Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Travaux parlementaires > Journal des débats > Index du Journal des débats

Index du Journal des débats - Participants

42-1 (27 novembre 2018 - )


POLO Saul - Laval-des-Rapides
Électricité - Tarification - Projet de loi n° 34 - Clientèle - Impact - 5435-6 (q.)

Assemblée
Questions et réponses orales
Fascicule n°83, 19 novembre 2019, pages 5435-5436

[...]

Des voix : ...

Le Président : S'il vous plaît! On évite les commentaires. La question appartient maintenant au député de Laval-des-Rapides. M. le député.

Impact sur la clientèle des changements proposés à l'établissement
des tarifs de distribution d'électricité

M. Saul Polo

M. Polo : M. le Président, le projet de loi n° 34 est décrié par tout le monde. Comme notre chef l'a mentionné, que ce soient les chercheurs, les experts, que ce soient les associations de défense des consommateurs, que ce soient les associations qui représentent les PME ou la grande industrie, tout le monde décrie le projet de loi n° 34. Qu'est-ce que fait ce gouvernement, M. le Président? Il tourne le dos à ceux qui critiquent le projet de loi n° 34. Ils font la sourde oreille, ils s'entêtent à foncer droit devant et à aller de l'avant malgré l'opposition et le barrage de critiques envers le projet de loi n° 34.

Qu'est-ce que nous avons appris cette semaine, aujourd'hui, M. le Président? Que — l'Association pour la protection des intérêts des consommateurs de la Côte-Nord — l'augmentation des tarifs d'électricité selon l'inflation, à partir de 2021, appauvrira davantage les familles et les personnes de la Côte-Nord. Le ministre de l'Énergie est également ministre responsable de la Côte-Nord; il semble avoir abandonné sa région.

Qu'est-ce que la ministre responsable du Développement économique régional fait aujourd'hui? Est-ce qu'elle va défendre les gens de la Côte-Nord?

Le Président : M. le leader du gouvernement.

Des voix : ...

Le Président : S'il vous plaît! La parole n'appartient qu'au leader.

M. Simon Jolin-Barrette

M. Jolin-Barrette : M. le Président, on savait que le projet de loi n° 34, c'est extrêmement important pour l'ensemble des Québécois. Écoutez, M. le Président, j'entends la députée de Crémazie... excusez-moi, de Maurice-Richard, encore faire des commentaires. Est-ce que je peux compléter ma réponse?

Le Président : S'il vous plaît! Écoutez, je pense que ça démarre bien. Vous avez la parole, vous prenez la parole et donnez-nous votre réponse. Continuez, M. le ministre.

M. Jolin-Barrette : M. le Président...

Des voix : ...

Le Président : M. le leader du gouvernement, je vous demanderais de vous asseoir deux secondes. Je vous demande simplement de me laisser présider. Vous donnez une réponse, je demande aux gens d'être attentifs. Je vous demande de continuer votre réponse, et vous le faites maintenant. Merci.

M. Jolin-Barrette : Alors, M. le Président, le projet de loi n° 34 est important parce qu'on amène de la prévisibilité. On amène de la prévisibilité pour les gens et surtout, M. le Président, on s'assure aussi qu'on va lier les revenus d'Hydro-Québec relativement au fait qu'il n'y aura plus nécessairement des augmentations qui vont faire en sorte que ça va être des augmentations importantes, comme il y avait sous les anciens régimes, M. le Président.

Il ne faut pas faire en sorte qu'Hydro-Québec, lorsqu'il avait davantage de dépenses, il peut demander davantage de revenus aussi, M. le Président. Ça, pour les contribuables, c'est une bonne chose, parce que ça oblige Hydro-Québec à s'assurer d'avoir une gestion efficace de ses différents projets et de ses différents revenus, M. le Président. Parce que, si on dit : Écoutez, dans le cadre de l'appariement des revenus d'Hydro-Québec, plus on dépense, plus on va charger, bien, ça n'amène pas de l'efficience à l'intérieur même de cette organisation-là. Et on fait la réforme au bénéfice d'Hydro-Québec, et j'espère que le Parti libéral est conscient de cet objectif-là, parce que c'est l'ensemble des Québécois qui vont en profiter, de cette loi-là et de cette mesure législative là que nous mettons en place.

Le Président : En terminant.

M. Jolin-Barrette : Le Parti libéral devrait appuyer un bon projet de loi, M. le Président.

Le Président : Mme la députée de Fabre, pour la complémentaire.

Mme Monique Sauvé

Mme Sauvé : La FADOQ représente 535 000 aînés au Québec. 35 % des aînés vivent avec moins de 20 000 $ par année. La FADOQ a des mots très durs contre le projet de loi n° 34, et je la cite : «Il est inacceptable qu'un aîné soit contraint de choisir entre l'achat de médicaments [ou] de nourriture parce que sa facture d'électricité augmente constamment.»

M. le Président, la ministre responsable des Aînés peut-elle se lever et défendre les aînés du Québec?

Le Président : M. le leader du gouvernement, à vous la parole.

Des voix : ...

Le Président : S'il vous plaît, nous sommes attentifs, et c'est comme ça que ça fonctionne, à la réponse qui est donnée. S'il vous plaît!

M. Simon Jolin-Barrette

M. Jolin-Barrette : Un gel de tarif pour l'an prochain, M. le Président, un gel de tarif, ça veut dire 0 % d'augmentation, M. le Président. La députée de Fabre devrait être consciente de cet élément-là, qu'on amène de la prévisibilité. Et surtout, pour la première année, c'est limité à 0 %, M. le Président.

Lorsqu'on met en place des réformes comme on le fait présentement, on pense aux contribuables québécois des différentes tranches de la population, M. le Président, qu'on soit dans une famille ou qu'on soit un aîné, également, qui peut avoir certaines difficultés. Alors, on pense à ces personnes-là, justement, M. le Président, pour faire en sorte que, dans le cadre de leur budget, il y ait de la prévisibilité. Donc, pour la première année, ça sera 0 % d'augmentation. C'est un gel de tarif, M. le Président. On ne peut pas être plus bas...

Le Président : En terminant.

M. Jolin-Barrette : ...qu'un gel de tarif, M. le Président.

Le Président : Deuxième complémentaire, M. le député de Laval-des-Rapides.

M. Saul Polo

M. Polo : M. le Président, en plus de nous répéter la même cassette, il bâillonne tous ceux et celles qui s'opposent à son projet de loi. Aujourd'hui, il vient de bâillonner deux collègues ministres féminines puis responsables des dossiers sur lesquels ils se sont...

Des voix : ...

Le Président : S'il vous plaît! Attention. Deux secondes. Je vous demande de vous asseoir, M. le leader du gouvernement. M. le député de Laval-des-Rapides, attention aux propos utilisés. Celui que vous venez de dire, vous n'êtes pas obligé et vous êtes capable de prendre des mots qui reflètent votre pensée. Soyons prudents dans l'utilisation de nos propos. M. le député, continuez votre question.

M. Polo : M. le Président, aujourd'hui, le leader se lève plutôt que laisser ses collègues répondre aux questions qui lui sont dirigées. Ce que nous disons aujourd'hui, ce n'est pas de nous répéter la même cassette, c'est de répondre aux 535 000 personnes âgées qui sont inquiètes des augmentations de tarifs. C'est ça, la question, M. le Président.

Est-ce qu'il va reculer et respecter la volonté des Québécois et surtout l'inquiétude des Québécois?

Le Président : Mme la responsable des Aînés et des Proches aidants, la réponse et la parole vous appartiennent.

Mme Marguerite Blais

Mme Blais (Prévost) : M. le Président, pensez-vous que les aînés du Québec m'ont parlé du projet de loi n° 34? Franchement! On est là en train de dire qu'on va faire un gel, pas qu'on est en train de faire une augmentation tarifaire. On va faire un gel, et, à toutes les fois qu'il va y avoir une augmentation, elle sera selon...

Une voix : ...

Mme Blais (Prévost) : Non, mais je ne peux pas croire qu'on se lève pour me parler de la FADOQ par rapport au projet de loi n° 34. Vraiment, là, c'est saugrenu.

Des voix : ...

[...]
 

En Complément