Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Travaux parlementaires > Journal des débats > Index du Journal des débats

Index du Journal des débats - Sujets

42-1 (27 novembre 2018 - )


Victime
Burkina Faso - Attentat terroriste - Hommage - Déclaration de député - 659

Assemblée
Fascicule n°14, 14 février 2019, page 659

[...]

L'art de cet artiste grandiose réside aussi dans les mariages parfois classiques, parfois audacieux d'essences de bois qu'il met en valeur par une ornementation réalisée avec une grande minutie. Qu'il fabrique une guitare, un violon, un violoncelle ou une contrebasse, Benoît Lavoie a le souci d'amener son art toujours plus loin.

C'est aussi sa communauté centenaire qu'il met en valeur. Il a par ailleurs fait le choix de demeurer dans son village natal, éloigné des grands centres, afin de contribuer à la vitalité de sa communauté. Les visiteurs sont les bienvenus dans son atelier de Petit-Saguenay.

Les oeuvres de Benoît Lavoie...

Le Vice-Président (M. Picard) : En terminant.

M. Tremblay : ...font le tour du monde, et cet artisan de Dubuc écrira une page d'histoire de la ruralité. Salut, Benoît. Merci, M. le Président.

Le Vice-Président (M. Picard) : Merci, M. le député. Je cède maintenant la parole à M. le député de Rimouski.

Rendre hommage aux victimes de l'attentat
du 15 janvier 2016 au Burkina Faso

M. Harold LeBel

M. LeBel : Merci, M. le Président. Je désire aujourd'hui que l'on se rappelle de Gladys Chamberland, de son conjoint Yves Carrier, de leur fils Charles-Élie et de sa demi-soeur Maude, de Suzanne Bernier et d'un ami, Louis Chabot.

Ces six personnes étaient au Burkina Faso pour participer à un projet humanitaire. Ils ont été tués par les nombreux projectiles des armes à feu utilisées par les auteurs de l'attentat de Ouagadougou, au Burkina Faso, le 15 janvier 2016, il y a tout juste trois ans. Ils y étaient depuis près d'un mois pour participer à la construction d'une école pour le compte de la congrégation des Soeurs de Notre-Dame du Perpétuel Secours. Attablés au restaurant Splendid, dans la capitale, ils se préparaient à leur retour au Québec, ne se doutant pas du tragique événement qui allait mettre fin à leurs jours.

Aujourd'hui, disons à leurs familles que nous nous souvenons d'eux, de leurs sacrifices, et qu'à l'exemple de ces six merveilleuses personnes nous continuons de croire à la bonté humaine et aux valeurs de partage et de solidarité des peuples.

Salut, Louis. Tu devines que, chez les Proulx, Dubé et LeBel, on ne t'oublie pas. Merci.

Le Vice-Président (M. Picard) : Merci, M. le député. Je cède maintenant la parole à Mme la députée de Les Plaines.

Rendre hommage à la Fondation Bon Matin Jeannine-Cossette
pour son soutien aux enfants défavorisés

Mme Lucie Lecours

Mme Lecours (Les Plaines) : Merci beaucoup, M. le Président. Depuis 12 ans, du mois de janvier jusqu'au mois de mai, la Fondation Bon Matin, menée de main de maître par Mme Jeannine Cossette, organise des kiosques dans les écoles de Terrebonne, dont deux dans la circonscription que j'ai le plaisir de représenter, Saint-Louis et Saint-Joachim. En fait, Mme Cossette, une bibliothécaire à la retraite, offre aux jeunes enfants défavorisés de La Plaine une collation au prix minime de 0,05 $ qui comprend une pomme, un yogourt, une orange, des craquelins et du fromage.

Vous savez, M. le Président, on a beau parler de persévérance scolaire cette semaine, mais rien n'est possible lorsqu'on a le ventre vide. Encore de nos jours, il y a beaucoup plus d'enfants qu'on le pense qui partent sur le chemin de l'école sans avoir mangé.

Je remercie donc très sincèrement le dévouement de Mme Cossette et de son équipe, formée de Jean-Paul Chaput, Claire Bouchard et Thérèse Martin. Je crois qu'il est important de souligner leur implication puisqu'elle est une des clés de la réussite. Merci, Mme Cossette. Une femme véritablement de coeur.

• (9 h 50) •

Le Vice-Président (M. Picard) : Merci, Mme la députée. Je cède la parole à M. le député de La Pinière.

Souligner l'anniversaire de la ville de Brossard

M. Gaétan Barrette

M. Barrette : Merci, M. le Président. Le 14 février, c'est aussi la journée anniversaire de la fondation de la ville de Brossard, et je tiens aujourd'hui, évidemment, à m'adresser à la population de Brossard et à leur souhaiter un bon anniversaire en tant que ville.

C'est assez extraordinaire, M. le Président. Cette ville-là, en 1958, ne comptait que 3 400 habitants. Aujourd'hui, ils sont plus de 88 000.

Et je l'ai dit à plusieurs reprises, c'est une ville qui est vraiment une ville-phare au Québec. Pourquoi? Parce qu'évidemment c'est une ville qui a crû beaucoup, en termes de croissance, mais qui a cru en elle et qui est un grand succès. Pourquoi? Parce que la ville contient aujourd'hui plus de 57 communautés culturelles; évidemment des Québécois de souche de langue française, de langue anglaise, mais qui a réussi à intégrer toutes les communautés.

[...]
 

En Complément