Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Travaux parlementaires > Journal des débats > Index du Journal des débats

Index du Journal des débats - Sujets

42-1 (27 novembre 2018 - )

Assemblée
Fascicule n°69, 9 octobre 2019, page 4585

[...]

Lowe's est en train de briser une à une les garanties promises, et voici, M. le Président, ce qui est en train d'arriver : fermeture possible d'une vingtaine de magasins, des bons emplois au siège social de Boucherville qui sont menacés, des fournisseurs locaux qui seraient remplacés par des fournisseurs américains.

Le président du Conseil du trésor affirmait, lors de la dernière campagne électorale, que la vente de RONA était justifiée, et je le cite : «La caisse a réussi, dans ce dossier, à garder l'équilibre entre le développement économique du Québec et le rendement pour ses déposants.»

Est-ce que le président du Conseil du trésor est toujours d'accord que la vente de RONA était la bonne chose à faire pour le Québec? Et veux-tu bien me dire en quoi que le Québec est sorti gagnant?

Le Président : M. le ministre de l'Économie.

M. Pierre Fitzgibbon

M. Fitzgibbon : Écoutez, M. le Président, nous sommes très soucieux de ce qui se passe, effectivement, chez RONA; en fait, les événements qui se passent dans tout le commerce de détail au complet. Nous travaillons étroitement avec le CEFRIO, on travaille aussi avec le CQCD pour voir comment on pourrait outiller nos détaillants à pouvoir se... combattre l'espace en ligne.

Deuxièmement, il faut aussi comprendre que, chez RONA, ce qui se produit, présentement, c'est qu'on voit beaucoup de quincailliers québécois, je pense à Canam, Canac, je pense à BMR, qui prennent le peu de marché.

Alors, il faut voir que, dans l'environnement québécois, je pense qu'il y a un esprit nationaliste, que je dois commander. Je suis confortable néanmoins que RONA va pouvoir survivre, mais la rationalisation se passe au même titre qu'Agropur ou que de Velan. On est dans un environnement de plein-emploi, un environnement où il faut optimiser nos ressources.

Alors, Lowe's fait le travail qu'ils ont à faire. Moi, je suis confortable qu'au Québec on a quand même des répercussions positives. Mais, plus largement défini, je pense qu'il faut prendre en main le commerce de détail en général, qui souffre présentement, et nous nous sommes engagés, au gouvernement, à prendre les mesures appropriées.

Le Président : Première complémentaire, M. le député.

M. Martin Ouellet

M. Ouellet : M. le Président, le ministre de l'Économie affirmait la semaine dernière, en commission parlementaire, que c'est correct de laisser partir des sièges sociaux pour se concentrer sur les plus gros. Et je cite : «Si on maintient trop de sièges sociaux pour se penser gros, on va avoir un enjeu.»

C'est quoi, pour la CAQ, son nationalisme? Pas trop de sièges sociaux? Juste assez? M. le Président, est-ce que le ministre de l'Économie peut nous déposer la liste des sièges sociaux qu'il veut voir partir?

Le Président : M. le ministre de l'Économie. À vous seul la parole.

M. Pierre Fitzgibbon

M. Fitzgibbon : La réponse à la question, c'est non. Mais par contre je veux confirmer quelque chose, c'est qu'effectivement, dans un environnement...

Des voix : ...

Le Président : S'il vous plaît!

M. Fitzgibbon : ...dans un environnement où nous sommes sous-productifs, hein, on l'a dit souvent, puis c'est une de mes obsessions, il va falloir choisir, effectivement, des sièges sociaux et les bonifier. Je pense que c'est important d'avoir des fleurons québécois qui vont être capables de compétitionner sur une base internationale.

Ceci étant dit, on ne laissera pas partir les autres, mais il va falloir les choisir. Et je pense que le programme qu'on met en place pour, d'une part, investir en innovation, automatisation, numérisation va être très favorable à toutes les industries. Deuxièmement, on a 1 milliard de dollars qu'on a alloué à Investissement Québec...

Le Président : En terminant.

M. Fitzgibbon : ...dans ses fonds propres pour pouvoir prendre les sièges sociaux qui peuvent être...

Le Président : Deuxième complémentaire, M. le député.

M. Martin Ouellet

M. Ouellet : M. le Président, je ne suis pas convaincu. On a perdu RONA, on perd encore des bonnes jobs, au Québec, et on va continuer à perdre des sièges sociaux. On va perdre des fleurons, M. le Président. La responsabilité du

[...]
 

En Complément