Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Actualités et salle de presse > Communiqués de presse > Projet d’amélioration des infrastructures de l’Assemblée nationaleLes firmes de professionnels sont choisies

Recherche avancée dans la section Actualités et salle de presse

La date de début doit précéder la date de fin.

Projet d’amélioration des infrastructures de l’Assemblée nationale

Les firmes de professionnels sont choisies

Québec, le 4 décembre 2014 – À l’issue du processus d’appels d’offres, amorcé le 9 septembre dernier, quatre firmes de professionnels ont été recommandées à l’Assemblée nationale pour procéder à la conception des plans et devis du projet d’amélioration des infrastructures.

Les comités de sélection ont recommandé les firmes suivantes :

  • Le consortium GLCRM + P_R architectes (architecture)
    Ce consortium est formé des entreprises Gagnon, Letellier, Cyr, Ricard, Mathieu et Associés et Provencher Roy + Associés Architectes inc.
  • CIMA+ SENC (génie mécanique/électrique)
  • WSP Canada inc. (génie civil/structures)
    Cette firme est née de la fusion entre WSP et GENIVAR.
  • CSP Consultants en sécurité inc. (sécurité technique)
    Cette firme est une division du groupe S.M. Iinternational inc.

Conformément à la réglementation sur les contrats de services des organismes publics, le processus de sélection des firmes est basé uniquement sur l’évaluation de la qualité des soumissions à partir de critères clairement établis dans les documents d’appels d’offres. Ces documents étaient accessibles sur le site www.seao.ca. Par ailleurs, les contrats ont été attribués à chacune des firmes selon les dispositions prévues aux décrets régissant les honoraires des architectes et des ingénieurs.

Pour chacun des appels d’offres, un comité de sélection différent a été formé. Chaque comité était composé d’un membre du personnel administratif de l’Assemblée nationale et de deux membres externes à l’institution. Tous les trois possédaient l’expertise en lien avec le champ de compétence des firmes évaluées.

L’Assemblée nationale s’est aussi assuré que les firmes choisies n’étaient pas inscrites au Registre des entreprises non admissibles aux contrats publics (RENA). Depuis le 1er juin 2012, ce registre consigne les renseignements sur les entreprises ayant été déclarées coupables, en vertu d'un jugement définitif, d'une infraction prévue à l'annexe 1 de la Loi sur les contrats des organismes publics (LCOP) adoptée par l’Assemblée nationale. De plus, la LCOP prévoit l'inscription au RENA des entreprises s'étant vu refuser ou révoquer par l'Autorité des marchés financiers (AMF) une autorisation de conclure des contrats ou des sous-contrats publics.

Un autre appel d’offres

L’Assemblée nationale publiera ce mois-ci un appel d’offres public pour l’attribution d’un contrat visant à retenir les services d’un entrepreneur-gérant. Dans un processus de conception intégrée, le rôle de l’entrepreneur-gérant est essentiel pour assurer la coordination et favoriser l’intégration optimale de toutes les expertises pendant la conception des plans et devis.

Rappelons qu’à la suite de la phase de conception des plans et devis, le Bureau de l’Assemblée nationale aura à décider si le projet va de l’avant. Aucuns travaux d’excavation ne devraient donc avoir lieu avant 2016. Comme le projet s’échelonnera sur cinq ans, la fin des travaux est prévue pour 2019.

Source et renseignements :

Jean-Philippe Laprise
Conseiller en communication
Assemblée nationale du Québec
Téléphone : 418 643-1992, poste 70272
Courriel : jplaprise@assnat.qc.ca