Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Travaux parlementaires > Journal des débats > Index du Journal des débats

Index du Journal des débats - Participants

42-1 (27 novembre 2018 - )


PROULX Caroline - Berthier
Tourisme - Main-d'oeuvre - Pénurie - 2971-2 (q.)

Assemblée
Questions et réponses orales
Fascicule n°46, 29 mai 2019, pages 2971-2972

[...]

M. Gaétan Barrette

M. Barrette : Ma question était non seulement excellente, mais elle était claire. Le ministre de l'Éducation a dit : Si vous avez besoin d'argent, appelez-moi. C'est clair que l'appel va être transféré au président du Conseil du trésor. Et la question, elle est très simple. Ce n'est pas une question d'infrastructure.

Est-ce que le président du Conseil du trésor va répondre favorablement aux demandes des commissions scolaires qui vont passer par le bureau du ministre de l'Éducation, oui ou non? Un choix simple, M. le Président. Allez-y.

Le Président : M. le président du Conseil du trésor, la parole vous appartient.

M. Christian Dubé

M. Dubé : M. le Président, non seulement ma réponse, elle était claire... et je pense que le député de La Pinière devrait rester très calme. Je vais être très calme dans ma réponse. Nous avons dit que l'éducation, M. le Président, était... pardon, merci. Nous avons dit que l'éducation était une priorité. Il n'y a pas une fois où on a eu des demandes du ministre de l'Éducation où nous n'avons pas répondu favorablement.

Une priorité pour nous, c'est une priorité. Et, contrairement à ce qui a été fait par le gouvernement libéral dans les dernières années, l'éducation est une priorité.

Le Président : Je demande d'éviter de vous interpeler, bien sûr. Question principale, M. le député de Viau.

Pénurie de main-d'oeuvre dans l'industrie du tourisme

M. Frantz Benjamin

M. Benjamin : Merci, M. le Président. Le tourisme est une industrie ayant eu des retombées économiques de 15,7 milliards en 2018 dans les régions du Québec. Cette année, le taux de chômage se situe à un niveau historiquement bas et cela engendre des impacts dans le secteur touristique, où environ 20 000 emplois seraient à combler, selon l'édition du 13 mai 2019 du Journal de Québec. À titre d'exemple, M. le Président, 2 000 emplois à combler en Montérégie, 660 postes à combler à Laval, 1 131 en Mauricie—Centre-du-Québec, 300 en Gaspésie, quatre emplois sur 10 dans les régions périphériques de Québec. Compte rendu de cette situation particulière : l'industrie ne peut pas attendre à l'automne prochain pour la mise en place de solutions. La ministre devrait agir immédiatement sur cet enjeu.

Ma question, fort simple : Qu'est-ce que la ministre compte faire pour la saison estivale 2019?

Le Président : Mme la ministre du Tourisme.

Mme Caroline Proulx

Mme Proulx (Berthier) : Merci, M. le Président. Merci au collègue de Viau. En fait, avant qu'on ne parle des enjeux reliés à la pénurie de main-d'oeuvre, lors du premier budget de la Coalition avenir Québec, le ministre des Finances a présenté des mesures favorables au retour à l'emploi dans l'industrie touristique. C'est notre gouvernement qui a décidé de ramener les travailleurs expérimentés dans notre industrie, donc des travailleurs expérimentés à qui on va donner, donc, un crédit d'impôt pour les ramener dans notre industrie. C'est des gens qui sont passionnés, passionnés par l'industrie, qui veulent venir travailler durant les hautes saisons de l'industrie touristique et qui choisissent de voyager, eux, en dehors de la grande saison.

Alors, nous allons répondre aux demandes de l'industrie touristique. Le Québec est sur une formidable lancée. 3,5 % d'augmentation de touristes qui viennent au Québec. Je suis convaincue que l'industrie touristique, tout ensemble, va s'aligner pour faire en sorte...

Une voix : ...

Mme Proulx (Berthier) : Je n'ai pas terminé, M. le député de Viau. Donc, pour faire en sorte qu'on réponde favorablement... Et je salue d'ailleurs le travail du ministre des Finances pour aider notre industrie québécoise.

Le Président : Première complémentaire maintenant, M. le député de Viau.

M. Frantz Benjamin

M. Benjamin : Et pourtant, M. le Président, lors des consultations, ce que j'ai entendu de la part de l'ensemble des acteurs de l'industrie, c'est : La pénurie de main-d'oeuvre est la priorité. Maintenant, la ministre a bien beau vouloir nous annoncer...

C'est quoi, le plan? Comment? Pour la saison estivale 2019, l'expérience touristique doit être, à la fois pour les visiteurs et pour les Québécoises et Québécois qui visitent les régions du Québec, un succès. Comment? C'est quoi, le plan?

• (11 heures) •

Le Président : Mme la ministre du Tourisme.

Mme Caroline Proulx

Mme Proulx (Berthier) : M. le Président, je tiens à rassembler cette... à rassurer, pardon, cette Assemblée. L'industrie touristique va extrêmement bien au Québec. Je le répète, le ministre des Finances a amené, dans le premier budget de la Coalition avenir Québec, des mesures claires, des mesures efficaces pour ramener les travailleurs expérimentés. On est allés encore plus loin, M. le Président. Avec mon confrère le ministre du Travail et de l'Emploi, on a lancé une vaste campagne de valorisation de l'industrie touristique. Nous sommes allés sur le terrain. Nous avons consulté les gens de notre industrie. Et vous savez quoi? Ils nous ont dit : Mme la ministre, aidez-nous à valoriser les emplois dans l'industrie touristique. Conjointement avec mon confrère, c'est ce qu'on a fait. On a déployé...

Le Président : En terminant.

Mme Proulx (Berthier) : ...donc, une vaste campagne de valorisation...

Le Président : Deuxième complémentaire, Mme la députée de Vaudreuil.

Des voix : ...

Le Président : Ça doit être une complémentaire. La principale appartenait au deuxième groupe d'opposition.

Mme Marie-Claude Nichols

Mme Nichols : Alors, en complémentaire, M. le Président, alors on va parler du tourisme dans Vaudreuil. Et, en parlant de tourisme, est-ce qu'on peut inviter... c'est une invitation officielle à la ministre de venir rencontrer des sinistrés, et il y en a qui sont ici présents.

Le Président : M. le leader du gouvernement, en terminant, quelques secondes.

M. Simon Jolin-Barrette

M. Jolin-Barrette : M. le Président, bien que nous appréciions l'effort de la députée de Vaudreuil de faire un lien dans sa question avec la question principale du député de Viau, le sujet de la question complémentaire doit toucher la question principale.

Une voix : ...

Le Président : Non, maintenant, on poursuit sur la question complémentaire sur le sujet amorcé.

Mme Marie-Claude Nichols

Mme Nichols : On parle d'hébergement, de tourisme. On héberge nos sinistrés à l'hôtel. L'hôtel, c'est une forme d'hébergement.

Alors, je repose ma question : Est-ce que la ministre peut venir rencontrer les sinistrés ici présents?

Le Président : M. le leader du gouvernement.

M. Simon Jolin-Barrette

M. Jolin-Barrette : M. le Président, écoutez, la collègue du Tourisme a répondu aux questions relativement à la pénurie de main-d'oeuvre, aux emplois à combler dans l'industrie touristique, elle a répondu à juste titre, et la ministre de la Sécurité publique a répondu relativement aux différents programmes en lien avec la situation, et nous avons eu l'occasion.

Cela étant dit, M. le Président, on ne peut pas faire indirectement ce qu'on ne peut pas faire directement, et j'invite...

Des voix : ...

Le Président : S'il vous plaît!

M. Jolin-Barrette : ...la prochaine fois, à respecter davantage le règlement les collègues de l'opposition officielle.

Des voix : ...

Le Président : S'il vous plaît! S'il vous plaît! S'il vous plaît!

[...]
 

En Complément