Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Travaux parlementaires > Journal des débats > Index du Journal des débats

Index du Journal des débats - Sujets

42-1 (27 novembre 2018 - )


Artiste
Lachapelle, Benjamin «Ben» - Autiste - Hommage - Déclaration de député - 5633-4

Assemblée
Fascicule n°86, 26 novembre 2019, pages 5633-5634

(Treize heures quarante et une minutes)

Le Vice-Président (M. Picard) : Bon mardi après-midi. Veuillez vous asseoir, s'il vous plaît.

Affaires courantes

Déclarations de députés

À la rubrique Déclarations de députés, nous commençons par Mme la députée de Les Plaines.

Rendre hommage à trois organismes offrant du dépannage
alimentaire dans la circonscription de Les Plaines

Mme Lucie Lecours

Mme Lecours (Les Plaines) : Merci, M. le Président. Vous savez, le temps des fêtes arrive à grands pas. Chaque année, c'est l'occasion pour plusieurs de se rassembler en famille, d'échanger des cadeaux et de partager un bon repas. Bien que plusieurs d'entre nous avons cette chance, ce n'est pas le cas pour beaucoup trop de familles de ma circonscription et à travers la province aussi. Aujourd'hui, j'ai donc choisi de rendre hommage à trois organismes qui visent le même objectif : aider ceux qui sont dans le besoin.

En effet, le Comité d'aide aux Plainois et les centres de dépannage alimentaire de Sainte-Anne-des-Plaines et de Saint-Janvier commencent leur campagne de distribution de paniers de denrées, et je tenais à saluer leur implication. Chacun de ces organismes peut compter sur l'aide de nombreux bénévoles qui font des pieds et des mains pour offrir un peu de chaleur et de réconfort dans des maisons où les familles sont moins bien nanties.

Vous savez, le dépannage alimentaire ne se limite pas qu'au temps des fêtes. En effet, ces organismes viennent en aide aux gens tout au long de l'année. Leur mission est honorable, et les gestes qu'ils posent sont inestimables.

Au nom des gens de Les Plaines, je vous remercie du fond du coeur. Continuez votre bon travail. Merci, M. le Président.

Le Vice-Président (M. Picard) : Merci, Mme la députée. Nous poursuivons avec Mme la députée de Hull.

Féliciter l'Assemblée nationale, lauréate du prix Zénith du
Forum des communicateurs gouvernementaux

Mme Maryse Gaudreault

Mme Gaudreault : Merci, M. le Président. Au nom du Comité Zéro harcèlement, je souhaite exprimer toutes mes félicitations à la Direction des communications, des programmes éducatifs et de l'accueil de l'Assemblée nationale, qui a récemment remporté le prix Zénith dans la catégorie Communication interne pour la campagne Zéro harcèlement à l'Assnat.

Les prix Zénith récompensent la qualité exceptionnelle du travail du personnel qui oeuvre dans les directions de communications au sein des ministères et organismes du gouvernement du Québec.

La campagne Zéro harcèlement à l'Assnat a été déployée l'an dernier afin de sensibiliser le personnel administratif et politique de l'Assemblée ainsi que les députés aux comportements liés à l'incivilité et au harcèlement psychologique, discriminatoire et sexuel.

Encore une fois, j'aimerais exprimer toute ma fierté au personnel de la Direction des communications ainsi qu'à celui des ressources humaines de l'Assemblée nationale, qui sont d'ailleurs présents dans nos tribunes, car ils et elles ont su faire équipe pour créer puis déployer une audacieuse campagne de sensibilisation.

Le Vice-Président (M. Picard) : Merci, Mme la députée. Bravo pour cette belle réussite! Donc, je cède maintenant la parole à Mme la députée d'Argenteuil.

Rendre hommage à M. Benjamin «Ben» Lachapelle, artiste autiste

Mme Agnès Grondin

Mme Grondin : Merci. En octobre dernier, j'ai eu le privilège de découvrir les oeuvres sublimes de Ben Lachapelle, un jeune artiste de 17 ans.

Ben est autiste. Chez nous, dans une salle de la Laurentian High School, une journée par semaine, lui et d'autres jeunes autistes de la communauté anglophone des Laurentides peuvent participer à des ateliers d'art. Dessin, peinture, improvisation, vidéo, musique, chant, les jeunes sont encouragés à essayer de nouvelles choses et à sortir de leur zone de confort. Les arts sont un fabuleux prétexte pour créer des liens et sortir de l'isolement.

With 60 seconds, I don't have the time to adequately express my admiration towards two dedicated women, Julie and Melanie, for this magnificent project. To you, Ben, thank you so much for your confidence, allowing me to expose your superb paintings in my office.

J'ai aussi remarqué que les loups gris que tu as peints sont heureux.

Thank you.

Le Vice-Président (M. Picard) : Merci, Mme la députée. Nous poursuivons avec Mme la députée de Vaudreuil.

Souligner le 30e anniversaire de la Fondation du Centre d'accueil Vaudreuil

Mme Marie-Claude Nichols

Mme Nichols : Merci, M. le Président. Soulignant, cette année, ses 30 ans d'existence au sein de notre communauté, la Fondation du Centre d'accueil Vaudreuil répond, depuis 1989, aux besoins de nos aînés en favorisant une meilleure qualité de vie.

Les bénévoles font un travail remarquable, particulièrement en mettant de l'avant des initiatives telles que de la musique dans les chambres, de l'animation pendant le temps des fêtes, de la zoothérapie et beaucoup d'autres activités visant à briser la solitude de leurs résidents.

Présent depuis les premiers jours, je tiens à souligner le travail immense de M. André Poirier, président bénévole de la fondation. Il a choisi généreusement de s'impliquer afin d'aider son prochain, et ce, sans compter ses heures. Il sait, tout comme moi, l'importance des bénévoles dans nos organisations et à quel point ils sont de la denrée rare.

Félicitations, M. Poirier, de votre implication, et ce, au bénéfice de notre milieu, de notre monde! Vous avez toute mon admiration. Bravo!

Le Vice-Président (M. Picard) : Merci, Mme la députée de Vaudreuil. Nous poursuivons avec Mme la députée de Laviolette—Saint-Maurice.

Rendre hommage à Mme Pauline Bélanger Daneault pour
sa contribution à la promotion de la culture

Mme Marie-Louise Tardif

Mme Tardif : Le paysage de Sainte-Flore, à Shawinigan, est embelli par une fleur rare, imprégnée de toutes les couleurs de la culture, de la passion, de l'émotion, le tout harmonieusement orchestré par les bémols et les dièses qui font chanter les voix et apaiser les âmes.

Parfois douce, parfois enflammée, toujours juste et ordonnée, Mme Pauline B. Daneault est la personne que je veux honorer aujourd'hui. Dès la vingtaine, elle débute ses implications au sein de son village : organiste à l'église de 1958 à 2016, soit pendant 58 ans; fondatrice, en 1979, du Comité culturel de Sainte-Flore, qui vise à propager la culture française et québécoise; directrice générale du Choeur du Rocher depuis des dizaines d'années; membre du conseil d'administration de Culture Shawinigan; fondatrice de l'événement provincial le Rendez-vous des peintres de Sainte-Flore, et présidente pendant 15 ans. Elle a aussi été conseillère municipale et candidate à une élection fédérale contre Jean Chrétien.

Pour toutes ces raisons et bien d'autres, je trouvais essentiel de rendre cet hommage à cette grande dame. Merci, Mme Daneault.

Le Vice-Président (M. Picard) : Mme la députée. Nous poursuivons avec Mme la députée de Sherbrooke.

Rendre hommage au Centre communautaire Partage Saint-François
pour sa contribution à la lutte contre l'itinérance

Mme Christine Labrie

Mme Labrie : Merci, M. le Président. Aujourd'hui, j'aimerais attirer l'attention de mes collègues sur un enjeu dont on entend rarement parler, et c'est celui de l'itinérance.

De la pauvreté, il n'y en a pas qu'à Montréal, et de l'itinérance non plus. À Sherbrooke, on a un ménage sur quatre qui gagne moins de 25 000 $ par année et on est dans les cinq circonscriptions les plus pauvres à travers tout le Canada. Même en région, l'itinérance est très présente et elle est en augmentation.

Le seul organisme qui est ouvert 24 heures du 24, à part l'urgence, c'est Partage Saint-François, et, l'année dernière, ils ont offert plus de 18 000 nuitées et 30 000 repas à des personnes qui n'avaient nulle part d'autre où aller. Chaque jour, leurs 60 lits sont tous occupés, et, en octobre seulement, ils ont dû refuser une place à 120 personnes parce qu'ils manquent de moyens pour les accueillir.

J'entends souvent le premier ministre dire qu'il veut remettre de l'argent dans les poches des Québécois. J'aimerais aussi l'entendre dire qu'il veut s'assurer que tous les Québécois aient un toit au-dessus de la tête, et surtout le voir investir dans le logement social et dans le soutien aux personnes les plus vulnérables. Merci.

Le Vice-Président (M. Picard) : Merci, Mme la députée. Au tour de Mme la députée de Montarville.

[...]
 

En Complément