Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Travaux parlementaires > Journal des débats > Index du Journal des débats

Index du Journal des débats - Participants

42-1 (27 novembre 2018 - )


LÉVESQUE Sylvain - Chauveau
Code des filles, Le (organisme) - Félicitations - Déclaration de député - 2754-5

Assemblée
Fascicule n°43, 15 mai 2019, pages 2754-2755

[...]

Le Vice-Président (M. Picard) : Merci, Mme la députée. Malheureusement, vous avez droit à une minute. Donc, je reconnais maintenant Mme la députée de Westmount—Saint-Louis.

Souligner la contribution de l'Université McGill, de la ville de Westmount et de
l'organisme Caregiver Crosswalk au domaine de la santé mentale

Mme Jennifer Maccarone

Mme Maccarone : Merci, M. le Président. Today, in my riding of Westmount—Saint-Louis, the city of Westmount has partnered with McGill University Faculty of Medicine and Caregiver Crosswalk to educate its citizens on the reality of dementia as part of mental health awareness. This conference is a unique partnership that educates and empowers its citizens, many of whom will be called upon to care for loved ones with declining cognitive and physical functions, as dementia cases increase with our aging population.

Dr. Jose Morais, of McGill University, Mrs. Claire Webster, founder of Caregiver Crosswalk, and Dr. Serge Gauthier, also of McGill University, have come together to share their knowledge and expertise with the community and to provide essential information that will help families to understand and access the resources needed to navigate this disease. Mayor Christina Smith said it best : «The care of our seniors needs to be part of all of our decision-making, from the community services we offer to the roads we build.»

Congratulations to the city of Westmount and McGill for this innovative collaboration!

Le Vice-Président (M. Picard) : Merci, Mme la députée. Je reconnais M. le député de Chapleau.

Souligner le 70e anniversaire de la Légion royale
canadienne filiale 58 Pointe-Gatineau

M. Mathieu Lévesque

M. Lévesque (Chapleau) : Merci, M. le Président. Je suis privilégié, aujourd'hui, de pouvoir souligner un événement très important pour une organisation de mon comté. La Légion royale canadienne filiale 58 à Pointe-Gatineau célèbre cette année son 70e anniversaire. 70 ans de franc succès.

Fondée en 1949, cette filiale a toujours su se démarquer dans notre communauté, notamment grâce au travail acharné de ses bâtisseurs, qui ont travaillé d'arrache-pied afin de réaliser la construction du cénotaphe et de la croix au coin de la rue Saint-Louis et du boulevard Gréber, au coeur de mon comté de Chapleau. Toujours animée par sa mission de servir les anciens combattants, les militaires en service, les membres de la GRC et leurs familles, la Légion royale canadienne filiale 58 à Pointe-Gatineau s'assure que nous n'oubliions jamais les anciens combattants tombés au front. À ce propos, elle organise des événements solennels pour les cérémonies du jour du Souvenir et permet à ses membres de se réunir lors d'événements sociaux.

Félicitations à tous les membres de la Légion royale canadienne filiale 58 Pointe-Gatineau! Et bon 70e anniversaire à vous!

Le Vice-Président (M. Picard) : Merci. Mme la députée de Mercier.

Commémorer la Nakba

Mme Ruba Ghazal

Mme Ghazal : Merci, M. le Président. 1948, Mohamed, Myassar, Rachad et Soheila, mes grands-parents, étaient dans la fleur de l'âge. Ils ont été expulsés de leur maison et arrachés à leur terre en Palestine pour se réfugier au Liban. Ils croyaient que c'était temporaire, le temps que les massacres perpétrés par les groupes terroristes sionistes s'arrêtent. Ils quittaient sans bagage, la clé de leur maison à leur cou, leurs enfants dans leurs bras et la conviction du retour dans leur coeur.

La Nakba, «catastrophe» en arabe, a façonné l'histoire intime de ma famille comme celle de millions d'autres. L'Holocauste, le génocide arménien et d'autres catastrophes humaines commémorées dans cette enceinte ont traversé l'histoire. À ces occasions, on a l'habitude de dire : Plus jamais. Avec la Nakba, ce luxe n'est pas permis. Mais l'obstination de ce peuple à exister est un pied de nez à l'apartheid. Les paroles du grand poète palestinien Mahmoud Darwich nous le rappellent : «...nous souffrons d'un mal incurable qui s'appelle l'espoir. Espoir de libération et d'indépendance.»

Vive la Palestine libre et indépendante! (S'exprime dans une langue étrangère).

Le Vice-Président (M. Picard) : Merci. M. le député de Chauveau.

Souligner le travail de l'organisme Le Code des filles

M. Sylvain Lévesque

M. Lévesque (Chauveau) : Merci beaucoup, M. le Président. C'est avec enthousiasme que je souligne aujourd'hui un projet aussi prometteur que novateur qui porte le nom Le Code des filles, une initiative visant à stimuler l'intérêt principalement des jeunes filles vers les métiers de programmation numérique, où elles sont sous-représentées.

C'est grâce au soutien de parents et de professionnels bénévoles ainsi que de partenaires que ce projet fut lancé en mai 2018, mais c'est, bien sûr, d'abord et avant tout grâce à l'intérêt et à l'implication des jeunes filles, réparties dans une trentaine d'écoles de la région de Québec.

Le Code des filles est notamment à l'origine d'un grand événement public organisé par des élèves de 14 à 15 ans qui a attiré des milliers de personnes en avril dernier, un événement d'initiation à la programmation ayant pour but d'encourager les filles de huit à 18 ans à considérer les métiers de programmation et du numérique.

Bravo à ces jeunes filles et aux parents bénévoles pour leur implication! Et encourageons les femmes à prendre part à la transformation technologique en cours. Merci, M. le Président.

Le Vice-Président (M. Picard) : Merci, M. le député. Je cède la parole à Mme la députée de Duplessis.

Rendre hommage à quatre agents de la Sûreté
du Québec pour leur acte de bravoure

Mme Lorraine Richard

Mme Richard : Merci, M. le Président. M. le Président, permettez-moi de rendre hommage aujourd'hui aux agents de la Sûreté du Québec qui ont secouru cinq enfants pris sur les glaces du golfe Saint-Laurent, le 4 mai dernier, près de La Romaine, en Basse-Côte-Nord. Je salue ici le courage de Guillaume Rochette, David Lavoie, Yannick Lefebvre et Jocelyn Veilleux, qui, dans le cadre de leurs fonctions, sont venus en aide à cinq jeunes enfants étant pris sur des banquises s'étant détachées de la rive. Une de ces enfants se trouvait dans une situation extrêmement périlleuse. Grâce au sang-froid et à la bravoure de ces policiers de la Sûreté du Québec, ces jeunes sont en vie aujourd'hui.

En tant que députée de Duplessis, au nom de mes citoyens, je tenais à féliciter et à remercier ces policiers. Messieurs, votre courage vous honore. Merci du fond du coeur.

• (9 h 50) •

Le Vice-Président (M. Picard) : Merci, Mme la députée. Je cède maintenant la parole à Mme la députée de Châteauguay.

Saluer le mouvement de solidarité envers les victimes
de l'incendie du 7 avril 2019 à Châteauguay

Mme MarieChantal Chassé

Mme Chassé : Merci, M. le Président. Le 7 avril dernier est survenu à Châteauguay un terrible incendie d'un immeuble à logements. 35 ménages se sont retrouvés à la rue, une soixantaine de personnes touchées.

Dans l'instant, la région s'est mobilisée. Un plan de relocalisation a été mis en place, des repas ont été servis, des vêtements et des meubles ont été récoltés et puis redistribués.

Je tiens à saluer les efforts de l'OMH Châteauguay, la Croix-Rouge, la ville de Châteauguay, le RIAPAS, le Centre communautaire de Châteauguay, SOLIDES, La Rencontre châteauguoise, Entraide Mercier, les donateurs privés ainsi que les trois paroisses du comté. Grâce à vous, les sinistrés se sont sentis pris en charge. Vous avez mis un baume sur leurs souffrances.

Je dis souvent à quel point je suis admirative de l'esprit de bienfaisance et d'altruisme que je découvre dans ma région. Encore une fois, vous nous avez démontré que vous êtes un modèle d'entraide sociale pour bien des communautés. Merci à vous tous. Merci, M. le Président.

Le Vice-Président (M. Picard) : Merci, Mme la députée. M. le député de Sainte-Rose, votre déclaration.

Souligner le Mois de la prévention de la maladie de Lyme

M. Christopher Skeete

M. Skeete : Merci beaucoup, M. le Président. Je prends la parole aujourd'hui pour vous parler d'une maladie qui, à cause du dérèglement climatique, gagne de plus en plus de terrain. Il s'agit de la maladie de Lyme.

Contractée par la morsure d'une tique, souvent lors des balades dans la nature, cette maladie touche une large proportion d'enfants, qui ne remarquent pas cette morsure et n'ont donc pas un recours au traitement préventif qui pourrait régler les symptômes suivants : difficulté de fonctionner, difficulté de se tenir debout, difficulté à marcher, se concentrer, et même des douleurs insoutenables. Vous l'aurez compris, la prévention est maître mot pour nos enfants, qu'ils puissent se promener en forêt sans qu'ils ne craignent, aller à l'école ou s'amuser pleinement et profiter pleinement de leur enfance.

Ce mois-ci, c'est le mois de la maladie de Lyme. Je vous invite à afficher solidairement le ruban vert dans vos aventures ou sur vos résidences tel que je le fais moi-même dans mon comté de Sainte-Rose. Merci à l'organisme Enfance Lyme Québec pour leur travail d'éducation et de prévention pour cette maladie. Merci beaucoup, M. le Président.

[...]
 

En Complément