Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Travaux parlementaires > Journal des débats > Index du Journal des débats

Index du Journal des débats - Sujets

42-1 (27 novembre 2018 - )


Stratégie nationale pour l'intégration et le maintien en emploi des personnes handicapées
Financement - 1179

Assemblée
Fascicule n°23, 21 mars 2019, page 1179

[...]

J'annonce de plus des ressources additionnelles à la recherche économique.

Pour concevoir de bonnes politiques économiques, il faut disposer de bonnes données, effectuer de bonnes analyses et élaborer de bons projets. Dans le domaine économique, il n'y a pas de bonnes politiques sans une bonne recherche. Le budget alloue ainsi des ressources supplémentaires à l'Institut de la statistique du Québec pour faciliter l'accès aux données pour les chercheurs associés aux organismes publics.

L'action en faveur des investissements privés doit s'accompagner d'un vigoureux effort pour accroître la disponibilité de la main-d'oeuvre.

Dans de nombreux secteurs et dans de nombreuses régions, l'économie québécoise fait face à la rareté des travailleurs disponibles.

Lors des consultations ayant accompagné la préparation de ce budget, j'ai reçu un message unanime des représentants de la société civile : la disponibilité de la main-d'oeuvre est un défi prioritaire que nous devons impérativement relever si nous voulons assurer la croissance et le développement de l'économie québécoise.

Afin de répondre aux demandes de main-d'oeuvre des entreprises, mon collègue le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale a lancé en janvier dernier une grande corvée.

En concertation avec tous les acteurs du marché du travail, le personnel des services aux entreprises du ministère communique avec les entreprises de toutes les régions du Québec afin d'offrir du soutien pour répondre à la rareté de la main-d'oeuvre.

Ce coup de main concret pourra s'appuyer sur les initiatives majeures mises en oeuvre dans ce budget.

À l'heure actuelle, les travailleurs d'expérience sont souvent freinés dans leur intention de continuer à travailler selon le rythme qu'ils souhaitent en raison d'un régime d'imposition qui n'encourage pas la participation au marché du travail.

Le gouvernement met en place deux mesures fiscales d'envergure visant les particuliers et les entreprises afin de corriger cette situation et de garder sur le marché de l'emploi des travailleurs qui ne demandent pas mieux que de continuer à travailler.

J'annonce une bonification du crédit d'impôt pour travailleurs d'expérience et un abaissement à 60 ans de l'âge d'admissibilité à ce crédit d'impôt. Le crédit d'impôt s'appellera dorénavant Crédit d'impôt pour la prolongation de carrière afin de mieux refléter l'objectif de cette mesure fiscale. Près de 158 000 travailleurs pourront profiter de cette mesure dès 2019.

J'annonce également une réduction des charges sur la masse salariale liées aux salaires versés à des travailleurs âgés de 60 ans ou plus. Cette réduction profitera à 34 000 PME de tous les secteurs d'activité.

Ces deux mesures représentent un allègement fiscal de 109 millions de dollars dès 2019‑2020 et de près de 900 millions de dollars au cours des cinq prochaines années.

Grâce à ces mesures, les travailleurs d'expérience seront davantage incités à se maintenir sur le marché du travail ou à y retourner à temps complet ou à temps partiel une fois leur retraite prise.

Notre objectif est simple, nous voulons effacer l'écart existant actuellement entre l'Ontario et le Québec dans l'emploi des personnes de 60 ans et plus.

En 2018, le taux d'emploi chez les 60 ans et plus au Québec était inférieur de plus de quatre points de pourcentage au taux d'emploi observé en Ontario.

Si le taux d'emploi de ces travailleurs d'expérience au Québec rattrapait celui de l'Ontario, ce sont 90 000 travailleurs sur lesquels le Québec pourrait compter pour produire de la richesse et augmenter sa croissance.

Le gouvernement prend également les moyens pour faire en sorte que les immigrants participent davantage au marché du travail.

À travers le monde, un grand nombre de personnes désirent se joindre à nous et contribuer à enrichir notre économie et notre société. Ouvert aux investissements, le Québec est également ouvert à ceux qui veulent y travailler. Le Québec est ouvert aux immigrants.

• (16 h 50) •

Cette immigration doit cependant répondre aux besoins de main-d'oeuvre existant dans toutes les régions du Québec. Nous devons être en mesure d'intégrer les nouveaux arrivants à la société québécoise, et la meilleure intégration s'effectue par le marché du travail.

Mon collègue le ministre de l'Immigration, de la Diversité et de l'Inclusion a amorcé une réforme courageuse afin d'atteindre cet objectif. Le budget lui donne des moyens importants pour la mettre en oeuvre.

J'annonce que, dès 2019‑2020, des ressources additionnelles de 146 millions de dollars seront allouées chaque année au ministère de l'Immigration, de la Diversité et de l'Inclusion. Ces ressources permettront de proposer aux immigrants un parcours d'accompagnement personnalisé tout au long de leur processus d'intégration au marché du travail. Ces ressources seront également utilisées pour renforcer les services consacrés à la francisation des immigrants.

Le budget comprend des ressources visant à favoriser l'intégration et le maintien en emploi des personnes handicapées.

J'annonce que la Stratégie nationale pour l'intégration et le maintien en emploi des personnes handicapées sera dotée d'un financement additionnel de 65 millions de dollars au cours des cinq prochaines années. Ces ressources supplémentaires permettront d'encourager davantage la participation au marché du travail des personnes handicapées qui en ont la capacité en plus de favoriser leur intégration sociale.

Au total, le budget consacre ainsi 269 millions de dollars, dès 2019‑2020, aux mesures visant à accroître la disponibilité de la main-d'oeuvre.

Le développement et la prospérité du Québec passent par le développement de toutes les régions.

[...]
 

En Complément