National Assembly of Québec - Return to homepage

National Assembly of Québec - Return to homepage

To use the Calendar, Javascript must be activated in your browser.
For more information

Skip Navigation LinksHome > Bibliothèque > Collections > Livres rares et précieux

Skip Navigation LinksLivres rares et précieux

 

La Bibliothèque de l'Assemblée nationale conserve une collection de livres rares et précieux d'environ 6 400 titres qui constitue à la fois un héritage et un témoignage de la vie culturelle et parlementaire du Québec. Certains sont disponibles en ligne dans l'exposition virtuelles Les trésors de la Bibliothèque.

Les collections originelles de la Bibliothèque ont été détruites au cours des trois grands incendies qui ont ravagé les édifices parlementaires au XIXe  siècle. De plus, à l'époque de la Confédération, de nombreux livres furent prélevés à Québec et envoyés à Ottawa pour former la première collection de la Bibliothèque du Parlement fédéral.

En 1884 et au cours des années suivantes, la Législature du Québec vota des crédits spéciaux pour restaurer ses collections. On fit alors l'acquisition de bibliothèques personnelles de grande valeur, notamment celles de Pierre-Joseph-Olivier Chauveau (1820-1890), ancien premier ministre du Québec; d'Antoine Polette (1807-1887), homme politique et magistrat; de Léon Provencher (1820-1892), célèbre naturaliste québécois et d'Alphonse Desjardins (1854-1920), fondateur des Caisses populaires. La plupart de ces collections n'ont pas survécu à l'épreuve du temps; elles ont disparu en tout ou en partie au fil du renouvellement des fonds. Cependant, les pièces les plus exceptionnelles ont été conservées et, jointes à des dons et d'autres acquisitions remarquables, elles ont formé la base des collections spéciales de l'Assemblée nationale. La Collection Chauveau constitue le fleuron de ces collections.

Autres pièces remarquables

Outre le fonds Chauveau, les collections spéciales contiennent des pièces remarquables telles : Le théâtre des cités du monde, ouvrage publié à Bruxelles vers 1574, orné de très belles gravures coloriées à la main. Elles représentent les grandes villes du monde et quelques-uns de leurs habitants. Ce livre d'une exceptionnelle valeur bibliographique témoigne de l'intérêt des élites européennes pour la géographie humaine à l'époque de la découverte du Nouveau Monde.

Parmi les ouvrages précieux de la Bibliothèque, on trouve La description de l'Égypte publié à Paris entre 1809 et 1818 et formant neuf grands volumes In-Plano . Il s'agit de l'une des plus prestigieuses entreprises de l'édition française au XIXe  siècle. À l'aide de somptueuses planches gravées et souvent coloriées, on y faisait le bilan de la géographie, de la faune et de la flore de l'Égypte et surtout de ses grands monuments antiques. On y transmettait les informations que les savants avaient ramenées de la célèbre campagne d'Égypte de Napoléon Bonaparte en 1798-1799.

Toute la France et l'Europe s'étaient alors intéressées aux traces de la civilisation égyptienne. Des découvertes extraordinaires, comme celle du décryptage des hiéroglyphes par Champollion, avaient suivi cet engouement populaire. Cette mode égyptienne traversa la Manche, puis l'Atlantique, et en 1823, la Bibliothèque de la Chambre d'assemblée du Bas-Canada fit l'acquisition d'un exemplaire de La description de l'Égypte . On fit même confectionner par un ébéniste un cabinet spécial pour y déposer le précieux document. L'exemplaire d'origine a disparu en 1849, mais un autre l'a remplacé au début du XXe siècle.

Grâce aux fragments conservés de la collection d'Antoine Polette, la Bibliothèque possède une collection d'ouvrages classiques de droit anglais et français des XVIIe et XVIIIe siècles. On y retrouve plus particulièrement des ouvrages sur la coutume de Paris et sur le droit civil français qui sont à l'origine du Code civil québécois adopté en 1866.

Les collections spéciales comptent également quelques Laurentiana (ouvrages imprimés dans les premières années de l'imprimerie au Québec). L'exemple du premier traité de droit parlementaire publié au Québec est un exemple intéressant à citer. Il s'agit du Lex Parliamentaria , publié à l'origine à Londres en 1690. L'ouvrage a connu plusieurs réédition en Angleterre au XVIIIe siècle et est devenu une référence fondamentale sur les principes du droit parlementaire britannique. Vers 1801, Joseph-François Perrault, ancien député à la Chambre d'assemblée, entreprend de traduire ce traité en français pour le bénéfice des députés canadiens. L'ouvrage est publié à Québec chez John Neilson en 1803. Son impact a été très important, car les députés canadiens y puiseront la base même des revendications que Papineau et le Parti patriote défendront jusqu'en 1837.

Les ouvrages de la collection spéciale sont inclus dans le catalogue CUBIQ. Certains de ces ouvrages ont été numérisés et peuvent être consultés en ligne.

Pour plus d'informations :
Courrier électronique : bibliotheque@assnat.qc.ca
Téléphone : 418 643-4408
Télécopie : 418 646-3207