Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Travaux parlementaires > Journal des débats > Index du Journal des débats

Index du Journal des débats - Sujets

42-1 (27 novembre 2018 - )


Québec (région)
Lien interrives - Accès à l'information - 4878-9 (q.)

Assemblée
Questions et réponses orales
Fascicule n°73, 24 octobre 2019, pages 4878-4879

[...]

Le Président : J'ose espérer que tous, encore une fois, aux termes de cette période de questions, prendront le temps de bien entendre et la question et la réponse. M. le député. S'il vous plaît, tout le monde, votre collaboration.

Troisième lien entre Québec et Lévis

M. Gaétan Barrette

M. Barrette : M. le Président, au PLQ, on est pour le troisième lien, mais on est aussi pour la transparence. Mais, dans le dossier, c'est juste de la confusion. Le président du Conseil du trésor nous a dit qu'il ne ferait pas le projet sans étude, il n'en publie aucune. Une journée, il y a un péage, le lendemain, il n'y en a pas. Ça va être un tunnel. Qu'est-ce qui va passer dedans? On ne le sait pas. On publie des photos de forage, ça veut donc dire qu'on sait ce qu'on va faire, mais on ne nous le dit pas, le projet n'est pas assez avancé. Le député de La Peltrie nous dit qu'il faut faire le projet à juste prix, et le premier ministre, hier, nous a dit clairement que le projet se ferait à n'importe quel prix. Ce matin, M. le Président, on a plaidé pour qu'on aille de l'avant avec notre mandat d'initiative pour entendre le directeur de bureau de projet, puis on nous a donné une réponse — M. le Président, ne riez pas : Pour les réponses, il y a une place ici, c'est le salon bleu et la période de questions.

Alors, sérieusement, est-ce que le ministre peut s'engager ce matin, à partir de maintenant, à répondre précisément à nos questions?

• (10 h 50) •

Le Président : M. le ministre des Transports.

M. François Bonnardel

M. Bonnardel : M. le Président, j'entends depuis des semaines le député de La Pinière et le chef de l'opposition officielle s'indigner que la population de Québec et de Lévis veulent des réponses. Ils en ont, des réponses. Moi, je questionne et je vois les gens de Québec, il n'y a personne qui me dit : Où vous vous en allez?, on ne le sait pas, on est inquiets. Il y a juste vous. Il y a juste vous qui...

Des voix : ...

Le Président : S'il vous plaît! S'il vous plaît!

M. Bonnardel : ...souhaitez saboter le projet. Et la seule chose que le député de La Pinière souhaite, c'est d'instrumentaliser une commission parlementaire et d'utiliser le directeur de projet comme une marionnette. Ça n'arrivera pas. J'ai été transparent. On a nommé Frédéric Pellerin comme directeur de projet, on a fusionné les équipes du pont de l'Île-d'Orléans avec celles du troisième lien, du tunnel Québec-Lévis. J'ai annoncé que ce sera un tunnel en juin dernier. Et la prochaine étape, ce sera les coûts. Soyez assuré, M. le Président, qu'on sera transparents dans l'intérêt des Québécois, des gens de Lévis et de l'Est du Québec.

Le Président : Question principale, M. le député de La Pinière. Encore une fois, tous attentifs.

Accès à l'information sur le projet de troisième lien entre Québec et Lévis

M. Gaétan Barrette

M. Barrette : M. le Président, alors je prends le ministre au mot, je l'invite à syntoniser les radios de Québec, son nom est prononcé régulièrement au nom de la population qui veut savoir et qui ne sait pas.

Alors, je n'ai pas eu réponse, mais par contre, M. le Président, en juin dernier, on a adopté très rapidement une loi sur le financement du tramway de Québec. Le ministre voulait que ça aille vite, et on a fait passer un amendement, M. le Président, extraordinaire, obligeant le ministre à rendre public le rapport d'avancement des travaux du tramway à tous les six mois. Alors, ça fait un an qu'il est sur son projet, le ministre, M. le Président.

Est-ce que ce matin, là, il va s'engager à nous rendre publics les six derniers rapports mensuels d'avancement des travaux du projet du tunnel Québec-Lévis? Oui ou non?

Le Président : M. le ministre des Transports.

M. François Bonnardel

M. Bonnardel : M. le Président, si le député est si inquiet, je l'invite à aller écouter mon entrevue d'hier matin à Bouchard en parle. Il aura toutes les réponses à ses questions. Le seul parti politique ici, M. le Président, incluant les deux partis d'opposition, où on le sait, là, Québec solidaire et... Le Parti québécois est contre le tunnel Québec-Lévis. Le Parti libéral essaie de laisser croire aux gens de Québec qu'ils sont pour. Vous êtes contre ce projet. Vous souhaitez une seule chose, c'est de saboter le tunnel Québec-Lévis...

Des voix : ...

Le Président : M. le leader de l'opposition officielle.

M. Tanguay : Deux choses. Il ne peut pas prêter des intentions comme si on voulait saboter le projet et doit prendre... et ne peut pas nous mettre des mots dans la bouche. On est pour le troisième lien. Il ne peut pas dire le contraire de ce qu'on dit, M. le Président.

Des voix : ...

Le Président : S'il vous plaît! S'il vous plaît! M. le leader adjoint du gouvernement. Et encore une fois je vous demande d'être attentifs aux échanges. Je pense qu'on est là pour ça.

M. Caire : Alors, M. le Président, je pense que mon collègue n'a absolument rien mis dans la bouche de qui que ce soit l'autre bord, mais surtout pas des intentions. Je veux dire, depuis le temps qu'on se préoccupe de ce projet-là, s'ils ont fait une démonstration, c'est qu'ils étaient contre le projet.

Des voix : ...

Le Président : S'il vous plaît! O.K. S'il vous plaît! S'il vous plaît! Vous souhaitez, à une question posée, avoir la finalité de la réponse... M. le député...

Une voix : ...

Le Président : Vous êtes gentil. M. le ministre des Transports.

M. Bonnardel : Oui, M. le Président. Je termine en disant que je connais très bien le petit jeu du député de La Pinière, c'est d'instrumentaliser cette commission...

Des voix : ...

Le Président : S'il vous plaît! S'il vous plaît! Non. Monsieur, vous savez qu'on ne peut pas... Non, je vois des gens réagir, je vois des gens sourire, je vois des gens répliquer. Peut-on finir de belle façon? Je vous demande votre collaboration. Je vous demande de ne pas prêter des intentions. Tous les collègues, vous le savez. Faites en sorte de mettre en pratique ce que vous connaissez déjà.

Terminez la réponse, M. le ministre. Et je vous demande tous votre collaboration pour compléter cette période de questions. M. le député, mesdames messieurs, s'il vous plaît.

M. Bonnardel : Oui, M. le Président. Je suis surpris de voir le député de La Pinière s'indigner. Parce qu'il se connaît lui-même, il sait très bien qu'il veut instrumentaliser cette commission pour, encore une fois, s'assurer...

Des voix : ...

Le Président : Non, M. le ministre... Je m'excuse. Tous, s'il vous plaît, votre attention. M. le ministre, je vous indiquais ce que je souhaitais.

Des voix : ...

Le Président : Non, non, mais je m'excuse, là, deux secondes! Je vous indiquais ce que je souhaitais, M. le ministre, à deux reprises. Je vais vous demander de collaborer et de faire attention aux propos tenus. J'aimerais que ça ne se répète pas. Complétons cette période de questions dans l'ordre, s'il vous plaît.

M. Bonnardel : ...en disant, M. le Président, que je serai transparent, comme je l'ai été en juin dernier. En temps et lieu, donc, on dévoilera les coûts, la forme de ce tunnel. Et, encore une fois, ce sera dans l'intérêt des gens de Québec, des gens de l'Est du Québec et des gens de Lévis.

Le Président : Ceci met fin à la période de questions et de réponses orales.

Des voix : ...

Le Vice-Président (M. Picard) : S'il vous plaît!

Votes reportés

À la rubrique Votes reportés — Mme et MM. les whips, ça va pour tout le monde? — comme annoncé précédemment, nous allons maintenant procéder aux votes reportés sur la motion de la députée de Maurice-Richard débattue hier aux affaires inscrites par les députés de l'opposition et sur la motion d'amendement du député de Jonquière à la motion précitée.

[...]
 

En Complément