Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Travaux parlementaires > Journal des débats > Index du Journal des débats

Index du Journal des débats - Sujets

42-1 (27 novembre 2018 - )

Assemblée
Fascicule n°37, 1 mai 2019, page 2425

[...]

Le Président : Alors, j'irai à... Mme la députée de Duplessis? Bienvenue, nous sommes attentifs à votre pétition. À vous la parole.

Assurer les services de la Société des traversiers
entre le
Bas-Saint-Laurent et la Côte-Nord

Mme Richard : Merci, M. le Président. Je dépose l'extrait d'une pétition adressée à l'Assemblée nationale, signée par 1 377 pétitionnaires. Désignation : citoyens et citoyennes du Québec.

«Les faits invoqués sont les suivants :

«Considérant que la Société des traversiers du Québec — la STQ — n'offre pas de service fiable pour la traverse Matane—Baie-Comeau—Godbout;

«Considérant que les coûts engendrés par les bris du F-A.-Gauthier et [que des] solutions alternatives s'additionnent de manière inacceptable pour l'ensemble des contribuables québécois;

«Considérant que la vitalité économique et touristique de la Côte-Nord subit les contrecoups des bris de [ce] service;

«Considérant que les citoyens des régions du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie notamment, et [...] d'autres régions du Québec, sont aussi affectés par les interruptions de service à la STQ;

«Considérant que la confiance des utilisateurs et des contribuables envers la STQ est en chute libre depuis l'acquisition du F.-A.-Gauthier;

«Et l'intervention réclamée se résume ainsi :

«Nous, soussignés, demandons au gouvernement du Québec :

«D'accélérer le processus d'acquisition d'un bateau de relève pour la STQ;

«D'offrir dorénavant une desserte aérienne aller-retour, Mont-Joli—Baie-Comeau, Mont-Joli—Sept-Îles, dès qu'il y a [une] interruption du service de traversées;

«D'indemniser les personnes et les entreprises qui ont été et qui seraient touchées à l'avenir par une interruption [du] service;

«D'ouvrir une enquête de la Vérificatrice générale du Québec sur le F.-A.-Gauthier, à partir des appels d'offres initiaux jusqu'à sa livraison en 2015.»

Je certifie que cet extrait est conforme à l'original de la pétition.

Le Président : Cet extrait de pétition est déposé. Autre pétition, M. le député de Drummond—Bois-Francs.

Abolir le recours aux heures supplémentaires
obligatoires dans le réseau de la santé

M. Schneeberger : Merci, M. le Président. Je dépose l'extrait d'une pétition adressée à l'Assemblée nationale, signée par 7 146 pétitionnaires. Désignation : citoyens et citoyennes du Québec.

«Les faits invoqués sont les suivants :

«Considérant que le recours abusif et répété au temps supplémentaire obligatoire diminue considérablement la qualité et la sécurité des soins et services offerts à la population[...];

«Considérant que le taux de temps supplémentaire et d'heures payées en assurance salaire sont en constante augmentation depuis 2015, selon [le rapport de gestion déposé] par le ministère de la Santé et des Services sociaux[...];

«Considérant que le recours récurrent au temps supplémentaire obligatoire met en péril la santé physique et mentale des milliers de travailleurs du réseau de la santé[...];

«Considérant que le recours au temps supplémentaire obligatoire est utilisé régulièrement comme une mesure de gestion pour pallier le manque de personnel, plutôt que comme une mesure exceptionnelle assurant la continuité des soins offerts;

«Considérant que des travailleurs du Québec se voient imposer, sous peine de sanctions disciplinaires, de travailler pendant 16 heures consécutives;

«Considérant que l'actuelle ministre de la Santé et des Services sociaux, alors candidate aux élections générales, avait promis aux professionnels de la santé, dans le cadre du débat organisé par la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec, le 5 septembre 2018, de mettre fin au temps supplémentaire obligatoire;

«Et l'intervention réclamée se résume ainsi :

«Nous, soussignés, demandons au gouvernement du Québec :

«D'intervenir et d'abolir la pratique du temps supplémentaire obligatoire dans le réseau de la santé du Québec; et

«De mettre en place des mesures concrètes pour pallier la pénurie de main-d'oeuvre dans le réseau de la santé.»

Je certifie que cet extrait est conforme à l'original de la pétition.

Le Président : Cet extrait de pétition est déposé.

Il n'y a pas de réponses orales aux pétitions ni d'interventions portant sur une violation de droit ou de privilège.

Questions et réponses orales

Nous en sommes maintenant à la période des questions et des réponses orales, et je cède la parole au chef de l'opposition officielle.

[...]
 

En Complément