Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Travaux parlementaires > Journal des débats > Index du Journal des débats

Index du Journal des débats - Sujets

42-1 (27 novembre 2018 - )


Assemblée nationale
Visite - Ex-député - Houde, Albert - 2550

Assemblée
Fascicule n°40, 8 mai 2019, page 2550

[...]

Féliciter Mme Édith Loualou, lauréate du Prix d'alphabétisation du Conseil de la fédération

M. Jean-François Roberge

M. Roberge : Mme la Présidente, le Prix d'alphabétisation du Conseil de la fédération, établi en 2004, souligne les contributions remarquables faites par des Canadiennes et des Canadiens ainsi que les efforts exceptionnels démontrés par des élèves adultes dans le domaine de l'alphabétisation. Je suis fier de vous présenter la lauréate du Prix d'alphabétisation du Conseil de la fédération de l'année 2018 pour le Québec, Mme Édith Loualou.

Dans son pays d'origine, Mme Loualou n'a pas eu la chance d'aller à l'école comme ses frères et ses soeurs. Elle est arrivée au Québec en 2012, accompagnée de son mari et de ses enfants. Privée de toute instruction, elle comprend vite l'importance de l'écrit et ressent de la tristesse de ne pouvoir aider ses enfants. C'est avec détermination qu'elle commence sa formation en alphabétisation. Elle comprend désormais les communications venant du milieu scolaire de ses enfants et elle sait qu'elle pourra les soutenir dans leur parcours scolaire. L'une de ses grandes victoires : avoir réussi son examen de citoyenneté canadienne, ce qui aurait été évidemment impossible sans son cheminement en alphabétisation.

Je vous invite tous à vous joindre à moi pour applaudir Mme Loualou.

Des voix : ...

La Vice-Présidente (Mme Gaudreault) : Nous vous souhaitons la bienvenue à l'Assemblée nationale, Mme Loualou.

Maintenant, j'ai besoin de votre consentement pour permettre à M. le député de Jonquière de faire une 11e déclaration. Il y a consentement? Alors, M. le député de Jonquière, la parole est à vous.

Souligner le 50e anniversaire de l'Université du Québec à Chicoutimi

M. Sylvain Gaudreault

M. Gaudreault : Vous allez voir que ça valait la peine, Mme la Présidente.

L'Université du Québec à Chicoutimi a lancé les festivités de son 50e anniversaire. Il s'agit d'une grande fierté pour les professeurs, étudiants, employés, retraités et diplômés, dont je fais partie à titre de bachelier en histoire en 1992. L'idée d'une université au Saguenay—Lac-Saint-Jean est issue du Groupe St-Thomas, un groupe de réflexion réuni dès 1958. En 1961, à l'annonce de la création de la commission Parent, le Groupe St-Thomas a présenté un mémoire en appui à la création de l'université à Chicoutimi, qui a pavé la voie à l'ouverture de l'UQAC en 1969. Depuis 50 ans, ce sont plus de 56 000 étudiants qui ont obtenu un diplôme universitaire de l'UQAC, dont plusieurs de première génération dans une famille. Cette année, c'est plus de 6 000 étudiants et étudiantes qui la fréquentent, avec une part de plus en plus importante de personnes de l'étranger. L'UQAC compte maintenant plus de 200 programmes d'études et 20 lieux d'enseignement.

Pour les 50 ans de l'UQAC, je souhaite offrir mes félicitations à Mme Nicole Bouchard, rectrice, et à tout le personnel de l'UQAC, qui permettent de démocratiser l'enseignement universitaire et de contribuer puissamment au développement économique et social du Saguenay—Lac-Saint-Jean.

La Vice-Présidente (Mme Gaudreault) : Je vous remercie, M. le député de Jonquière. Alors, ceci met fin à la rubrique des déclarations de députés.

Et je suspends nos travaux quelques instants.

(Suspension de la séance à 9 h 54)

(Reprise à 10 h 2)

Le Président : Mmes et MM. les députés, c'est un moment important aussi à ce moment-ci parce qu'il y a aujourd'hui 35 ans notre Assemblée nationale et le Québec tout entier connaissaient l'un des jours les plus sombres de leur histoire. Le 8 mai 1984, les murs de cette institution virent tomber sous les balles MM. Georges Boyer, Roger Lefrançois et Camille Lepage. Je nous invite donc à nous recueillir en ayant une pensée particulière pour ces innocentes victimes ainsi que pour leurs proches, dont les vies furent bouleversées à jamais. Recueillons-nous.

Je vous remercie. Veuillez vous asseoir. Bon mercredi.

Présence de M. Albert Houde, ex-parlementaire de l'Assemblée nationale

À ce moment-ci, permettez-moi d'accueillir M. Albert Houde, ancien député de Berthier, qui est avec nous aujourd'hui. M. Houde.

Nous poursuivons les affaires courantes.

Aujourd'hui, il n'y a pas de déclarations ministérielles ni présentation de projets de loi.

Dépôt de documents

À la rubrique Dépôt de documents, M. le leader du gouvernement.

[...]
 

En Complément