National Assembly of Québec - Return to homepage

National Assembly of Québec - Return to homepage

To use the Calendar, Javascript must be activated in your browser.
For more information

Home > News and Press Room > Press Conferences and Scrums > Point de presse de Mme Paule Robitaille, porte-parole de l’opposition officielle en matière de relations internationales et de francophonie

Advanced search in the News and Press Room section

Start date must precede end date.

Point de presse de Mme Paule Robitaille, porte-parole de l’opposition officielle en matière de relations internationales et de francophonie

Version finale

Friday, November 29, 2019, 11 h 45

Salle Bernard-Lalonde (1.131), hôtel du Parlement

(Onze heures quarante-neuf minutes)

Mme Robitaille : Alors, bonjour à tous. Écoutez, j'ai écouté la mise à jour de la ministre Nadine Girault, la ministre des Relations internationales, et puis, bien, finalement, ça confirme ce qu'on dit depuis un an, la crainte que j'avais. Le ministère des Relations internationales est en train de devenir la succursale du ministère de l'Économie. Bien, juste le titre de cette mise à jour... Le Québec : fier en affaires partout dans le monde. On dirait le titre d'une stratégie du ministère de l'Économie.

Et puis le discours de Mme Girault aujourd'hui, c'était pratiquement exclusivement économique, là. Et moi, je me serais attendue à ce que le ministre Fitzgibbon soit là, parce que c'était tellement économique qu'il fallait qu'il soit là. Et donc elle parle d'économie probablement durant les trois quarts de son discours, et c'est inquiétant, et ça prouve ce qu'on dit depuis le début.

La deuxième chose, c'est cette espèce de contradiction entre son discours qui veut attirer les étudiants étrangers, qui veut aider les universités à recruter plus d'étudiants étrangers et ce que le ministre Jolin-Barrette, le ministre de l'Économie a dit il y a quelques semaines, où là il voulait carrément resserrer le Programme d'expérience québécoise et il était prêt à perdre des milliers d'étudiants étrangers au Québec. Et on aurait espéré que la ministre des Relations internationales peut-être suggère ou ait une certaine influence sur M. Jolin-Barrette avant qu'il présente sa politique sur le PEQ, sa politique qui a été, finalement, un fiasco.

Alors, la question que je me pose : Est-ce que ces ministres-là se parlent? Est-ce que les gens, dans ce caucus-là, travaillent en silo? Parce que ce que dit Mme Girault et ce que dit M. Jolin-Barrette vient complètement en contradiction. Alors, il y a ça. Et la troisième chose, c'est l'absence aujourd'hui du premier ministre Legault à Montréal. Alors, la ministre Girault fait sa mise à jour des relations internationales, et M. Legault n'est pas là. M. Legault est absent, et on se questionne à savoir l'importance pour M. Legault de cette mise à jour là. Et donc c'est les trois points fondamentaux de cette mise à jour qu'on a entendue aujourd'hui à Montréal par la ministre des Relations internationales. Je vous remercie.

So, I forgot to give my statement in English. Here I am. I've listened to Mrs. Giraud  this morning, the International Relations Minister of Québec. What I heard confirmed my fear. This ministry, the International Relations Ministry is actually becoming a branch of the Ministry of the Economy. Her discourse, her speech was mainly economic, I would say 90% economic, and it confirmed my fear form during the last year, where I said that slowly, bit by bit, the Ministry of the Economy was taking some parts of the Ministry of International Relations. So it was confirmed this morning.

The second thing is the contrast between what the Minister Mme Girault says about wanting to have more foreign students in Québec, help recruit foreign students, and the importance of foreign students, as opposed to the discourse of Mr. Jolin-Barrette, a couple of weeks ago, where he wanted to restraint the PEQ, and it was a total fiasco. But he still said that he wanted to restraint the PEQ and he was ready to lose thousands of students.

So I wish the... Actually, what we're saying, we're saying that these two ministers are not talking to each other, which is worrisome. And I would have wished that the Minister of International Relations would have talked to her colleague the Minister of Immigration before he launched or he announced his reform of the PEQ, which was a fiasco.

The third thing is the absence of the Prime Minister today in Montréal. If International Relations is important for Québec, we would have hoped the Prime Minister present today in Montréal. He was not. So I'm asking the question : Why wasn't he there? And it was so economic, I was wondering why Mr. Fitzgibbon was not there either.

So that's mainly my statement on the announcement today of Mme Girault, the International Relations Minister. Thank you.

(Fin à 11 h 58)

Participants


Document(s) Related