Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Travaux parlementaires > Journal des débats > Index du Journal des débats

Index du Journal des débats - Participants

42-1 (27 novembre 2018 - )


OUELLETTE Guy - Chomedey
Registre des lobbyistes - Projet de loi n° 6 - Audition publique - CI-15: 27

Commission permanente des institutions
Fascicule n°15, 2 avril 2019, page 27

[...]

M. Forget (Stéphane) : Par exemple.

M. LeBel : Bon. Mais chez nous il y a des petits groupes, là, comme les groupes de bassins versants ou des... Ce que vous dites : On devrait être capable de différencier ces groupes-là.

M. Forget (Stéphane) : Oui, mais c'est pour ça qu'on vous a parlé d'OBNL qui donnent des services directs à la population.

M. LeBel : C'est quand même des petits groupes en région qui défendent... qui vont défendre des droits, mais, dans le fond, c'est un peu ça que vous dites. C'est la même chose pour... Prenez le cas des chambres de commerce, les plus petites chambres de commerce, c'est un peu la même chose par rapport aux groupes communautaires, là.

M. Forget (Stéphane) : Il y a, de toute évidence, une réflexion à se faire à cet égard-là, parce qu'on pense qu'actuellement c'est beaucoup trop limité, mais, en même temps, lorsqu'on ouvre, il faut faire attention pour ne pas pénaliser des gens qui... Les conséquences seraient importantes d'être obligé d'être assujetti à cela, là, au même titre que ce que je vous exprimais tantôt, actuellement, dans le réseau de la santé. Alors, il y a ça à faire comme éclairage.

Le Président (M. Bachand) : Merci beaucoup. M. le député de Chomedey, s'il vous plaît.

M. Ouellette : Merci, M. le Président. Bonjour, messieurs dames. Deux minutes, ça passe très vite, donc deux petites questions. Et je pense que vous n'êtes pas le seul, les organismes qui sont venus ce matin ont une certaine préoccupation sur la centralisation des pouvoirs au niveau du commissaire. Même s'il est très bon puis même s'il y a à peu près toutes les qualités pour un commissaire, là, il n'en demeure pas moins qu'on a des exemples très récents que la centralisation des pouvoirs amène une moindre reddition de comptes puis amène des fois certaines décisions. Et je suis content que vous nous l'ayez partagé.

D'entrée de jeu, ce matin, la ministre a parlé aussi d'une deuxième étape de refonte d'une vieille loi de 2002. Sauf que, dans l'entrée en vigueur du registre, on parle de 30 mois. Moi, je trouve ça trop long. Sûrement que, dans votre réflexion... On nous a parlé de 18, on nous a parlé de 30. Est-ce qu'on entreprend déjà la seconde phase ou on attend que le registre soit bien installé avant de le moderniser?

M. Forget (Stéphane) : Bien, nous, on pense qu'on pourrait... de notre point de vue, on pourrait enclencher la réflexion sur la deuxième phase, ne pas attendre le 30 mois parce que, dans le fond, il y a des choses à l'intérieur de ça qui sont distinctes, là. Le processus, le registre, c'est une chose, puis je pense que c'est une bonne nouvelle qu'on améliore ça rapidement. En même temps, on pourrait entamer la réflexion parce qu'il y a beaucoup d'irritants qui mériteraient d'être considérés plus tôt que tard.

M. Ouellette : O.K. Merci, M. le Président.

Le Président (M. Bachand) : Merci beaucoup. Je vous remercie infiniment de votre contribution, c'est très apprécié. Avant de suspendre les travaux pour quelques instants, on a commencé avec un petit retard. Alors, j'aurais besoin de votre consentement pour poursuivre les travaux jusqu'à 18 heures. Ça va? Merci beaucoup.

Donc, on suspend les travaux quelques instants. Merci.

(Suspension de la séance à 16 h 24)

(Reprise à 16 h 27)

Le Président (M. Bachand) : À l'ordre, s'il vous plaît! La commission reprend ses travaux. Merci.

Je souhaite la bienvenue aux représentants de l'Alliance des cabinets de relations publiques du Québec. Je vous rappelle que vous disposez de 10 minutes pour votre exposé, puis après nous procéderons à la période d'échange avec les membres de la commission. Je vous invite donc à vous présenter puis à débuter votre exposé. Encore une fois, bienvenue.

Alliance des cabinets de relations publiques du Québec (ACRPQ)

Mme Boudreau (Vicky) : Bonjour. M. le Président, les députés, Mme la ministre, merci de nous recevoir.

Je me présente, Vicky Boudreau, je suis chef de la direction et cofondatrice de Bicom, une agence pancanadienne de relations publiques, et également j'assure les fonctions de présidente de l'Alliance des cabinets de relations publiques depuis juillet dernier. Je suis accompagnée aujourd'hui de mon collègue Alain Madgin, de Citoyen. Alain représente l'ACRPQ au sein du Comité consultatif sur des règles d'encadrement du lobbyisme, également.

Je vais donc débuter avec une courte présentation de l'alliance. Fondée en 1998, l'Alliance des cabinets de relations publiques du Québec recoupe les plus importants cabinets de relations publiques du Québec. Elle a pour mission d'assurer la qualité des services, le respect des normes éthiques, le développement et le rayonnement de la profession. Je suis contente de compter... que nous puissions compter aujourd'hui 16 membres autour de notre table, qui représentent les

[...]
 

En Complément