Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Travaux parlementaires > Journal des débats > Index du Journal des débats

Index du Journal des débats - Sujets

42-1 (27 novembre 2018 - )

Assemblée
Fascicule n°43, 15 mai 2019, page 2764

[...]

M. André Lamontagne

M. Lamontagne : ...d'abord, M. le Président, à ma collègue de Saint-Henri—Sainte-Anne que tout cet enjeu-là des compensations vient d'une entente que le gouvernement fédéral a signée avec différents partenaires dans le cadre du Partenariat transpacifique.

Le gouvernement fédéral s'est engagé, à la face de tous les citoyens du Canada, à compenser, de façon juste et équitable, entière et complète, les producteurs laitiers du Canada, dont ceux du Québec, dont les activités représentent 40 % de la gestion de l'offre. Alors, tout le monde est bien conscient de l'impact que ça peut avoir sur l'économie du Québec, sur l'économie de nos producteurs. En même temps, c'est le fédéral qui a signé l'entente.

Le Président : En terminant.

M. Lamontagne : C'est le fédéral qui s'est engagé à compenser. Et on attend, comme la ministre Bibeau l'a annoncé, on espère des chiffres pour le mois de juin.

Le Président : Deuxième complémentaire, Mme la députée de Maurice-Richard.

Mme Marie Montpetit

Mme Montpetit : M. le Président, j'ai posé cette question en Chambre au ministre au mois de novembre. Il m'a répondu : On verra. On lui repose la question aujourd'hui. Il nous répond : On attend. Ça fait huit mois que le ministre de l'Agriculture est en poste, ça fait huit mois que les producteurs du Québec attendent des gestes concrets de sa part.

Quand est-ce que le ministre va avoir des résultats? Est-ce que le ministre a justement baissé les bras devant le fédéral ou va-t-il enfin agir pour défendre nos producteurs?

Le Président : M. le ministre de l'Agriculture.

M. André Lamontagne

M. Lamontagne : M. le Président, peut-être, la députée de Maurice-Richard pourrait se renseigner un peu. S'il y a une chose qu'on a faite, c'est bien de travailler de concert avec les producteurs et les transformateurs. Depuis l'annonce, le 30 septembre, du gouvernement de l'entente avec les États-Unis et le Mexique, ce qu'on a fait, nous, depuis notre entrée en poste, c'est d'être en contact avec le ministre MacAulay, avec son équipe, avec Mme Bibeau et puis, ce qu'on a fait aussi avec nos producteurs et nos agriculteurs, de s'assurer que les demandes que l'on ferait seraient sérieuses, bien chiffrées. Dans le cadre des groupes de travail sur le lait, tout ça a été fait. Les représentations ont été faites. Le gouvernement a annoncé 3,9 milliards pour les compensations qui visent le transpacifique.

Le Président : En terminant.

M. Lamontagne : On attend de sa part le comment que les montants vont être versés. C'est ça, madame...

Le Président : Question principale, Mme la députée de Vaudreuil.

Renouvellement du pacte fiscal avec les municipalités

Mme Marie-Claude Nichols

Mme Nichols : M. le Président, plus on en apprend sur les négociations du pacte fiscal avec les municipalités, plus le portrait est sombre. Aux assises de l'UMQ, le premier ministre a laissé la salle de glace en indiquant qu'il n'avait essentiellement aucune marge de manoeuvre pour la négociation du pacte fiscal, qui vient à échéance en septembre prochain. Hier, le maire de Shawinigan dit avoir figé lorsque le premier ministre a annoncé que son gouvernement ne pourrait respecter son engagement. La mairesse suppléante de Trois-Rivières était assommée, et sans voix, des dernières assises. Dans les dernières années, nous avons construit un beau partenariat avec les municipalités du Québec. Avec le discours et les inactions du gouvernement de la CAQ, un élan se brise. La gronde monte, parce qu'on refuse de collaborer. On parle même d'un manque de respect et d'estime. Les négociations entourant le renouvellement du pacte fiscal s'annoncent assez complexes.

Concrètement, qu'est-ce que le gouvernement a à offrir aux municipalités?

Le Président : Mme la ministre des Affaires municipales.

Mme Andrée Laforest

Mme Laforest : Alors, je remercie ma collègue pour sa question. Puis évidemment moi, j'étais présente aux assises de l'UMQ. Puis qu'est-ce qui s'est passé, en fait? C'est l'image de notre gouvernement, si je peux dire. C'est un gouvernement transparent, c'est un gouvernement de parole. On avait une promesse électorale au niveau du transfert du point de TVQ, et nous allons tenir notre parole.

[...]
 

En Complément