Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Travaux parlementaires > Journal des débats > Index du Journal des débats

Index du Journal des débats - Sujets

42-1 (27 novembre 2018 - )

Assemblée
Fascicule n°49, 4 juin 2019, page 3163

[...]

Mme Geneviève Guilbault

Mme Guilbault : Merci, M. le Président. Eh bien, comme le sait la députée de l'Acadie, nous sommes très sensibles à la situation des gens sinistrés à Sainte-Marthe-sur-le-Lac. Nous avons témoigné de notre sympathie à l'endroit de toutes les personnes sinistrées, d'ailleurs, mais plus particulièrement celles qui nous ont rendu visite ici la semaine dernière, de Sainte-Marthe-sur-le-Lac.

La députée sait très bien que j'ai participé, avec elle, d'ailleurs, et avec la collègue de Vaudreuil, à une rencontre avec ces gens, qui effectivement étaient, à juste titre, très émotifs, dont certains s'attendent à ce qu'on puisse mettre en place des mesures ou leur fournir des solutions adaptées à leur situation très particulière. C'est ce que j'ai répondu la semaine dernière, M. le Président.

Mais, à la même question, la même réponse : Oui, nous reconnaissons le caractère exceptionnel de la situation à Sainte-Marthe-sur-le-Lac. Nous devons donc mettre en place des moyens et des solutions exceptionnelles en réponse à cette situation. C'est ce que nous sommes en train de faire avec le groupe d'action ministériel, notamment avec ma collègue des Affaires municipales, mon collègue de l'Environnement de même que les autres collègues qui sont sur ce groupe d'action.

Alors, je rassure la députée et je rassure les gens de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, nous sommes au travail pour eux.

Le Président : Première complémentaire, Mme la députée de l'Acadie.

Mme Christine St-Pierre

Mme St-Pierre : ...qui veulent être rassurés. Dimanche dernier, le premier ministre et des ministres étaient à Saint-Eustache pour le brunch et célébrer avec des militants. Saint-Eustache, c'est un gros sept kilomètres de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, 13 minutes de voiture.

Les familles sinistrées ont demandé à rencontrer privément le premier ministre afin qu'elles puissent lui expliquer leur situation les yeux dans les yeux. La réponse fut «loud and clear» : Non. Leur demande est simple. Elles veulent quitter et refaire leur vie.

C'est ça, l'humanisme du premier ministre?

Le Président : Mme la ministre de la Sécurité publique.

Mme Geneviève Guilbault

Mme Guilbault : Oui. Bien, M. le Président, la même réponse va prévaloir. Et la députée pourrait m'énumérer l'ensemble des villes qui ont été affectées par les récentes inondations, et j'aurai la même réponse. Nous sommes conscients du fait que les inondations sont récurrentes et affligeantes, du fait que, pour certains secteurs, il s'agit d'une situation exceptionnelle. La bonne nouvelle, M. le Président, c'est qu'on n'a pas attendu les inondations pour agir, contrairement à de précédents gouvernements qu'on ne nommera pas ici. On a mis en place un nouveau programme d'indemnisation. Un des premiers gestes que j'ai posés comme ministre de la Sécurité publique, c'est de réformer enfin l'indemnisation des victimes de sinistres au Québec. Alors, déjà, on part avec une longueur d'avance. Mais, oui, il subsiste, il demeure des cas d'exception...

Le Président : En terminant.

Mme Guilbault : ...et nous travaillons pour eux, M. le Président.

Le Président : Deuxième complémentaire, Mme la députée de l'Acadie.

Mme Christine St-Pierre

Mme St-Pierre : M. le Président, le coeur du problème, c'est que d'honnêtes citoyens de classe moyenne ont acheté des propriétés pour élever leurs familles en paix, en ayant la garantie qu'elles étaient situées dans une zone non inondable. On demande à la CAQ de faire preuve d'une plus grande empathie envers ces personnes sinistrées. Le kit caquiste s'intitule Ensemble pour soutenir les sinistrés.

Demain, c'est le temps de la réponse. C'est oui ou c'est non, M. le premier ministre?

Le Président : Mme la ministre de la Sécurité publique.

Mme Geneviève Guilbault

Mme Guilbault : M. le Président, le coeur du problème, c'est que les libéraux ne se sont jamais occupés de la problématique des inondations récurrentes, du fait qu'il y avait des constructions en zone inondable, du fait que la cartographie des zones inondables n'est pas à jour, du fait que l'aide financière aux victimes de sinistres au Québec n'était pas à jour, n'était pas suffisamment moderne, souple et flexible pour répondre aux besoins de nos citoyens. C'est ça, le

[...]
 

En Complément