Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Travaux parlementaires > Journal des débats > Index du Journal des débats

Index du Journal des débats - Participants

42-1 (27 novembre 2018 - )


LÉVESQUE Sylvain - Chauveau
FADOQ, régions de Québec et Chaudière-Appalaches - Anniversaire de fondation - Déclaration de député - 5320

Assemblée
Fascicule n°81, 13 novembre 2019, page 5320

[...]

Comme une compétition amicale se tient entre Terrebonne et Mascouche pour le nombre de déjeuners vendus, j'invite les citoyens de Terrebonne à y participer en très grand nombre. C'est donc un rendez-vous ce dimanche 17 novembre dans les restaurants McDonald's du boulevard Moody à Terrebonne et de la montée Masson à Mascouche. Merci.

La Vice-Présidente (Mme Gaudreault) : Je vous remercie. Vous nous ouvrez l'appétit ce matin, MM. les députés. Alors, pour la prochaine déclaration, je cède la parole à M. le député de Nelligan.

Souligner la fête de l'indépendance du Royaume du Maroc

M. Monsef Derraji

M. Derraji : Merci, Mme la Présidente. Chaque année, à la même date, le Maroc, pays qui m'a vu naître, ainsi que mes parents, célèbre sa fête nationale pour commémorer l'indépendance du Royaume du Maroc. Le 18 novembre, feu sa Majesté Mohammed V, de retour d'exil, a promis à son peuple l'unité territoriale et la vision d'un Maroc indépendant, libre de se guider selon les principes et les valeurs qui sont les siennes. Le Maroc s'est libéré du joug de la colonisation et s'est lancé vers un avenir plein de promesses.

Aujourd'hui, le Royaume du Maroc, chantre de l'ouverture et du vivre-ensemble, se nourrit de plusieurs cultures qui le rendent résilient. Si ses racines puisent dans une histoire riche et multiséculaire, son visage est résolument tourné vers l'avenir. Grâce à un savant équilibre entre tradition et modernité, le peuple marocain, fier, libre et empreint de génie, plusieurs commentateurs le désignent comme la locomotive de l'Afrique. Bonne et joyeuse fête de l'indépendance, cher peuple qui m'a vu naître et grandir!

(S'exprime dans une langue étrangère). Merci.

La Vice-Présidente (Mme Gaudreault) : Je vous remercie, M. le député de Nelligan. Maintenant, je cède la parole à M. le député de Chauveau.

Souligner le 50e anniversaire de la FADOQ, régions
de Québec et Chaudière-Appalaches

M. Sylvain Lévesque

M. Lévesque (Chauveau) : Merci beaucoup, Mme la Présidente. Pour moi comme pour notre gouvernement, le bien-être de nos aînés est une priorité. Durant la dernière année, j'ai rencontré et échangé avec des centaines d'entre eux afin de bien saisir leurs préoccupations. Je tiens donc à souligner le travail des organismes qui contribuent à leur rendre la vie plus agréable et qui les représentent auprès des instances.

C'est bien sûr le cas de la FADOQ, qui célèbre son 50e anniversaire cette année. Vous me permettrez donc de saluer particulièrement leurs membres de la région de Québec—Chaudière-Appalaches, qui en compte, à elle seule, plus de 90 000. Ils sont représentés ce matin par M. Rosaire Roy, président, et M. Michel Beaumont, directeur général.

Je me permets aussi un coup de chapeau plus particulier aux membres des clubs du comté de Chauveau. Depuis 1969, la FADOQ s'est donné comme mission de combattre l'isolement et améliorer la qualité de vie de nos aînés. Nous la remercions donc pour son action et sa contribution essentielle à notre société durant ce demi-siècle. Merci beaucoup, Mme la Présidente.

La Vice-Présidente (Mme Gaudreault) : Je vous remercie, M. le député de Vanier, et messieurs, nous vous souhaitons la bienvenue à l'Assemblée nationale. Maintenant, je vais reconnaître M. le député de Jean-Lesage.

Encourager la lutte contre l'itinérance à Québec et ailleurs

M. Sol Zanetti

M. Zanetti : Merci, Mme la Présidente. Le mois dernier, j'ai discuté avec un homme qui quêtait devant le IGA du Vieux-Limoilou. On a jasé un peu. On a parlé de comment ça se passe dans les rues en ce moment, des refuges qui sont pleins à Québec et des intervenants qui n'ont pas les ressources pour gérer l'augmentation de résidents avec des grosses problématiques en santé mentale. Ça déborde de partout.

Est-ce que les fermetures d'urgences psychiatriques à Québec y sont pour quelque chose? Est-ce le sous-financement des organismes communautaires? Est-ce l'épuisement des services de première ligne?

Il est grand temps d'engager une discussion sur les déterminants sociaux qui emportent de plus en plus de gens vers l'itinérance, particulièrement les femmes, qui n'apparaissent pas dans les statistiques officielles à cause du phénomène de l'itinérance invisible.

Il faut qu'on agisse pour endiguer la hausse constante des prix des loyers, l'effritement de la première ligne en santé mentale, l'épidémie de solitude et les inégalités sociales qui gagnent toujours du terrain. Il faut des solutions durables. C'est une question de dignité humaine. Merci.

La Vice-Présidente (Mme Gaudreault) : Je vous remercie, M. le député de Jean-Lesage. Et maintenant je me tourne vers Mme la députée de Châteauguay pour sa déclaration d'aujourd'hui.

[...]
 

En Complément