Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Travaux parlementaires > Journal des débats > Index du Journal des débats

Index du Journal des débats - Participants

42-1 (27 novembre 2018 - )


PROULX Sébastien - Jean-Talon
Robert, Louis - Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation - Licenciement - Commission parlementaire - Motion sans préavis (non débattue) - 529-30

Assemblée
Fascicule n°11, 7 février 2019, pages 529-530

[...]

M. Pascal Bérubé

M. Bérubé : Merci, Mme la Présidente. Dans tous les domaines, la relève, c'est primordial, mais peut-être encore davantage dans la fonction publique, car c'est là que réside la force vive de l'État du Québec. Chaque jour, des milliers d'hommes et de femmes dévoués rendent d'importants services aux citoyens du Québec, surtout lors d'événements les plus significatifs de leur vie. Ces gestes sont bien plus qu'administratifs, ils sont humains, tout simplement. Ils doivent être soulignés, valorisés.

Aujourd'hui, vous êtes parmi nous puisque vos pairs ont reconnu vos qualités et votre valeur. C'est important, parce que vous incarnez l'esprit du service public, l'engagement, l'excellence et la vision. Toutes et tous, vous êtes promis à un brillant avenir. Nous sommes fiers de vous. Il ne nous reste qu'à espérer que vous allez continuer de mettre vos talents au service de notre collectivité. Chose certaine, la fonction publique a de très intéressants défis à vous proposer, quel que soit votre domaine de prédilection.

Au nom de mes collègues du Parti québécois, je veux vous témoigner ma reconnaissance, mon respect, mon estime. Nous voulons souligner votre travail, nous voulons vous supporter dans les défis et aussi vous protéger lorsque c'est nécessaire.

Félicitations pour votre nomination et merci pour tout le travail accompli! Nous sommes tellement fiers de vous, tellement fiers de l'État du Québec. Merci, Mme la Présidente.

La Vice-Présidente (Mme Gaudreault) : Je vous remercie, M. le chef du deuxième groupe d'opposition. Maintenant, je cède la parole à Mme la cheffe du troisième groupe d'opposition.

Mme Manon Massé

Mme Massé : Merci, Mme la Présidente. Alors, bien sûr, félicitations, félicitations aux finalistes! Mais on le sait, que, dans ce vaste concours, il y a eu quand même, cette année, une centaine de candidatures. Alors, ça témoigne de la vitalité de notre jeune fonction publique, des jeunes qui, dans le fond, ne font pas l'avenir, ils font le présent. Vous êtes là, vous faites le présent, bien sûr main dans la main avec vos collègues de travail, et ce service à la population, ce service à la communauté, ce service à notre État québécois, à notre pays, il est tellement important. Et, lorsque je vous vois aujourd'hui dans les estrades, je suis fière de vivre dans notre démocratie, je suis fière de vivre dans un endroit où on est fiers de notre fonction publique, et ce n'est pas seulement une charge, un poids économique pour l'État, mais bien des gens qui s'occupent de nos forêts, qui font le service à la population, qui répondez, des fois, à résoudre la quadrature du cercle, parce que la démocratie, ce n'est pas facile, ce n'est pas simple.

D'ailleurs, je suis très heureuse de voir que notre premier ministre a déposé cette motion, heureuse parce que j'ai malheureusement parfois entendu que c'était une charge économique. On avait peut-être même 5 000 postes de trop. Bien, ça, c'est votre avenir, puis nous, bien, on y tient, à votre avenir, parce que l'État, c'est sa relation directe, sa capacité d'être en relation directe avec la population, à protéger notre bien commun. Et, bien sûr, les vingt-et-un... et on voit beaucoup vingt-et-une finalistes — bien, vous comprenez — c'est important, mais c'est surtout les près de 4 000 membres de ce forum-là qui sont importants.

Je termine juste en félicitant le forum, parce que, vous savez, c'est un lieu délibératif. Je ne savais pas qu'on pouvait y aller. Je vais y aller, M. le premier ministre. C'est un lieu délibératif où, dans le fond, vous agissez aussi comme citoyens qui avez une tête sur les épaules puis qui êtes prêts à débattre de vos idées. Bravo! Merci d'être là.

La Vice-Présidente (Mme Gaudreault) : Alors, je vous remercie, Mme la cheffe du troisième groupe d'opposition.

Mise aux voix

Alors, cette motion est-elle adoptée?

Des voix : Adopté.

La Vice-Présidente (Mme Gaudreault) : Adopté.

Nous sommes toujours à la rubrique des motions sans préavis, et maintenant je vais céder la parole à M. le leader de l'opposition officielle.

M. Proulx : Merci, Mme la Présidente. Je sollicite le consentement de cette Assemblée afin de présenter la motion suivante conjointement avec le député de René-Lévesque, le député de Rosemont et le député de Chomedey :

«Que l'Assemblée nationale mandate la Commission des institutions afin qu'elle puisse faire toute la lumière sur les circonstances entourant le congédiement du lanceur d'alerte, M. Louis Robert, agronome, du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation;

«Qu'à cette fin, la commission tienne des consultations particulières et entende dans les plus brefs délais :

«M. Louis Robert, agronome; M. Marc Dion, sous-ministre[...], M. Alain Fournier, directeur général du développement régional[...], le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, ainsi que toutes [...] personnes que les membres de la commission pourraient juger nécessaires de convoquer;

«Que, conformément à l'article 160 du règlement, la commission puisse entendre à huis clos certains témoins si elle le juge à propos;

«Que la durée maximale de l'exposé de chaque intervenant soit de 20 minutes et que les échanges avec les membres de la commission soit d'une durée maximale de 70 minutes;

«Que l'organisation du mandat puisse être confiée au comité directeur;

«Qu'enfin, cette motion devienne un ordre de l'Assemblée nationale.»

Merci, Mme la Présidente.

La Vice-Présidente (Mme Gaudreault) : Je vous remercie, M. le leader de l'opposition officielle. Y a-t-il consentement pour débattre de cette motion?

Une voix : ...

La Vice-Présidente (Mme Gaudreault) : Alors, il n'y a pas de consentement. Y a-t-il d'autres motions sans préavis? Oui, M. le leader adjoint du gouvernement.

M. Schneeberger : Mme la Présidente, je demande un consentement pour déroger à l'article 84 de notre règlement afin de déposer une motion de consultations particulières donnant suite à une entente entre les leaders et le député indépendant.

La Vice-Présidente (Mme Gaudreault) : Je vous remercie. Alors, une motion sans préavis ayant déjà été présentée par votre groupe parlementaire, je demande s'il y a consentement pour permettre le dépôt d'une deuxième motion sans préavis. Y a-t-il consentement?

Une voix : ...

• (11 h 20) •

La Vice-Présidente (Mme Gaudreault) : M. le leader de l'opposition officielle.

M. Proulx : Oui. Juste pour fins de compréhension, ça ressemble un peu à la semaine dernière. Je comprends que c'est pour le projet de loi n° 2.

Une voix : ...

M. Proulx : Oui, merci. Oui, consentement.

La Vice-Présidente (Mme Gaudreault) : Alors, il y a-t-il consentement?

Des voix : Consentement.

La Vice-Présidente (Mme Gaudreault) : Consentement. Très bien.

Une voix : ...

La Vice-Présidente (Mme Gaudreault) : J'ai entendu oui. Alors, là, vous allez lire la motion. Merci.

Procéder à des consultations particulières sur le projet de loi n° 2

M. Schneeberger : Je fais motion, conformément à l'article 146 du Règlement de l'Assemblée nationale, afin :

«Que la Commission de la santé et des services sociaux, dans le cadre de l'étude du projet de loi n° 2, Loi resserrant l'encadrement du cannabis, procède à des consultations particulières et tienne des auditions publiques les 12, 13, 19 et 20 février 2019;

«Qu'à cette fin, la commission entende les personnes et organismes suivants — alors, on part : l'Association des neurologues du Québec, l'Association des spécialistes en médecine d'urgence du Québec, [...]Gabriella Gobbi, médecin, [...]professeure, Unité de psychiatrie neurobiologique, Département de psychiatrie, Université McGill, l'Association des policières et policiers provinciaux du Québec, le Conseil québécois sur le tabac et la santé, la Fédération des comités de parents du Québec, la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec, l'Institut national de santé publique du Québec, l'Association québécoise des programmes pour premiers épisodes psychotiques, la Société canadienne du cancer, l'Association des médecins psychiatres du Québec, la Fédération des médecins spécialistes, l'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador, la Table de concertation des forums jeunesse régionaux du Québec[...], le Mouvement santé mentale du Québec, Mme Émilie Dansereau-Trahan, porte-parole de l'Association pour la santé publique du Québec, conjointement avec Mme Monique Lalonde, agente de planification, [du programme] et de recherche en santé publique, M. Bastien Quirion, professeur agrégé, Département de criminologie, Université d'Ottawa et Serge Brochu, professeur émérite, École de criminologie, Université de Montréal, la ville de Montréal, l'Union des municipalités du Québec, la Fédération québécoise des municipalités, Dre Julie Loslier, au nom des directeurs de la santé publique, Corporation des propriétaires immobiliers du Québec, Société québécoise du cannabis et l'Union étudiante du Québec;

[...]
 

En Complément