Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Travaux parlementaires > Journal des débats > Index du Journal des débats

Index du Journal des débats - Sujets

42-1 (27 novembre 2018 - )

Assemblée
Fascicule n°9, 5 février 2019, page 449

[...]

est tributaires de ce que les compagnies de téléphone vont faire. Donc, le programme va se livrer : 100 000 connexions. Il en reste 240, 1,1 million. Nous faisons présentement tout le «mapping» avec les MRC et municipalités pour comprendre la couverture, et on va négocier avec le fédéral, dans leur budget présent, d'un «matching» de notre 400 millions qui va faire que, bien, on va devoir avoir du privé un montant de 200, 250 millions, qui est raisonnable. Seulement quand on aura fini de faire ce processus-là qu'on va lancer les appels d'offres, qui vont se faire dans les années qui vont suivre.

Alors, c'est clair que nous voulons couvrir toutes les régions du Québec avec les programmes d'appels d'offres qui vont être mis en place, qui vont être lancés à quelque part en 2019.

La Vice-Présidente (Mme Soucy) : Merci, M. le ministre. Mme la députée, je vous cède la parole pour votre droit de réplique de deux minutes.

Mme Dominique Anglade (réplique)

Mme Anglade : Merci, Mme la Présidente. Est-ce que je peux vous avouer un peu ma déception? Parce que nous avons un ministre de l'Économie, un nouveau député que je respecte, par ailleurs, mais là il est retourné en 2003, à l'époque où la haute vitesse, ça signifiait cinq mégabits par seconde. On est loin du cinq mégabits par seconde. La haute vitesse aujourd'hui, c'est 100 mégabits par seconde. Et, lorsque l'on parle de questions précises qui ont été énoncées, il n'a toujours pas dit s'il endossait, oui ou non, ce que le député d'Orford disait. Est-ce que, oui ou non, les projets vont être complétés en 2022? Là est la question. Et, à cette question-là, nous n'avons pas eu de réponse. Il y a donc les 82 projets, j'ai bien entendu qu'il y avait un échéancier de 18 mois pour les 82 projets.

Mais, quand on dit qu'il n'y avait pas eu de satisfaction de la part des différentes MRC, c'est parce que je ne pense pas que le ministre ait parlé à la MRC de Maskinongé ni même à la MRC d'Antoine-Labelle. Je ne pense pas qu'il ait passé de téléphone pour savoir le niveau de satisfaction. Je pense qu'il prend probablement ce qu'on lui dit, ce que lui dit la personne, l'adjoint parlementaire qu'il a nommé pour ce dossier-là. Mais, dans les faits, est-ce qu'il connaît vraiment ce que les gens pensent sur le terrain? Ça reste encore une question qui est en suspens.

Ce que je crois qui est essentiel aujourd'hui, plutôt que d'essayer de blâmer le précédent gouvernement, ce qui est essentiel et ce à quoi on s'attend, c'est avoir des réponses claires. Alors, l'échéancier, vous nous dites, va arriver dans les prochains mois. On l'attend. On n'a toujours pas de confirmation de la part du fédéral dans les négociations. Et on doit dire que, jusqu'à présent, les résultats des négociations avec le fédéral sont loin d'être probants. Jusqu'à présent, nous n'avons vu aucun résultat positif.

Alors, nous allons continuer à talonner le gouvernement sur cet enjeu qu'est Internet haute vitesse pour toutes les régions du Québec parce qu'il en va du développement économique du Québec de manière générale. Merci, Mme la Présidente.

La Vice-Présidente (Mme Soucy) : M. le leader du gouvernement.

Ajournement

M. Schneeberger : Mme la Présidente, je fais motion pour ajourner nos travaux à demain, mercredi, 9 h 40.

La Vice-Présidente (Mme Soucy) : Alors, le débat est ajourné. La motion est adoptée, premièrement? Parfait.

Alors, c'est ajourné. Merci.

(Fin de la séance à 18 h 37)

 

En Complément