Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Travaux parlementaires > Journal des débats > Index du Journal des débats

Index du Journal des débats - Participants

42-1 (27 novembre 2018 - )


LEFEBVRE Éric - Arthabaska
Discours d'ouverture - Débat parlementaire - 364

Assemblée
Fascicule n°7, 6 décembre 2018, page 364

[...]

M. le Président, j'ai le privilège, en terminant, dans ma dernière minute, d'avoir obtenu la confiance du premier ministre et d'être aujourd'hui celui qui est responsable des Transports. Et, M. le Président, je ne pouvais pas m'imaginer jusqu'à quel point on pouvait, aux Transports, toucher le quotidien des gens jour après jour. Et je vois l'ancien ministre qui répond positivement. Qu'on soit piéton, cycliste, motocycliste, motoneigiste, les bateaux, les trains, on touche le quotidien d'énormément de gens. Je me souviens de plein de vos discours que j'ai entendus, écoutés, tout particulièrement celui de Saint-Jean. Je vous fais un clin d'oeil en vous disant : J'ai bien entendu vos récriminations, comme tous ceux et celles qui m'écrivent et qui me disent : M. le ministre, on a besoin de vous. Je vais essayer de répondre positivement à vos demandes, à gauche et à droite. C'est un gros, gros ministère.

Je veux saluer tous ceux, M. le Président, en terminant, qui m'ont accompagné depuis 2007, de Véronique à Sylvie, à ma chère Catherine, qui nous a quittés cet été, qui a été avec moi pendant 10 ans, ma chère Catherine qui doit être extrêmement fière; ma gang au bureau, François, Marc-André, Linda, Jennifer qui vient de se joindre à nous; mon ancienne gang qui était au cabinet pendant les quatre dernières années et demie, d'Emmanuel à Annabelle, à Mélissa, à Pierre, à tous ceux que j'oublie, à mon comité d'action local à Granby, qui me supporte depuis tant d'années. À tous les citoyens de Granby et de Shefford, qui m'ont donné leur confiance depuis 2007, cinq élections. Je suis honoré de les représenter depuis 2007. J'accepte ce nouveau mandat avec beaucoup, beaucoup d'humilité et j'espère ne pas les décevoir et de vous décevoir. Merci.

Le Vice-Président (M. Picard) : Merci, M. le député de Granby. Avant de céder la parole à M. le député d'Arthabaska, tout à l'heure vous avez approuvé les propos de l'intervenant en applaudissant, et j'ai entendu des cris. S'il vous plaît, nous ne sommes pas à l'aréna, nous ne sommes pas à un spectacle, nous sommes à l'Assemblée nationale. M. le député d'Arthabaska.

M. Éric Lefebvre

M. Lefebvre : Merci, M. le Président. Écoutez, on est aujourd'hui le 6 décembre 2018, j'ai le privilège de terminer les 25 heures de réponse au discours du premier ministre pour l'ouverture de cette 42e législature.

Le 6 décembre 2016, le député de Granby, qui vient juste de faire une allocution, m'a accueilli dans le caucus de la CAQ. Il y a exactement deux ans, je faisais aujourd'hui mes premiers pas à l'Assemblée nationale. Être député, M. le Président, c'est un grand privilège, un très grand privilège, et j'ai le privilège de l'être, comme je vous le disais, depuis deux ans aujourd'hui.

Je veux tout d'abord dire merci à mon équipe de bureau et de campagne, Stéphanie, Pierre-Luc, Sonia, France, Mario, Richard, Yannick, Chris, Yves, Yves également, et tous les bénévoles qui ont participé à cette victoire dans Arthabaska, et mon comité d'action local. Je veux dire merci à Caroline et Adam, qui se sont joints à mon équipe de bureau de comté. Merci à mon équipe de cabinet : Benoît, Martin, Michel, Véronique, Marie-Joëlle, Daniel, André, Jacques, Stéphane et Alexandre. Merci pour votre excellent travail.

M. le Président, je ne veux pas être chauvin, mais j'ai le privilège d'avoir probablement la plus belle région au Québec, le plus beau comté, celui d'Arthabaska; 17 municipalités, six dans la MRC d'Arthabaska, l'ensemble des 11 municipalités de la MRC de L'Érable. Et, vous le savez, l'an passé j'ai déposé un projet de loi privé du député pour changer le nom de la circonscription pour celui d'Arthabaska—L'Érable, et je le ferai encore une deuxième fois dans cette 42e législature pour changer le nom d'Arthabaska pour Arthabaska—L'Érable.

• (21 h 40) •

Le comté d'Arthabaska est un mélange de citoyens au niveau de l'industrie agricole, industrielle mais également de services et de professionnels. C'est une population qui est engagée, avec plusieurs fondations, je pense à la Fondation Les amis d'Elliot, fondation À votre santé, de l'Ermitage et également le Relais pour la vie de L'Érable, qui est le plus grand Relais pour la vie au Canada. Et j'ai le privilège, cette année, avec ma conjointe, d'être coprésident d'honneur de ce magnifique événement.

En parlant de ma conjointe, eh bien, naturellement, ça n'a pas passé sous silence, l'an dernier, la demande en mariage que j'ai faite à Geneviève. Et ce que j'avais dit à l'époque, et je le répète pour tous les nouveaux collègues ici, je veux remercier les conjointes et conjoints de tous les élus de tous partis confondus pour le partage qu'ils font de leur conjoint, conjointe à toute la population du Québec. Vous le savez, les nouveaux députés, vous passez beaucoup de temps ici, vos conjoints, conjointes sont à la maison à s'occuper du quotidien, des enfants et ils vous partagent avec l'ensemble des Québécois et Québécoises. Alors, aux 125 conjointes, conjoints de tous les élus, merci de partager vos conjoints avec vos élus.

M. le Président, j'ai eu le privilège d'être nommé par le premier ministre whip en chef du gouvernement. Je prends cet honneur avec beaucoup d'humilité et je vais mettre tous les efforts nécessaires. Je veux féliciter mes whips adjointes, la députée de Saint-François, la députée de Repentigny, qui vont m'accompagner dans ce travail-là et avec mon équipe de cabinet. Et je veux saluer le cabinet ministériel, tous les députés de la Coalition avenir Québec, une équipe solide provenant de tous les horizons, avec une expérience diversifiée, autant sur le plan humain que professionnel, mais surtout des gens de coeur et qui ont fait le choix de la politique pour les bonnes raisons : celle de servir les Québécois et les Québécoises.

Si vous me permettez, M. le Président, j'aimerais également rappeler l'importance, l'importance du décorum ici, dans cette institution qu'est l'Assemblée nationale. Au cours des dernières décennies, c'est la maison dans laquelle... toutes les décisions, les projets de loi qui décident de l'orientation de la province se sont pris ici, je crois qu'il y a un minimum de respect à entretenir avec cette institution. Et j'espère, M. le Président, que, pour cette 42e législature, nous serons à la hauteur des attentes des Québécois et Québécoises. Merci, M. le Président.

[...]
 

En Complément