Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Travaux parlementaires > Journal des débats > Index du Journal des débats

Index du Journal des débats - Sujets

42-1 (27 novembre 2018 - )


Québec (ville)
Transport en commun - Financement - 2826-7 (q.)

Assemblée
Questions et réponses orales
Fascicule n°44, 16 mai 2019, pages 2826-2827

[...]

Le Président : Cet extrait de pétition est déposé.

Il n'y a pas de réponses orales aux pétitions ni d'interventions portant sur une violation de droit ou de privilège.

Je vous avise qu'après la période de questions et de réponses orales seront tenus les votes reportés sur la motion de Mme la députée de Taschereau débattue hier aux affaires inscrites par les députés de l'opposition et sur la motion d'amendement de M. le député de Gouin à la motion précitée.

Questions et réponses orales

Nous en sommes maintenant à la période de questions et de réponses orales. Je cède la parole au chef de l'opposition officielle.

Projet de réseau structurant de transport en commun à Québec

M. Pierre Arcand

M. Arcand : M. le Président, les citoyens de Québec ne savent plus quoi penser au sujet du réseau de transport structurant. Depuis une semaine, c'est le cafouillage total. Chaque jour, ils ont droit à un nouvel épisode qui brouille encore davantage les cartes. Ils voient que Québec et Ottawa se chicanent : Ottawa dit que l'argent est disponible, Québec dit que ce n'est pas vrai en nous étourdissant avec un paquet d'enveloppes budgétaires et de chiffres.

Pour calmer le jeu, le chef de la CAQ assure que le projet de tramway est important. Il prend soin toutefois d'ajouter que d'autres projets le sont aussi, sans toutefois les nommer. Même ses ministres ne semblent pas au courant et se contredisent. Le premier ministre a affirmé hier en cette Chambre avoir envoyé une liste de ses priorités au fédéral. Le fédéral dit : Je ne l'ai pas reçue. De son côté, la ministre de la Capitale-Nationale dit que la liste sera finalisée, qu'elle pourra être transmise par la suite. Le président du Conseil du trésor a, pour sa part, diffusé sur les réseaux sociaux un aperçu de la liste qui, selon lui, a été transmise. Du stoff de junior, M. le Président.

Ottawa a certainement besoin d'une liste, M. le Président, mais ce dont les citoyens du Québec ont besoin, c'est de la volonté politique de la part du premier ministre.

Ma question est simple : L'avez-vous, cette volonté politique?

• (10 h 10) •

Le Président : M. le premier ministre.

M. François Legault

M. Legault : M. le Président, le gouvernement libéral a signé une mauvaise entente avec le gouvernement fédéral. Il y a un fonds de 5,2 milliards. D'abord, parce qu'il y a eu une erreur de l'ancien ministre des Finances, on a perdu 200 millions de dollars. Les Québécois ont perdu 200 millions de dollars parce que l'ancien ministre des Finances libéral s'est trompé. Première erreur. Deuxième erreur, sur le fonds de 5,2 milliards, il est permis d'utiliser seulement 400 millions pour le projet de tramway à Québec.

Maintenant, il y a un deuxième fonds, Infrastructures vertes, 1,8 milliard. Dans ce fonds, il y a un volet qui permet effectivement d'être utilisé pour tous les systèmes de transport en commun au Québec, un total de 800 millions de dollars. Mon collègue le président du Conseil du trésor a donné cette liste déjà, il y a plusieurs semaines, à François-Philippe Champagne. Ce sont des projets qui sont un peu partout au Québec.

Donc, moi, encore une fois, là, je voudrais bien comprendre. Qu'est-ce que le chef de l'opposition propose? Est-ce qu'il propose qu'on prenne tout le 800 millions pour Québec? Est-ce qu'il propose que ça soit le gouvernement du Québec qui finance le 800 millions qui manque? Qu'est-ce qu'il propose, au-delà de chialer?

Le Président : Première complémentaire, M. le chef de l'opposition officielle.

M. Pierre Arcand

M. Arcand : Vous savez, l'insulte, ça ne mène nulle part, M. le Président.

Des voix : ...

Le Président : S'il vous plaît!

M. Arcand : Vous savez, le secteur des transports est celui qui produit le plus de gaz à effet de serre au Québec. Québec veut les réduire, d'ailleurs, c'est notre plan, c'était notre plan, de 37,5 % d'ici 2030.

Est-ce que le premier ministre est d'accord pour dire que le tramway à Québec va contribuer à l'atteinte de cet objectif?

Le Président : M. le premier ministre.

M. François Legault

M. Legault : M. le Président, le chef de l'opposition officielle défonce une porte ouverte. Il a beau faire des points de presse avec ses nouveaux amis de Québec solidaire, il reste que tout le monde ici est d'accord avec le projet de 3 milliards, de transport structurant à Québec. Tout le monde est d'accord.

Il y a un problème : le gouvernement libéral avait annoncé que le gouvernement du Québec en financerait 1,8 milliard puis que le fédéral en financerait 1,2 milliard. Ils se sont trompés. Ils se sont trompés, il manque 800 millions. Est-ce que je peux avoir le début du commencement d'une suggestion? Où prend-on...

Le Président : En terminant.

M. Legault : ...le 800 millions qui manque?

Le Président : Deuxième complémentaire, M. le chef de l'opposition officielle.

M. Pierre Arcand

M. Arcand : Pourtant, M. le Président, lors de l'étude des crédits, le chef de la CAQ m'avait confirmé qu'il n'y avait pas d'étude, qu'il n'avait pas d'étude pour le troisième lien, pas de coût, pas de financement attaché. Malgré tout, il n'a aucune hésitation quant à la réalisation.

Pour bien comprendre ses priorités concernant la ville de Québec, est-ce que le premier ministre nous dit aujourd'hui qu'il ira de l'avant, coûte que coûte, pour le troisième lien, sans même avoir de financement de la part du gouvernement fédéral?

Le Président : M. le premier ministre.

M. François Legault

M. Legault : M. le Président, vous avez remarqué que le chef de l'opposition change de sujet. Étant donné qu'il n'a plus rien à dire sur le projet de tramway à Québec, il change de sujet. Je m'excuse, là, mais les gens qui nous écoutent par milliers, peut-être même par centaines de milliers, ont bien vu, ont bien vu que le chef de l'opposition n'a rien à proposer.

Je répète, je répète, là, je veux bien comprendre la proposition. On prend où le 800 millions, pour le tramway de Québec, qui manque? On le prend où?

Le Président : Troisième complémentaire, M. le chef de l'opposition officielle. Vous êtes le seul à qui appartient la parole.

Des voix : ...

Le Président : Je vous demande votre attention, s'il vous plaît, pour bien entendre la question.

M. Pierre Arcand

M. Arcand : M. le Président, quand on n'a pas de réponse, qu'est-ce que vous voulez, on change de sujet. Pour le troisième lien, le chef de la CAQ est capable de prendre des décisions rapides dans le troisième lien. Sans même avoir d'étude, il a décidé que le tracé serait dans l'est, que la construction allait débuter au cours de son mandat.

Alors, pourquoi, encore une fois, M. le Président, c'est aussi simple pour le troisième lien et aussi compliqué pour le réseau de transport structurant?

Le Président : M. le premier ministre.

M. François Legault

M. Legault : M. le Président, avez-vous entendu une suggestion? Est-ce que quelqu'un, hein...

Des voix : ...

Le Président : S'il vous plaît! S'il vous plaît!

M. Legault : M. le Président, le gouvernement libéral a signé une mauvaise entente. Au lieu d'utiliser 1,2 milliard...

Des voix : ...

Le Président : Votre attention.

[...]
 

En Complément