Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Travaux parlementaires > Journal des débats > Index du Journal des débats

Index du Journal des débats - Sujets

42-1 (27 novembre 2018 - )

Assemblée
Fascicule n°69, 9 octobre 2019, page 4582

[...]

M. François Bonnardel

M. Bonnardel : Tout à fait. M. le Président, les sommes qui seront versées aux propriétaires de taxi sont importantes. Nous sommes assurément les plus généreux dans le monde à compenser l'industrie du taxi : un premier 500 millions de dollars qui a été versé, donc, par l'ensemble des contribuables, une redevance qui a été bonifiée de 0,20 $ à 0,90 $, pour en arriver à une somme de 760 millions de dollars, plus 10 millions qui a été affecté directement aux cas particuliers. Après avoir discuté avec l'industrie du taxi dans les dernières semaines, on a décidé de prendre 30 millions du 44 millions de dollars du fonds de modernisation pour bonifier, donc, cette aide aux cas particuliers. Alors, au final, c'est 800 millions de dollars que l'on versera à l'industrie du taxi. Je leur ai dit aussi que nous allions devancer le paiement de ce 800 millions de dollars dès que la loi sera adoptée.

Alors, je reste persuadé encore, de bonne foi, que les oppositions, depuis 48 heures, on a fait avancer le projet de loi de façon importante. Il nous reste à peu près 25 articles à adopter d'ici 18 heures, ce soir. Je reste persuadé, avec le consentement aussi des oppositions, qu'on pourra faire la prise en considération et l'adoption finale demain, encore une fois au nom des multiples travailleurs qui sont dans le...

Le Président : En terminant.

M. Bonnardel : ...transport rémunéré de personnes et l'industrie du taxi, qui veut recevoir son montant.

Le Président : Première complémentaire, M. le député de La Pinière.

M. Gaétan Barrette

M. Barrette : M. le Président, on prend acte de la réponse du ministre. Mais hier le ministre s'est piégé lui-même dans sa propre improvisation. C'est quand même quelque chose, déposer un amendement, être obligé de le retirer moins de 12 heures plus tard et s'en excuser publiquement.

Est-ce que c'est brouillon? Est-ce que c'est improvisé? Est-ce que c'est mal conçu? Est-ce que c'est planifié? C'est au public de juger. Quelle est l'opinion du ministre sur sa propre performance?

Le Président : M. le ministre des Transports.

Des voix : ...

Le Président : S'il vous plaît! S'il vous plaît! Réponse. La parole n'appartient qu'au ministre des Transports.

M. François Bonnardel

M. Bonnardel : Si vous voulez parler, M. le Président, de ma performance comme ministre des Transports, et si on regarde les quatre ministres des Transports du Parti libéral des années 2014 à 2018, je pense que je vais laisser les gens juger et ne surtout pas vous juger sur votre performance comme ministre de la Santé pendant quatre ans.

Mais, au-delà de tout ça, M. le Président...

Des voix : ...

Le Président : S'il vous plaît! S'il vous plaît! Vous vous adressez à...

M. Bonnardel : Au-delà de tout ça, M. le Président, je l'ai mentionné, cet amendement n'aurait pas dû être déposé. J'ai communiqué ce matin avec le député de La Pinière pour lui expliquer pourquoi nous allions, donc, modifier cet article. Encore une fois, je le répète, ce sont des sommes qui sont importantes. Jamais on n'a voulu retirer des droits à l'industrie du taxi. Puis, encore une fois, j'ose croire...

Le Président : En terminant.

M. Bonnardel : ...avec le consentement, qu'on sera capables d'adopter cette loi d'ici demain soir.

Le Président : On se rappelle tous que l'on s'adresse à la présidence. M. le député, deuxième complémentaire.

M. Gaétan Barrette

M. Barrette : M. le Président, le jugement, la ministre actuelle de la Santé l'a déjà posé sur moi en appuyant ma réforme. Hier soir, M. le Président, ce qu'on a démontré de façon spectaculaire, c'est que le travail des oppositions en commission parlementaire, quoi qu'en...

Des voix : ...

[...]
 

En Complément