Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Travaux parlementaires > Journal des débats > Index du Journal des débats

Index du Journal des débats - Participants

42-1 (27 novembre 2018 - )

Assemblée
Fascicule n°117, 9 juin 2020, page 8160

[...]

«Les faits invoqués sont les suivants :

«Considérant que les statistiques du ministère de la Sécurité publique indiquent une fréquence moyenne de quatre incendies de bâtiments agricoles par semaine;

«Considérant que ces incendies tuent, chaque année, plusieurs dizaines de milliers d'êtres animaux d'élevage au Québec;

«Considérant que plusieurs recommandations pour améliorer la sécurité des êtres animaux d'élevage contre les incendies de fermes sont identifiées dans la littérature spécialisée et par les experts du milieu agricole;

«Et l'intervention réclamée se résume ainsi :

«Nous, soussignés, demandons au gouvernement du Québec de mettre en place certaines mesures afin de renforcer la sécurité des êtres animaux d'élevage vis-à-vis des incendies dans les installations agricoles du Québec comme :

«La mise en place de programmes d'éducation et de sensibilisation par les services de sécurité incendie locaux;

«La séparation des installations électriques par des murs coupe-feu;

«L'entreposage de matériel inflammable non utilisé dans un bâtiment suffisamment éloigné des installations abritant les êtres animaux;

«Le renforcement des normes d'inspection et d'entretien annuels comme les systèmes électriques, les systèmes de chauffage, l'intégrité structurale et les gicleurs;

«L'installation de réservoirs d'eau munis d'un système de pompage près des bâtiments où se trouvent les êtres animaux;

«L'installation de gicleurs et de détecteurs de chaleur connectés à un service de sécurité incendie et au domicile des propriétaires.»

Je certifie que cet extrait est conforme à l'original de la pétition.

Le Président : Et cet extrait de pétition est déposé. J'ai reçu une demande de Mme la députée de Vaudreuil pour la présentation d'une pétition non conforme. Est-ce qu'il y a consentement pour la présentation de la pétition? Consentement. Mme la députée.

Tenir un référendum sur l'abolition du Service
de police de la ville de Mont-Tremblant

Mme Nichols : Merci, M. le Président. Alors, je dépose l'extrait d'une pétition adressée à l'Assemblée nationale, signée par 1 523 pétitionnaires. Désignation : citoyens et citoyennes du Québec.

«Les faits invoqués sont les suivants :

«Considérant la décision de la ville de Mont-Tremblant d'abolir son service de police municipal;

«Considérant le nombre très important de citoyens ayant exprimé leur désaccord avec cette décision;

«Considérant que, lors des consultations publiques, la ville a omis d'expliquer que cette décision était prise en partie en raison d'un conflit de travail entre la ville et les policiers;

«Considérant que ce projet n'a jamais été discuté lors de la dernière élection municipale;

«Considérant que l'action d'abolir le service de police municipal est irréversible;

«Et l'intervention réclamée se résume ainsi :

«Nous, soussignés, demandons au gouvernement du Québec d'ordonner à la ville de Mont-Tremblant de tenir un référendum sur l'abolition du service de police municipal.»

Je certifie que cet extrait est conforme à l'original de la pétition.

Le Président : Et cet extrait de pétition est déposé. J'ai reçu une demande de M. le député d'Arthabaska pour la présentation d'une pétition non conforme. Y a-t-il consentement? Consentement. M. le député d'Arthabaska.

Accorder une aide financière afin d'immuniser les infrastructures
de la municipalité de Saint-Bathélémy

M. Lefebvre : Merci, M. le Président. Au nom de mon collègue député de Maskinongé, je dépose l'extrait d'une pétition adressée à l'Assemblée nationale, signée par 283 pétitionnaires. Désignation : résidents et résidentes du rang du Fleuve de la municipalité de Saint-Barthélemy.

«Les faits invoqués sont les suivants :

«Considérant que nous sommes appelés à avoir des crues printanières répétitives dans le contexte des changements climatiques et que l'on se doit d'investir dans l'immunisation des infrastructures durables et à long terme;

«Considérant que nos infrastructures sont dans un état lamentable suite aux inondations de 2017 et de 2019;

«Considérant que les services d'urgence et la sécurité civile doivent avoir accès en tout temps aux résidents du rang du Fleuve pour toute éventualité;

«Et l'intervention réclamée se résume ainsi :

«Nous, soussignés, demandons au gouvernement du Québec une aide financière afin d'immuniser nos infrastructures.»

Je certifie que cet extrait est conforme à l'original de la pétition.

• (14 h 20) •

Le Président : Cet extrait de pétition est déposé.

[...]
 

En Complément