Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Travaux parlementaires > Journal des débats > Index du Journal des débats

Index du Journal des débats - Sujets

42-1 (27 novembre 2018 - )


Services professionnels
Éducation - Personnel - Effectif - 1185

Assemblée
Fascicule n°23, 21 mars 2019, page 1185

[...]

rencontré. Donc, je tenais à émettre le message qu'effectivement, si on est pour aller de l'avant, le Parti québécois était déjà présent, en 1996, pour paver la voie pour des financements du Québec plus sains.

Cela étant dit, M. le Président, la CAQ dispose d'immenses surplus mais fait de mauvais choix. La CAQ fonce tête baissée à des maternelles quatre ans à 1 milliard et réduit le budget de construction des CPE. La CAQ dépensera 1 milliard pour les maisons des aînés mais est incapable de s'engager à rénover tous nos CHSLD. La CAQ ajoute 1 milliard d'Investissement Québec, mais il n'y a aucun mot dans le budget pour nous dire de quelle façon on va décentraliser les décisions d'Investissement Québec pour que ça ait un impact dans toutes les régions du Québec.

• (17 h 30) •

La CAQ n'est pas crédible quant à la lutte aux changements climatiques. La CAQ hausse le PQI de 15 milliards, mais aucun dollar supplémentaire en transport collectif. On rajoute 5 milliards pour des ponts, des routes, de l'asphalte et du béton.

Bref, M. le Président, pour la CAQ, on attend toujours le plan. Et, M. le Président, mon collègue de Jonquière a déposé une loi anti-déficit climatique. Alors, s'ils ont besoin d'aide pour établir un plan, ils n'ont juste qu'à appeler notre projet de loi. Ça va nous faire plaisir de les faire progresser dans ce sens.

La CAQ avait promis, M. le Président, de connecter toutes les régions du Québec en quatre ans. Après ça, c'était rendu cinq ans. Dans le budget, M. le Président, c'est rendu sept ans. Vous avez rapidement compris, M. le Président, que, pour des entreprises de chez nous, attendre sept ans avant d'être connecté sur Internet, ce n'est pas de cette façon-là qu'on va réussir à faire des affaires avec le reste du monde.

En plus de tout ça, M. le Président, la CAQ trompe ses promesses avec des chiffres non complets pour budgéter certains de ses engagements, notamment pour l'allocation famille et la taxe scolaire. Bref, M. le ministre, j'ai une question pour vous : Est-ce que ce sera un déficit caché ou des coupures cachées?

M. le Président, il y a certaines mesures avec lesquelles nous sommes d'accord : l'exemption des pensions alimentaires du calcul de l'aide sociale, de l'aide juridique, de l'aide au logement, de l'aide financière aux études. Bref, la CAQ fait un bon bout de chemin. Puis je tiens à souligner, d'ailleurs, le travail que mon collègue député de Rimouski a fait en déposant une pétition pour qu'on aille encore un peu plus loin avec ces enjeux-là. Le financement des logements sociaux, on va encore un peu plus loin. Bref, ce n'est pas compliqué, les libéraux nous avaient promis de faire des investissements, ils ne les ont pas faits, donc, avec la CAQ, on va de l'avant. Donc, on salue ça. Et les investissements de 280 millions en soins à domicile, c'est un pas important, mais il faudra songer aussi à augmenter cette somme annuellement dans le budget.

Revenons aux maternelles quatre ans à 1 milliard, M. le Président. Les gens, là, ils n'en veulent pas, de maternelles quatre ans, ils veulent des CPE. Mais c'est tellement clair pour la Coalition avenir Québec, là, qu'ils veulent nous rentrer ça dans la gorge, là, que, lorsqu'on regarde l'argent qui va être investi dans les maternelles quatre ans puis on les compare aux sommes investies dans les CPE, là, M. le Président, ce n'est pas compliqué, on coupe dans nos CPE. Lorsqu'on regarde le PQI sur 10 ans de l'année dernière, 457 millions étaient prévus pour la construction de CPE; cette année, M. le Président, 402 millions.

En éducation, on investit, mais le nombre de professionnels pour donner des services à nos élèves est toujours insuffisant. La CAQ nous promet 47 millions pour 500 à 600 professionnels supplémentaires, alors qu'on en aurait besoin de 2 000 pour un coût de 100 millions. La CAQ nous disait valoriser les enseignements. Tout ce qu'on trouve dans le budget, M. le Président : des bourses d'études et du mentorat. Rien pour changer les conditions actuelles de nos enseignants, nos enseignantes.

Nos écoles délabrées. Pour réparer nos écoles... Écoutez, M. le Président, les sommes nécessaires pour réparer nos écoles, pour les mettre dans un niveau acceptable dans 10 ans, c'est 4,5 milliards. Les sommes prévues par la Coalition avenir Québec : 2,6 milliards. Donc, en 10 ans, M. le Président, ce n'est pas compliqué, 50 % des écoles délabrées seront dans un état satisfaisant; les autres, je vous le donne en mille, M. le Président.

On a eu des résultats sur les projets pilotes pour nos infirmières, un succès retentissant. La CAQ annonce l'embauche d'infirmières, mais pas un mot sur les ratios. Les ratios sont la seule façon, M. le Président, de garantir le service à nos patients dans nos différents établissements. Alors, pourquoi fixer un objectif sans se donner les moyens de les atteindre? Salaire des médecins, M. le Président, aucun mot dans le budget. Évidemment, nous attendons l'étude comparative avec l'Ontario.

Après les maternelles à 1 milliard, les maisons des aînés à 1 milliard. M. le Président, on s'engage autant d'argent dans les maisons des aînés à long terme pour 1 milliard, mais on n'est pas capable de chiffrer les sommes qui seront investies pour réparer nos CHSLD qui sont dans un état de délabrement.

Internet haute vitesse, je vous en ai parlé. Assurément, les gens en région seront déçus du manque de pragmatisme de la CAQ dans ce dossier-là.

L'environnement. Fidèle à sa réputation, M. le Président, l'environnement y va d'investissements anémiques dans les transports collectifs. En comparant le PQI de l'année passée, 5 milliards de plus dans le réseau routier pour des routes, des ponts, de l'asphalte et du béton et rien dans le transport collectif. M. le Président, là, dans le PQI, qui a été augmenté, on reste pendant 10 ans sur le même 9 milliards d'investissements. Mais, pire que ça, pour les quatre prochaines années, dans la prévision de la CAQ, 500 millions de moins pour le transport collectif. Ça, ce qu'on dit à tous les étudiants qui étaient dans la marche, là : Oui, oui, oui, on vous entend; excusez, on ne vous écoute pas.

Autre élément à noter, M. le Président, le supplément pour enfant handicapé nécessitant des soins exceptionnels, les parents demandaient 22 millions par année. Le premier ministre en a fait une promesse lors de la campagne électorale. Il l'a répété lors de l'assermentation de ses ministres. Il l'a répété lors de son discours inaugural. M. le Président, il n'y a rien dans le budget pour aider ces parents... et peut-être, je dis bien peut-être, verront apparaître ces sommes en 2020‑2021.

[...]
 

En Complément