Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Travaux parlementaires > Journal des débats > Index du Journal des débats

Index du Journal des débats - Sujets

42-1 (27 novembre 2018 - )


Association caritative Les amis de chez Gauvin
Gauvin, Jean-Guy - Déclaration de député - 508

Assemblée
Fascicule n°11, 7 février 2019, page 508

[...]

Permettez-moi, en terminant, de saluer les quatre clubs Optimiste de ma circonscription, et j'ai nommé Neufchâtel, Saint-Émile, Lac-Saint-Charles et Loretteville — dont je suis membre.

Merci, Mme la Présidente, de propager l'optimisme comme vous le faites bien. Merci.

La Vice-Présidente (Mme Gaudreault) : Je vous remercie, M. le député de Chauveau. Et maintenant au tour de Mme la députée de Verdun.

Rendre hommage à M. Alain Laroche pour ses 25 années à titre
de commissaire au développement économique de Verdun

Mme Isabelle Melançon

Mme Melançon : Merci beaucoup, Mme la Présidente. Alors, aujourd'hui, je désire rendre hommage à Alain Laroche pour sa carrière exceptionnelle.

Alain a oeuvré sans relâche depuis plus de 25 ans à titre de commissaire économique pour le développement de Verdun. Impliqué, il a été fondateur du Réseau Affaires Verdun, qu'on appelle le RAV, membre du conseil d'administration du Forum économique de Verdun, gestionnaire chevronné des hebdos locaux de 1976 à 1994.

Sa réputation n'est plus à faire. Rassembleur par excellence, Alain s'est investi corps et âme à Verdun. Par son implication, il a su développer chez les Verdunois et les Verdunoises un attachement profond à leur communauté ainsi qu'un sentiment de fierté jamais égalé.

Surnommé affectueusement Alain de Verdun, ce dernier a décidé de tirer sa révérence à titre de commissaire pour le développement économique de Verdun pour relever de nouveaux défis. Cher Alain, bonne chance dans tes nouveaux défis! Je sais qu'on aura l'occasion de se revoir et de prendre un café très souvent à Verdun. Bonne chance pour la suite! Merci.

La Vice-Présidente (Mme Gaudreault) : Merci, Mme la députée de Verdun. Maintenant, je vais céder la parole à Mme la députée de Laviolette—Saint-Maurice.

Rendre hommage à M. Jean-Guy Gauvin, fondateur de
l'association caritative Les amis de chez Gauvin

Mme Marie-Louise Tardif

Mme Tardif : Mme la Présidente, c'est un grand honneur pour moi aujourd'hui de reconnaître un être exceptionnel, qui est connu pour sa générosité et son altruisme sans limites.

Homme d'affaires de La Tuque, M. Jean-Guy Gauvin est le fondateur du club des Amis de chez Gauvin, qui amasse depuis 12 ans des milliers de dollars chaque année au profit de la Fondation pour la santé du Haut-Saint-Maurice. Rien ne l'arrête. Il cuisine lui-même des dizaines de tourtières pour recevoir des amis ou des centaines de personnes dans les résidences de personnes âgées pour le jour de l'An, le jour de la Saint-Valentin, pour des activités spéciales. Ainsi, chaque année, des milliers de dollars sont remis pour aider les gens malades ou dans le besoin.

Depuis des décennies, il soutient les habitants de La Tuque par ses divers engagements. Conseiller municipal, membre de l'office de l'habitation, impliqué dans des projets de revitalisation, au club de patinage artistique, pour les ligues de hockey, au festival de chasse, membre des Chevaliers de Colomb, et j'en passe.

Donc, merci à vous, M. Gauvin, de rendre notre monde meilleur.

La Vice-Présidente (Mme Gaudreault) : Je vous remercie, Mme la députée. Maintenant, je reconnais M. le député des Îles-de-la-Madeleine.

Souligner le 10e anniversaire de la liaison maritime hivernale
entre les Îles-de-la-Madeleine et l'Île-du-Prince-Édouard

M. Joël Arseneau

M. Arseneau : Merci, Mme la Présidente. Il y a 10 ans, le 3 février 2009, une première liaison maritime était établie en hiver entre les Îles-de-la-Madeleine et l'Île-du-Prince-Édouard. C'était un désenclavement historique pour les insulaires que je représente. Après trois ans de démarches politiques, de démonstrations argumentaires et de mobilisation citoyenne, le gouvernement fédéral prenait enfin ses responsabilités envers les Madelinots.

Cette traversée inaugurale à travers les glaces marquait l'histoire de l'archipel en ce qu'elle ouvrait notre autoroute vers le continent 12 mois par année. Le lien maritime, dans un contexte insulaire, c'est vital. Il assure la libre circulation des biens et des personnes, que les continentaux prennent pour acquise. Dans l'archipel, tout le développement économique, social et culturel en dépend.

J'en profite donc pour rappeler au gouvernement du Québec comme au fédéral que la prochaine étape, c'est de consolider nos deux liens maritimes par le remplacement des deux navires en fin de vie utile dans les délais les plus brefs. Merci.

[...]
 

En Complément