Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Travaux parlementaires > Journal des débats > Index du Journal des débats

Index du Journal des débats - Participants

42-1 (27 novembre 2018 - )


PROULX Sébastien - Jean-Talon
Règlement de l'Assemblée nationale - Article n° 79 - 3041

Assemblée
Fascicule n°47, 30 mai 2019, page 3041

[...]

visage découvert et la réception de service à visage découvert pour des motifs de sécurité et d'identification. Est-ce que le député de LaFontaine est en désaccord avec ce qu'on fait dans le cadre du présent projet de loi?

Le Président : Première complémentaire, M. le député de LaFontaine.

M. Marc Tanguay

M. Tanguay : Alors, M. le Président, si c'est le leader qui se lève sur ma prochaine, ça va être gênant. Je parle de quoi? Je parle de la charte des droits et libertés des Québécoises et Québécois, c'est la ministre de la Justice qui est responsable. Je parle de la Loi sur l'accès à l'égalité en emploi, article 34, c'est la ministre de la Justice qui est responsable; lorsque la ministre de la Justice dit : À toutes les fois que vous allez poser une question qui implique un concept juridique, ne venez pas me voir, je ne répondrai pas.

M. le Président, si elle ne répond pas sur les concepts juridiques, qu'est-ce qu'elle fait assise ici un micro devant elle?

Des voix : ...

Le Président : S'il vous plaît! S'il vous plaît! S'il vous plaît! M. le ministre de l'Immigration.

M. Simon Jolin-Barrette

M. Jolin-Barrette : M. le Président, les parlementaires peuvent poser les questions qu'ils veulent en cette Chambre. Le député de LaFontaine décide d'aller dans ce sens-là et dans l'expression qu'il choisit. Une chose est sûre, c'est que nous, on travaille en équipe, ici, au gouvernement du Québec, et le projet de loi n° 21 fait en sorte de clarifier le concept de laïcité de l'État parce que, dans nos lois, M. le Président, ce n'était pas prévu.

Souvent, il y a des politiciens, il y a des formations politiques qui disent que l'État québécois, il est laïque. Bien, M. le Président, ce n'était pas vrai jusqu'au dépôt du projet de loi n° 21. Le député de LaFontaine devrait être fier qu'on inscrive la laïcité de l'État dans nos lois et qu'on puisse tourner la page sur ce débat qui a divisé le Québec pendant plus de 10 ans.

Le Président : Deuxième complémentaire, M. le député de LaFontaine.

M. Marc Tanguay

M. Tanguay : M. le Président, une personne, ça ne fait pas une équipe. C'est juste le leader qui se lève pour répondre à nos questions. Le collègue de Jean-Lesage, le 1er mai dernier, a posé la question suivante à la ministre de la Justice : Est-ce que vous considérez que la Charte des droits et libertés de la personne est un élément essentiel de l'identité québécoise? Très facile. Réponse : Je n'ai pas d'opinion ou de réponse à formuler à cette question-là. Alors, M. le Président, on ne peut pas lui parler de droits. On ne peut pas lui parler de libertés. On ne peut pas lui parler de concepts juridiques.

Qu'est-ce qu'elle fait assise ici, en cette Chambre?

Le Président : M. le ministre de l'Immigration.

Des voix : ...

Le Président : Votre attention à tous, s'il vous plaît! La parole n'appartient qu'au ministre de l'Immigration. S'il vous plaît!

M. Simon Jolin-Barrette

M. Jolin-Barrette : M. le Président, le projet de loi n° 21 vise à s'assurer de séparer l'État des religions, de modifier la Charte des droits et libertés de la personne pour inclure le concept de laïcité de l'État. Est-ce que le député de LaFontaine considère que ce n'est pas important, la laïcité de l'État, autant que l'égalité entre les femmes et les hommes?

Le Président : M. le leader de l'opposition officielle.

M. Proulx : M. le Président, c'est la troisième occasion qu'a le leader du gouvernement de prendre la place de la ministre de la Justice pour répondre. Vous connaissez l'article 79. On lui a posé une question très simple. À micro fermé, la ministre a dit : Qu'est-ce que je fais ici? Je fais du temps. Bien là, le même temps, là, le temps qui reste, peut-être qu'on pourrait lui donner, M. le Président.

Des voix : ...

Le Président : S'il vous plaît! S'il vous plaît! M. le leader, veuillez poursuivre.

[...]
 

En Complément