Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Travaux parlementaires > Journal des débats > Index du Journal des débats

Index du Journal des débats - Sujets

42-1 (27 novembre 2018 - )

Assemblée
Fascicule n°40, 8 mai 2019, page 2557

[...]

Une voix : ...

Le Président : S'il vous plaît!

Mme Danielle McCann

Mme McCann : Bien, M. le Président, une chose que je peux assurer mon collègue de Jonquière, c'est que ça ne prendra pas 15 ans. En six mois, nous avons réussi une entente fort intéressante avec le Collège des médecins et avec l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec. En six mois. Pour les autres professions, nous allons adopter et nous adoptons déjà un rythme accéléré.

Alors, ce que je dis, M. le Président, c'est que nous, nous agissons et nous allons faire en sorte que ces professionnels pourront déployer, à terme, davantage leurs compétences...

Le Président : En terminant.

Mme McCann : ...dans un échéancier assez court. Donc, nous travaillons intensivement.

Des voix : ...

Le Président : Deuxième complémentaire, M. le député de Jonquière. Vous êtes le seul à avoir la parole.

M. Sylvain Gaudreault

M. Gaudreault : Oui. M. le Président, vous êtes bien au courant parce que, le 26 mai 2018, la CAQ a pris l'engagement électoral de décloisonner la pratique médicale pour permettre aux professionnels de la santé d'utiliser toutes leurs compétences. Oui, un premier pas a été fait avec les IPS, mais on attend la suite.

Est-ce que ça va prendre encore la permission du Collège des médecins pour permettre à la ministre d'aller plus vite, plus loin avec le décloisonnement des professions dans le domaine de la santé? On veut un échéancier rapidement.

Le Président : Mme la ministre de la Santé et des Services sociaux.

Mme Danielle McCann

Mme McCann : Bien, M. le Président, au niveau des IPS, le collège a remis à l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec la responsabilité d'encadrer la suite de la démarche. Et j'ajoute, au niveau de l'accès aux services de soins de santé et de services sociaux, en plus, nous travaillons un autre dossier qui va augmenter l'offre de services en première ligne, M. le Président, le changement de mode de rémunération des médecins de famille, dossier majeur. Et nous avons des discussions très importantes actuellement avec la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec et nous savons que nous pouvons avancer...

Le Président : En terminant.

Mme McCann : ...dans ce dossier, tout ce dossier de l'accès aux soins et services.

Le Président : Question principale, M. le député de Laurier-Dorion.

Traitement des demandes d'immigration des aides familiales

M. Andrés Fontecilla

M. Fontecilla : M. le Président, parmi les dizaines de milliers de personnes affectées par le projet de loi n° 9, il y a 140 aides familiales originaires des Philippines qui travaillent au Québec depuis au moins 2014. Elles s'occupent de nos aînés, de nos enfants, des personnes en situation de handicap. Elles font un boulot que peu de gens accepteraient de faire, elles vivent dans la précarité, elles travaillent six jours par semaine pour pas cher.

Ces femmes sont arrivées au Québec en vertu d'un programme fédéral qui leur promettait leur résidence permanente au bout de 24 mois de travail. Elles ont laissé familles et enfants derrière elles. En échange, le Québec s'est engagé à leur ouvrir ses portes, jusqu'à ce que le ministre renie cet engagement du jour au lendemain. Pour lui, c'est peut-être 140 dossiers parmi d'autres. Pour moi, c'est une question d'humanité, M. le ministre.

Est-ce que le ministre de l'Immigration s'engage à traiter les dossiers des aides familiales et à leur accorder un certificat de sélection?

Le Président : M. le ministre de l'Immigration.

[...]
 

En Complément