Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Travaux parlementaires > Journal des débats > Index du Journal des débats

Index du Journal des débats - Sujets

42-1 (27 novembre 2018 - )


Victime
Centre culturel islamique de Québec - Attentat - Motion sans préavis - 439

Assemblée
Fascicule n°9, 5 février 2019, page 439

[...]

Le Vice-Président (M. Picard) : Oui. Nous allons maintenant tenir une minute de silence, s'il vous plaît.

• (15 h 48 — 15 h 49) •

Le Vice-Président (M. Picard) : Merci. Je suis maintenant prêt à reconnaître le membre du groupe formant l'opposition officielle, M. le chef de l'opposition officielle.

Saluer la mémoire des victimes de la fusillade
perpétrée le 29 janvier 2017 à Québec

M. Arcand : Merci, M. le Président. Je sollicite le consentement de cette Assemblée afin de présenter la motion suivante conjointement avec le premier ministre, le chef du deuxième groupe d'opposition, la cheffe du troisième groupe d'opposition, le député de Jean-Talon et le député de Chomedey :

«Que l'Assemblée nationale se rappelle que le 29 janvier 2017 les Québécois Ibrahima Barry, Mamadou Tanou Barry, Khaled Belkacemi, Abdelkrim Hassane, Azzeddine Soufiane et Aboubaker Thabti perdaient la vie alors qu'ils étaient réunis pour prier;

«Qu'elle souligne le courage, la résilience de ceux et celles qui ont perdu un membre de leur famille ainsi que le courage de ceux qui ont été blessés et qui doivent vivre pour longtemps avec les séquelles de ce tragique événement;

«Qu'elle rappelle que la société québécoise est mue par des valeurs d'ouverture, de tolérance, de solidarité et de fraternité;

«Qu'elle salue [également] les différents événements de commémoration qui se sont tenus le 29 janvier dernier, notamment la cérémonie organisée par la ville de Québec qui s'est tenue à l'Université Laval;

«Qu'enfin, [l'Assemblée] se recueille pour commémorer la mémoire des disparus et de leur famille.»

• (15 h 50) •

Le Vice-Président (M. Picard) : Merci. Est-ce qu'il y a consentement pour débattre de cette motion?

Une voix : ...

Mise aux voix

Le Vice-Président (M. Picard) : Sans débat. Là, je vais vous demander de... nous allons nous recueillir. Est-ce que cette motion est adoptée? Adopté. Nous allons donc tenir une minute de silence, s'il vous plaît.

• (15 h 51 — 15 h 52) •

Le Vice-Président (M. Picard) : Merci. Veuillez vous asseoir. Je suis maintenant prêt à reconnaître un membre du deuxième groupe d'opposition. Mme la députée de Marie-Victorin.

Mme Fournier : M. le Président, je sollicite le consentement des membres de cette Assemblée afin de présenter, conjointement avec la députée de Taschereau, la motion suivante :

«Que l'Assemblée nationale exige du gouvernement du Québec qu'il augmente significativement la proportion de personnes immigrantes connaissant le français au moment de leur admission, ainsi que les budgets pour la francisation des personnes immigrantes qui ne connaissent pas le français.»

Le Vice-Président (M. Picard) : Merci. Est-ce qu'il y a consentement pour débattre de cette motion? Pas de consentement.

Maintenant, Mme la députée de Rouyn-Noranda, pour le troisième groupe d'opposition.

Mme Lessard-Therrien : Rouyn-Noranda—Témiscamingue, M. le Président.

Je demande le consentement de la Chambre pour débattre de la motion suivante conjointement avec le député de La Pinière, le député de René-Lévesque et le député de Chomedey :

«Que l'Assemblée nationale prenne acte de l'erreur admise par le ministre de l'Agriculture concernant la gestion du congédiement du lanceur d'alerte Louis Robert;

«Que l'Assemblée prenne acte de la situation extraordinaire et demande au ministère de l'Agriculture d'annuler le congédiement de M. Robert d'ici à ce que la Protectrice du citoyen ait fait enquête.»

Le Vice-Président (M. Picard) : Merci. Est-ce qu'il y a consentement pour débattre de cette motion? Pas de consentement.

M. Schneeberger : ...l'article 84 du règlement pour déposer une motion rétroactive de consultations particulières en commission parlementaire donnant suite à une entente prise entre le dernier ajournement des travaux entre les leaders et le député indépendant.

Le Vice-Président (M. Picard) : Est-ce qu'il y a consentement? Consentement. Oui, M. le leader adjoint.

Entériner le mandat de procéder à des consultations
particulières sur le
projet de loi n° 3

M. Schneeberger : M. le Président, alors, je fais motion, conformément à l'article 146 du règlement de l'Assemblée nationale, afin :

[...]
 

En Complément