Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Travaux parlementaires > Journal des débats > Index du Journal des débats

Index du Journal des débats - Participants

42-1 (27 novembre 2018 - )


PICARD Marilyne - Soulanges
Handicapé - Journée thématique - Déclaration de député - 150-1

Assemblée
Fascicule n°5, 4 décembre 2018, pages 150-151

[...]

Souligner le 25e anniversaire de l'émission de télévision La petite vie

Mme Isabelle Melançon

Mme Melançon : Merci, M. le Président. J'aimerais aujourd'hui souligner les 25 ans de la série télévisuelle La petite vie, qui a diffusé son premier épisode le 16 octobre 1993.

Celle-ci est vite devenue un des plus grands phénomènes de la télévision québécoise. Lors de la diffusion des 59 épisodes, qui se sont déroulés entre 1993 et 1998, c'est en moyenne plus de 3 millions de téléspectateurs qui se donnaient rendez-vous à chaque semaine.

Je vous invite à visiter l'exposition interactive présentée au musée Pointe-à-Callière à partir du 5 décembre prochain, et ce, jusqu'au 7 avril 2019. Vous aurez ainsi l'occasion de replonger dans cet univers ludique et satirique.

Merci au créateur, Claude Meunier, aux acteurs, aux actrices de la série de nous avoir fait vivre de si merveilleux fous rires en famille. Merci, M. le Président.

Le Vice-Président (M. Picard) : Merci. Nous poursuivons avec Mme la députée de Saint-Hyacinthe.

Souligner l'engagement bénévole de M. Jacques Raymond,
propriétaire de la Pâtisserie La Demi-Calorie

Mme Chantal Soucy

Mme Soucy : M. le Président, savez-vous que la circonscription de Saint-Hyacinthe détient le record canadien de la plus longue bûche de Noël?

M. Jacques Raymond, propriétaire de la Pâtisserie La Demi-Calorie, a décidé de contribuer de façon créative auprès de notre communauté en produisant une bûche de Noël dont les fonds recueillis sont versés au Centre de pédiatrie sociale Grand Galop de Saint-Hyacinthe. Cette pâtisserie de 70 mètres sera servie lors de l'événement Magie de Noël ce samedi 8 décembre. D'ailleurs, j'y serai avec mon équipe pour servir les citoyens. J'invite tous les citoyens à venir déguster cette succulente création, qui nécessite pas moins de 253 litres de crème, 1 185 oeufs et 75 kilos de chocolat belge.

Alors, aujourd'hui, je tiens à rendre hommage à M. Jacques Raymond et tous les partenaires qui s'associent à ce projet de bienfaisance. Félicitations à tous! Merci.

Le Vice-Président (M. Picard) : Merci, Mme la députée. Je cède maintenant la parole à Mme la députée de Laviolette—Saint-Maurice.

Rendre hommage à Mme Sylvie Gervais, directrice générale
du Centre d'action bénévole de Grand-Mère

Mme Marie-Louise Tardif

Mme Tardif : Merci, M. le Président. Depuis 22 ans, c'est avec conviction et passion que Mme Sylvie Gervais dirige le Centre d'action bénévole de Grand-Mère, où 324 bénévoles oeuvrent dans 13 services différents auprès de personnes en perte d'autonomie et en situation de pauvreté des secteurs Grand-Mère, Saint-Georges, Lac-à-la-Tortue et Saint-Jean-des-Piles de la ville de Shawinigan. Elle a elle-même débuté comme bénévole à la popote volante et à la présidence du conseil d'administration, période durant laquelle elle a fondé avec sa mère L'Atelier des Farfadets. Depuis 1995, L'Atelier des Farfadets est un service de récupération et de réparation de jouets et de vêtements chauds où les bénévoles travaillent durant toute l'année afin de pouvoir offrir des cadeaux de Noël aux enfants de zéro à 12 ans.

Depuis des décennies, elle travaille à réduire l'iniquité sociale et à aider les autres. Grâce à ses implications, ce sont des milliers de personnes qui ont reçu de l'aide. Bravo! Et merci d'embellir le monde.

Le Vice-Président (M. Picard) : Merci, Mme la députée. Je cède maintenant la parole à Mme la députée de Soulanges.

Souligner la Journée internationale des personnes handicapées

Mme Marilyne Picard

Mme Picard : Merci, M. le Président. Hier, le 3 décembre, était la Journée internationale des personnes handicapées. Comme vous le savez, M. le Président, cette journée est très spéciale pour moi, puisque j'ai à la maison une petite fille de six ans lourdement handicapée. Je connais certaines réalités que 9,5 % de la population vivent.

Cette journée reconnaît l'effort que certaines personnes déploient jour après jour pour leur bien-être. Elle sensibilise la population à la réalité que vivent les personnes ayant des limitations fonctionnelles. Elle démontre l'importance d'inclure toutes les personnes à notre société, de ne laisser personne derrière. Cette année, l'ONU a retenu le thème Autonomiser les personnes handicapées et assurer la participation et l'égalité.

Je tiens à féliciter les organismes qui desservent mon comté, Soulanges : le Répit Le Zéphyr, Parrainage civique, Moulin de la source, Autisme Montérégie, PEHDDAA, Jonathan de Soulanges, Croissant 21, Transport Soleil, Nova.

En terminant, M. le Président, je désire réaffirmer un principe de base : Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Merci.

Le Vice-Président (M. Picard) : Merci, Mme la députée. Nous poursuivons avec M. le député de Laurier-Dorion.

Dénoncer le meurtre de M. Camilo Catrillanca, paysan mapuche,
par des forces policières au Chili

M. Andrés Fontecilla

M. Fontecilla : Merci, M. le Président. Pour ma première déclaration, je voudrais soulever une dénonciation d'une atteinte grave aux droits de la personne qui est arrivée au Chili, mon pays d'origine.

Le 14 novembre dernier, lors d'une opération d'une escouade militarisée de la police chilienne ayant eu lieu dans la localité de Temucuicui, située au sud du Chili, un paysan, Camilo Catrillanca, 24 ans, a été froidement abattu par une balle derrière la tête, une balle tirée par un policier. Ce paysan était désarmé, n'était aucunement impliqué dans un quelconque acte criminel. Cette bavure découle de la militarisation d'un conflit avec le peuple mapuche, qui luttent depuis des décennies pour l'obtention de leurs droits ancestraux sur leurs terres traditionnelles.

Je voudrais exiger que le gouvernement chilien fournisse des garanties de réparation et de non-répétition d'un tel crime aux victimes et à leurs familles, que le gouvernement chilien s'engage à mettre un terme à ce type de raids policiers massifs sur les communautés mapuches, car ils violent leurs droits fondamentaux et sont responsables de la persécution et de la criminalisation des peuples autochtones. Merci.

• (13 h 50) •

Le Vice-Président (M. Picard) : Merci. Merci, M. le député. Je cède la parole à M. le député de Borduas.

Souligner la carrière et l'engagement bénévole et
communautaire de M. Jacques Rémy

M. Simon Jolin-Barrette

M. Jolin-Barrette : Merci, M. le Président. Je veux aujourd'hui souligner la carrière de M. Jacques Rémy, présent aujourd'hui dans les tribunes avec nous, qui prend sa retraite après une quarantaine d'années passées au sein du Mouvement Desjardins, dont plus de 20 ans comme directeur général de la caisse de Beloeil—Mont-Saint-Hilaire. Mais, plus encore, ce sur quoi je veux mettre l'emphase aujourd'hui, c'est l'engagement de M. Rémy auprès de sa communauté.

Jacques Rémy a su incarner des valeurs comme la coopération et l'implication en prenant part personnellement à une foule de projets porteurs pour La Vallée-du-Richelieu, des projets économiques, communautaires ou sociaux. Il y a quelques jours, il s'est aussi vu décerner le prix du Mérite exceptionnel lors du Gala Excellence agricole Montérégie-Est, un autre domaine pour lequel ce natif de Saint-Marc-sur-Richelieu a su démontrer son soutien.

Pour finir, M. le Président, je veux remercier Jacques Rémy pour l'exemple qu'il a donné et pour le legs qu'il laisse à notre communauté. C'est la tête bien haute qu'il peut maintenant offrir plus de temps à Marielle, à ses filles et à ses petits-enfants. Bravo et un sincère merci, Jacques, au nom de toute la communauté de La Vallée-du-Richelieu, pour ton implication au cours des dernières années! Bonne retraite!

Le Vice-Président (M. Picard) : Merci. M. le député de Granby, pour la dernière déclaration.

Souligner le 75e anniversaire de L'Association
de la colonie de vacances de Granby

M. François Bonnardel

M. Bonnardel : Merci, M. le Président. Aujourd'hui, j'ai l'immense plaisir de souligner le 75e anniversaire de L'Association de la colonie de vacances de Granby.

Il faut remonter à 1943 pour assister aux premiers pas d'un organisme important dans la région. Et, au fil des années, ils ont permis à des milliers d'enfants provenant d'un milieu défavorisé ou malades de passer du temps dans un camp de vacances. Grâce aux généreux donateurs, qui contribuent à l'association année après année, des jeunes peuvent mettre un peu de couleur et de bonheur dans leur été. Cette année encore, c'est près de 200 enfants qui ont pu en bénéficier.

Il n'est pas toujours évident pour les parents de pouvoir payer à leurs jeunes différentes activités pour leur permettre de profiter pleinement de leur jeunesse. C'est d'autant plus vrai lorsque les familles disposent de peu de moyens ou encore doivent subvenir aux nombreux besoins essentiels de leur enfant souffrant d'un trouble de santé. C'est pour cela que ce genre de contribution à notre région est essentiel pour les générations futures. Et je profite donc de ce moment pour souligner le travail de Jennifer Ross, présidente, ainsi que de l'ensemble des donateurs et bénévoles qui fait de L'Association de la colonie de vacances de Granby un organisme qui aide nos jeunes en difficulté. Merci pour tout et bon 75e anniversaire! Merci, M. le Président.

Le Vice-Président (M. Picard) : Merci. Cela met fin à la rubrique Déclarations de députés.

[...]
 

En Complément