Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Travaux parlementaires > Journal des débats > Index du Journal des débats

Index du Journal des débats - Sujets

42-1 (27 novembre 2018 - )

Assemblée
Fascicule n°23, 21 mars 2019, page 1140

[...]

Le Président : Question principale, M. le chef du troisième groupe d'opposition.

Interruption du service de traversier entre Matane et la Côte-Nord

M. Pascal Bérubé

M. Bérubé : M. le Président, les usagers de la traverse Matane—Côte-Nord vivent trop souvent des moments difficiles depuis l'arrivée du traversier F.-A.-Gauthier. Depuis décembre, c'est devenu une crise importante au plan économique et au plan humain. Je veux que le premier ministre en soit pleinement conscient. Dans l'Est du Québec, c'est notre unique lien. Sur la mauvaise gestion de la STQ, qui est reconnue, on a demandé à deux reprises à son gouvernement de se joindre à nous pour demander unanimement à la Vérificatrice générale du Québec d'enquêter. Ils ont dit oui dans l'opposition, mais ils ont changé d'idée au gouvernement. Vous avez acheté un navire de remplacement à Terre-Neuve au total de 3 millions. Il a servi 17 jours, vous n'avez même pas fait d'inspection dessus. Le programme d'indemnisation annoncé est franchement insultant pour notre région, ne tient pas compte de tous les impacts. L'État a une responsabilité, soit qu'il garantit la traverse soit qu'il indemnise. Il ne fait ni un ni l'autre.

Je demande au premier ministre, un, de se joindre à nous pour demander à la Vérificatrice générale qu'elle aille faire enquête là, qu'il indemnise correctement les gens de l'Est du Québec, qu'il en fasse une priorité au ministère des Transports, puis, avant de s'attaquer aux chauffeurs de taxi, qu'il règle la question du bateau dans l'Est du Québec.

Le Président : M. le premier ministre.

M. François Legault

M. Legault : Je comprends de la question du chef de la troisième opposition...

Des voix : ...

Le Président : S'il vous plaît! S'il vous plaît!

M. Legault : Du PQ, du PQ, comme vous voulez. M. le Président, je comprends de la question du chef — disons qu'on va arrêter là — qu'il est contre les nouvelles applications comme Uber, Eva, Lyft, peut-être une relance de Téo.

Maintenant, je veux revenir à sa question initiale, la STQ. Le chef va sûrement se rappeler le député de Nicolet-Bécancour, qui, à plusieurs reprises, a dénoncé la gestion de la STQ. On a — le ministre des Transports — changé le président de la STQ. Il y a des lacunes graves à la STQ. On est en train de faire le ménage à la STQ. C'est certain, là, j'écoute le chef, il voudrait, à tous les jours, qu'on donne des mandats au Vérificateur général ou à la Vérificatrice générale. On va gérer. On va gérer. On va faire des changements. Puis, si c'est nécessaire, par la suite, bien, on fera intervenir un tiers. Mais effectivement les lacunes qui sont claires, là, sur lesquelles l'ancien gouvernement n'a pas agi, les lacunes de la STQ, on va les corriger. On va gérer de façon efficace la STQ parce que, là-dessus, le chef a raison, c'est inacceptable, ce qui s'est passé dans les dernières années à la STQ.

• (10 h 40) •

Le Président : Première complémentaire, Mme la députée de Gaspé.

Mme Méganne Perry Mélançon

Mme Perry Mélançon : Alors, j'aimerais rappeler au gouvernement que votre collègue de Nicolet-Bécancour avait déjà fait cette demande au Vérificateur général. Alors, pour continuer, pour le tourisme dans notre région, les déboires de la traverse entre la Côte-Nord et la Gaspésie ont des impacts concrets : des séjours annulés, des hôteliers, des restaurateurs et autres acteurs touristiques perdent des milliers de dollars en revenus. C'est inacceptable. Dans notre région qui compte sur l'industrie du tourisme pour dynamiser son économie, ce lien fluvial est crucial. Le gouvernement caquiste doit agir.

Va-t-il enfin mandater le...

Le Président : M. le ministre des Transports.

M. François Bonnardel

M. Bonnardel : M. le Président, je comprends très, très bien la situation sur la Côte-Nord et la Gaspésie. Je suis extrêmement sensible à cette situation. J'ai rencontré les députés de la région, je suis allé les voir. J'ai dit au député de Matane que je ne disais pas non à la Vérificatrice générale. Je lui ai dit qu'on allait avoir un verdict organisationnel avec le nouveau P.D.G., M. Lafaut. On a embauché Raymond Chabot, tout comme on l'a fait pour le MTQ voilà trois ans. Donnez-nous le temps de vérifier et de statuer si, oui, il y a eu des problématiques sur l'appel d'offres qui a été octroyé à la firme italienne. Donnez-nous le temps. Les indemnisations aussi, il y en a eu une première de 500 000 $. J'en conviens que, pour vous, ce n'est peut-être pas assez. On y travaille pour la suite.

Le Président : Deuxième complémentaire, Mme la députée de Duplessis.

[...]
 

En Complément