entré en fonction le 23 février dernier, nous dit qu'il n'a pas connaissance de la liste de tous les projets qui ont été acceptés par son ministère et refusés. Pourtant, dans un communiqué du ministère daté du 7 mars, la nouvelle députée de Chauveau annonce un investissement à partir de fonds de ce même programme et elle fait cette annonce au nom du ministre du Loisir et du Sport.

Donc, comment le ministre peut-il annoncer des projets à partir d'une liste dont il dit ignorer l'existence? Il y a deux réponses à ça : le ministre n'a pas dit la vérité au sujet de sa connaissance des listes en question ou il n'a aucune idée de ce qui se passe dans son ministère. Et, dans les deux cas, c'est extrêmement inquiétant parce qu'on parle ici d'un fonds de 50 millions.

Là-dessus, je vais laisser mon collègue de Drummond compléter.

M. Schneeberger : Alors, bonjour. Alors, nous, ce qu'on demande aujourd'hui, dans le fond, c'est très simple : d'avoir les listes complètes des dossiers qui ont été acceptés et des dossiers refusés, par souci de transparence. Et on parle ici d'infrastructures sportives qui sont souvent, justement, en lien avec nos jeunes. Et ce n'est pas à nos jeunes de payer des approches qui pourraient être partisanes à des fins, justement, électorales.

Alors, nous, ce qu'on veut aujourd'hui, c'est avoir les deux listes, et, comme ça, bien, ça va être clair et transparent pour tout le monde.

M. Caire : Merci.

(Fin à 11 h 18)

Participants


Document(s) Related