Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Travaux parlementaires > Journal des débats > Index du Journal des débats

Index du Journal des débats - Participants

42-1 (27 novembre 2018 - )


PROULX Caroline - Berthier
Tourisme Montréal - Anniversaire de fondation - Déclaration de député - 4504

Assemblée
Fascicule n°68, 8 octobre 2019, page 4504

[...]

Le bien-être des élèves, l'estime de soi et la persévérance scolaire se voulant les moteurs de leur implication, force est de constater que ce mode d'action discret porte ses fruits. En effet, nos anges gardiens présents...

Le Vice-Président (M. Picard) : En terminant, s'il vous plaît.

Mme Blais (Abitibi-Ouest) : ...à chaque école témoignent régulièrement de l'impact non seulement matériel mais surtout humain, et action bénévole.

Le Vice-Président (M. Picard) : Merci, Mme la députée. Je cède maintenant la parole à M. le député de Vimont.

Soutenir la mission du mouvement des Chevaliers de Colomb

M. Jean Rousselle

M. Rousselle : Merci, M. le Président. J'aimerais souligner la présence parmi nous aujourd'hui des membres du conseil d'état des Chevaliers de Colomb du Québec et leurs conjointes, sous la présidence du député d'état Daniel Duchesne.

Fondé en 1882 à New Haven, aux États-Unis, le premier conseil des Chevaliers de Colomb au Québec fut établi en 1897 par le Dr James Guérin. Depuis plus de 125 ans, ce mouvement basé sur les principes de la charité et de la fraternité veille au secours mutuel et au bien du prochain. Imaginez-vous 78 millions d'heures de bénévolat et 184 millions de dollars en dons à chaque année.

Moi-même un fier chevalier de Colomb de Saint-Elzéar... d'ailleurs, j'en profite de saluer mes frères chevaliers Pierre Archambault, Jean-Marie Nadeau et Pierre Thomas, ici présents.

J'encourage d'ailleurs mon voisin de Laval-des-Rapides... j'encourage mes collègues de l'Assemblée à soutenir la mission de l'organisme dans leurs circonscriptions respectives, à la grandeur du Québec. Merci, M. le Président.

Le Vice-Président (M. Picard) : Merci, M. le député. Je cède maintenant la parole à Mme la députée de Berthier.

Souligner le 100e anniversaire de Tourisme Montréal

Mme Caroline Proulx

Mme Proulx (Berthier) : Merci, M. le Président. Il y a 100 ans aujourd'hui, il y a un petit groupe, un petit groupe de gens visionnaires qui unissaient leurs forces pour fonder ce qui allait devenir Tourisme Montréal, organisation dont l'histoire... intimement liée au développement économique de Montréal et de tout le Québec, du Québec tout entier, grâce à leur travail remarquable... à votre passion, à votre dévouement.

Depuis maintenant un siècle, Tourisme Montréal et vos membres, vous jouez un rôle essentiel, essentiel pour positionner notre industrie, notre industrie touristique, faire rayonner notre destination ici et partout à l'international. Vous savez entreprendre, vous savez innover, vous savez relever des défis, vous avez une vision commune. Ça, c'est dans l'ADN de Tourisme Montréal.

Alors, je vous dis merci, merci à vous tous qui font rayonner le Québec à l'international. Je vous souhaite un très bon 100e anniversaire à tous! Merci, M. le Président.

Le Vice-Président (M. Picard) : Merci, Mme la députée. Je cède la parole à M. le député de Jean-Lesage.

Saluer la vision d'étudiants en aménagement du territoire et en architecture
en ce qui concerne des grands projets d'aménagement urbain

M. Sol Zanetti

M. Zanetti : Merci, M. le Président. Au cours de la dernière année, j'ai assisté à différentes présentations de projets de fin d'études en aménagement du territoire et en architecture. C'est un exercice important, car ce sont ces gens-là, ces étudiantes et étudiants, qui vont concevoir les grands projets qui vont marquer le prochain siècle. Les aménagements urbains du XXIe siècle devront être conçus en fonction de la lutte aux changements climatiques, ils et elles le savent très bien.

La conversion de l'autoroute Laurentienne en boulevard urbain, par exemple, pourrait laisser place à un nouveau quartier résidentiel qui permettrait de répondre aux besoins de la démographie croissante de notre capitale, et la même chose est vraie pour l'autoroute Dufferin-Montmorency, à Québec.

Ces jeunes architectes et urbanistes le disent : L'avenir n'est pas dans la construction résidentielle sur fond de terres agricoles. Leurs propositions sont ambitieuses et font honneur à la société québécoise. Souhaitons que le gouvernement ait le génie de les écouter et qu'il n'abdique pas sa responsabilité de protéger les terres agricoles des Soeurs de la Charité. Merci.

Le Vice-Président (M. Picard) : Merci, M. le député. Je cède la parole à M. le député de Borduas.

[...]
 

En Complément