Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Travaux parlementaires > Journal des débats > Index du Journal des débats

Index du Journal des débats - Sujets

42-1 (27 novembre 2018 - )


Vol du Colibri, Le (garderie)
Centre de la petite enfance - Transformation - Rouyn-Noranda (ville) - Pétition - 7841 (d.d.)

Assemblée
Dépôt de documents
Fascicule n°111, 27 mai 2020, page 7841

[...]

«De se doter, en collaboration avec les Premières nations concernées, d'une stratégie nationale pour les caribous forestiers et montagnards au cours de l'année 2020.»

Je certifie que l'extrait est conforme à l'original de la pétition.

Le Président : Vous me permettrez de partager les mots que vous avez adressés à l'endroit de la députée de Rouyn-Noranda—Témiscamingue pour la naissance du futur enfant très bientôt.

Donc, cet extrait de pétition est déposé. M. le député de Gouin, à nouveau à vous.

Convertir les garderies Le Vol du Colibri, coopérative de solidarité,
en
centre de la petite enfance, à Rouyn-Noranda

M. Nadeau-Dubois : Merci, M. le Président. Je dépose l'extrait d'une pétition adressée à l'Assemblée nationale, signée par 616 pétitionnaires. Désignation : citoyens et citoyennes du Québec.

«Les faits invoqués sont les suivants :

«Considérant que, par rapport aux services éducatifs dispensés par les CPE, les parents doivent payer plus cher pour ceux dispensés par les deux garderies du Vol du Colibri, coopérative de solidarité;

«Considérant que Le Vol du Colibri détient près de 20 % des places en services de garde éducatifs de Rouyn-Noranda;

«Considérant [...] le fait que ces places ne soient pas subventionnées les rend inaccessibles aux familles bénéficiaires [du programme] d'aide sociale et de solidarité sociale;

«Considérant que, n'étant pas subventionnée, la coopérative ne peut réserver de places pour les familles et les enfants avec des défis particuliers et que l'accès aux enfants vivant avec des limitations est difficile;

«Considérant que l'attraction et la rétention des éducateurs et éducatrices est de plus en plus difficile avec des conditions de travail en deçà de celles prévalant dans le réseau des CPE et que ce problème freine les projets de développement de nouvelles places;

«Considérant que la survie financière des deux garderies comptant 155 places est menacée à moyen terme alors que la municipalité est déjà en déficit aigu de places en garderie;

«Considérant que de nombreux acteurs locaux — le centre intégré de santé et de services sociaux, autres services de garde, ville, entreprises, organismes communautaires, etc. — appuient la coopérative dans sa volonté d'être convertie en centre de la petite enfance;

«Et l'intervention réclamée se résume ainsi :

«Nous, soussignés, demandons au gouvernement du Québec de transformer les 155 places du Vol du Colibri, coopérative de solidarité, en centre de la petite enfance.»

Je certifie que cet extrait est conforme à l'original de la pétition.

Le Président : Et cet extrait de pétition est maintenant déposé. J'ai reçu une demande de M. le député d'Arthabaska pour la présentation d'une pétition non conforme. Y a-t-il consentement pour la présentation? Consentement. M. le député d'Arthabaska.

Modifier l'intersection de la route 169
et de la rue Martin, à Hébertville

M. Lefebvre : Merci, M. le Président. C'est au nom de mon collègue député de Lac-Saint-Jean. Je dépose l'extrait d'une pétition adressée à l'Assemblée nationale, signée par 1 030 pétitionnaires. Désignation : citoyens et citoyennes du Québec.

«Les faits invoqués sont les suivants :

«Considérant qu'il est difficile de voir les véhicules arriver lorsqu'on cherche à traverser ou à s'insérer sur la route 169 à Hébertville;

«Considérant que de nombreux accrochages arrivent chaque année et [que] les conditions sont encore plus difficiles en hiver;

«Considérant que nous ne souhaitons pas attendre un accident mortel;

«Et l'intervention réclamée se résume ainsi :

«Nous, soussignés, demandons au gouvernement du Québec la modification de l'intersection de la route 169 et la rue Martin à Hébertville afin d'assurer la sécurité des usagers.»

Je certifie que cet extrait est conforme à l'original de la pétition.

Le Président : Cet extrait de pétition est déposé. J'ai reçu une autre demande de M. le député d'Arthabaska pour la présentation d'une autre pétition non conforme. Y a-t-il consentement pour le dépôt? Consentement. M. le député d'Arthabaska.

Examiner le processus de nomination des constables spéciaux de la Société
pour la prévention de la cruauté envers les animaux de Montréal

M. Lefebvre : Merci beaucoup. Cette fois-ci, au nom de mon collègue de Maskinongé, je dépose l'extrait d'une pétition adressée à l'Assemblée nationale, signée par 1 519 pétitionnaires. Désignation : citoyens et citoyennes du Québec.

[...]
 

En Complément