Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Travaux parlementaires > Journal des débats > Index du Journal des débats

Index du Journal des débats - Sujets

42-1 (27 novembre 2018 - )

Assemblée
Fascicule n°49, 4 juin 2019, page 3162

[...]

M. André Lamontagne

M. Lamontagne : Je voudrais juste rappeler à la députée de Saint-Henri—Saint-Jacques, M. le Président...

Des voix : ...

M. Lamontagne : ...de Sainte-Anne, mes excuses, M. le Président, que l'accord de libre-échange avec le Mexique et les États-Unis n'a pas encore été ratifié par aucun des trois pays. Les discussions quant aux compensations, le gouvernement fédéral s'est engagé le 30 septembre à accorder des compensations pleines et entières aux producteurs et aux transformateurs qui allaient être affectés. Cet accord-là va s'étendre sur une période de six ans à partir du moment où il sera ratifié. On ne sait pas encore quand ce sera ratifié. Alors, j'ai confiance que le gouvernement, dans ses négociations et ses décisions, va apporter une juste réponse en fonction des engagements qu'il a pris le 30 septembre dernier.

Le Président : En terminant... Deuxième complémentaire, Mme la députée de Saint-Henri—Sainte-Anne.

Mme Dominique Anglade

Mme Anglade : Ce que je comprends, c'est que nous avons un ministre de l'Agriculture qui est dans une salle d'attente présentement, il attend de voir ce qui va se passer. Parce que je rappelle qu'en campagne électorale c'était tellement important comme enjeu qu'on avait décidé de suspendre la campagne électorale pour parler de cet enjeu-là, pour rappeler à nos agriculteurs et à nos agricultrices à quel point on voulait nous assurer d'avoir des compensations avec la nouvelle entente sur l'ALENA. Mais là on attend.

Vous savez, je lis les médias tous les jours, je les regarde et je constate que je n'entends pas la voix du ministre de l'Agriculture, je n'entends pas la voix de la ministre du Développement régional sur cet enjeu. C'est important, on vous...

Le Président : M. le ministre de l'Agriculture.

M. André Lamontagne

M. Lamontagne : Vous avez dû entendre, le 21 mars dernier, notre ministre des Finances déposer un plan d'investissement de 250 millions pour venir en aide à l'industrie bioalimentaire. Ça, vous avez dû avoir... entendre ça, Mme la députée.

Alors, ce qu'on a à faire, on a dit qu'on accompagnait l'industrie pour s'adapter et pour mieux performer, c'est exactement ce qu'on fait. Je suis en contact à toutes les semaines avec l'industrie bioalimentaire du Québec et je peux vous dire une chose, on s'en occupe très bien, et le plan qu'on a annoncé avec le ministre des Finances va certainement contribuer à aider, de façon très appréciable, nos producteurs laitiers, nos transformateurs, au niveau des investissements, pour compenser les effets...

Le Président : En terminant.

M. Lamontagne : ...des accords au fil des années.

Le Président : Question principale, Mme la députée de l'Acadie. On est attentifs à ce qui se dit également, évitez de vous interpeler, adressez-vous à la présidence.

Aide à la ville de Sainte-Marthe-sur-le-Lac à la suite
des inondations printanières de 2019

Mme Christine St-Pierre

Mme St-Pierre : Merci, M. le Président. La semaine dernière, des familles sinistrées de Sainte-Marthe-sur-le-Lac sont venues ici, à l'Assemblée nationale, afin de demander au premier ministre de prendre compte de leur situation exceptionnelle et d'adapter son programme d'indemnisation à leur réalité. À la suite du bris de la digue, leurs résidences se sont retrouvées inondées, alors qu'elles sont en zone non inondable.

J'étais sur le terrain hier et j'ai constaté à quel point la détresse et l'inquiétude s'installent. Des images de leurs enfants qui auraient pu être noyés dans le sous-sol tournent en boucle dans leurs têtes. Le choc post-traumatique est puissant. C'est un cauchemar. Ces familles veulent quitter, mais le programme n'est pas adapté à leur situation.

Des informations circulent à l'effet qu'à Sainte-Marthe-sur-le-Lac... des informations selon lesquelles un décret serait adopté demain par le Conseil des ministres. Toutefois, ces mesures seraient muettes devant les appels de ces sinistrés.

Ma question est simple : Pourquoi la CAQ refuse-t-elle de les entendre?

Le Président : Mme la ministre de la Sécurité publique.

[...]
 

En Complément