Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Travaux parlementaires > Journal des débats > Index du Journal des débats

Index du Journal des débats - Sujets

42-1 (27 novembre 2018 - )


Assemblée nationale
Visite - Ex-député - Lévesque, Christian - 604

Assemblée
Fascicule n°13, 13 février 2019, page 604

[...]

En plus d'offrir une formation adaptée à la vie de parent, le programme met à la disposition des participantes une halte-garderie gratuite et verse une allocation pour compenser la pause de l'emploi. Le projet, financé par le ministère de l'Éducation, est le produit d'une collaboration entre la commission scolaire des Hauts-Cantons, Intro-Travail et Carrefour jeunesse-emploi du Granit, La Maison de la famille du Granit ainsi que La Constellation 0-5 ans. L'objectif est basé, oui, d'encourager la scolarisation des jeunes parents, mais aussi de favoriser l'inclusion sociale. Merci, Mme la Présidente.

La Vice-Présidente (Mme Gaudreault) : C'est moi qui vous remercie, M. le député de Mégantic. Alors, ceci met fin à la rubrique des déclarations de députés.

Et je suspends nos travaux quelques instants.

(Suspension de la séance à 9 h 52)

(Reprise à 10 h 1)

Le Président : Mmes et MM. les députés, nous allons nous recueillir quelques instants.

Je vous remercie. Veuillez vous asseoir.

Présence de M. Christian Lévesque, ex-parlementaire
de l'Assemblée nationale

J'ai le plaisir de souligner la présence, dans les tribunes, de M. Christian Lévesque, ancien député de Lévis. M. Lévesque, bienvenue.

Déclarations ministérielles

À la rubrique Déclarations ministérielles, M. le ministre de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur.

Durée minimale des périodes de récréation à l'école

M. Jean-François Roberge

M. Roberge : M. le Président, j'aimerais souligner une annonce importante pour favoriser la réussite éducative des élèves. En effet, hier, votre gouvernement a posé des gestes pour que, dès la prochaine rentrée scolaire, tous les élèves du primaire bénéficient quotidiennement de deux périodes de récréation d'au moins 20 minutes chacune. Actuellement, le régime pédagogique prévoit une période de détente le matin et l'après-midi, mais sans en préciser la durée. Résultat : bien, plusieurs élèves ne profitent pas de deux vraies récréations par jour.

Nous avons donc amorcé des démarches afin de procéder à une modification réglementaire du régime pédagogique pour qu'il prévoie explicitement que les deux périodes de détente dont l'élève de l'enseignement primaire bénéficie le matin et l'après-midi soient d'un minimum de 20 minutes chacune.

Les bienfaits des récréations sont démontrés. Elles favorisent le développement global et la santé des enfants en leur permettant de jouer librement à l'extérieur et d'être actifs physiquement. Elles jouent donc un rôle déterminant sur la motivation et la réussite éducative des élèves. Les récréations permettent aux élèves de bouger, mais aussi d'améliorer leur concentration et leur disponibilité aux apprentissages. Les récréations représentent des périodes de détente, mais aussi de socialisation. Elles sont essentielles pour le développement de l'autonomie des jeunes. J'en suis convaincu, cette nouvelle mesure sera bénéfique pour tous les élèves du primaire, incluant les élèves handicapés ou en difficulté d'adaptation ou d'apprentissage.

Votre gouvernement pose des gestes concrets pour favoriser le développement global, la santé, la réussite scolaire des élèves dès leur plus jeune âge. Pour les élèves du primaire, nous croyons que les récréations suffisamment longues constituent des éléments importants pour contribuer au développement du plein potentiel des enfants.

Ce qu'on annonce aujourd'hui s'annonce aux autres actions qu'on a mises en place pour assurer le développement du plein potentiel des enfants. J'aimerais rappeler deux projets récemment annoncés, soit la mise sur pied de la plateforme Agir tôt, qui vise à améliorer la détection et la prise en charge précoces des retards de développement chez les enfants, et le dépistage des difficultés visuelles par les optométristes offert gratuitement à l'école à tous les enfants du préscolaire. Ces mesures sont autant de gestes concrets qui sont, comme on dit, un plus pour leur réussite.

À ce propos, j'aimerais profiter de l'occasion pour souligner la tenue des Journées de la persévérance scolaire, qui se déroulent cette semaine. J'ai eu le plaisir de participer au lancement des journées lundi en compagnie notamment de ma collègue la députée de Saint-Laurent. Je remercie leur porte-parole, Laurent Duvernay-Tardif, et tous celles et ceux qui ont contribué de près ou de loin à l'organisation du programme de ces belles journées partout au Québec.

Je tiens aussi à souligner la persévérance exceptionnelle d'une résidente de mon comté, Mme Lorraine Plouffe. Forcée de quitter l'école à 14 ans, elle a effectué un retour aux classes dans la cinquantaine et a obtenu son diplôme d'études secondaires après plus de 10 ans d'efforts. Bravo à tous ceux, comme elle, qui font le choix de la réussite! Nous sommes très fiers de vous.

J'invite la population à participer aux activités prévues dans le cadre de ces journées tout au long de la semaine, mais surtout de poser des gestes à l'année longue pour favoriser la réussite éducative de nos jeunes. Nous avons toutes et

[...]
 

En Complément