Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Actualités et salle de presse > Conférences et points de presse > Point de presse de Mme Julie Boulet, ministre responsable de la région de la Mauricie

Recherche avancée dans la section Actualités et salle de presse

La date de début doit précéder la date de fin.

Point de presse de Mme Julie Boulet, ministre responsable de la région de la Mauricie

Version finale

Le mardi 7 février 2017, 17 h 14

Salle Bernard-Lalonde (1.131), hôtel du Parlement

(Dix-sept heures quinze minutes)

Mme Boulet : Bien, écoutez, tout simplement pour vous dire qu'évidemment, dans la Mauricie, on perd un comté. Alors, on avait cinq comtés, et là, par le redécoupage qu'on nous présente au DGQE, alors on perd un comté. Donc, évidemment, comme ministre responsable de la région de la Mauricie, je suis très déçue et je suis convaincue que mes collègues…

Une voix : ...

Une voix : Il parle à la régie.

Une voix : Non, il parle à la régie…

Mme Boulet : Ah! Excusez-moi.

Une voix : Ça va. Il n'y a pas de problème.

Mme Boulet : Je suis convaincue que mes collègues vont dans le même sens que moi. Alors, c'est une représentation de moins pour une population qui est dans une région, je dirais, qui vit des problématiques particulières, qui traverse des périodes difficiles, notamment avec l'industrie du bois d'oeuvre. Alors, on est déçus. C'est clair qu'on est déçus.

M. Lacroix (Louis) : Allez-vous faire des représentations pour…

Mme Boulet : Bien, écoutez, il y aura sûrement des représentations, là. Je pense que tout le monde va en faire. Mais, bon, je ne suis pas convaincue que la marge de manoeuvre est très grande pour changer quoi que ce soit. Mais assurément il y aura des représentations qui seront faites parce que, dans le redécoupage, il y a des choses qui ne sont pas très logiques en termes de desserte territoriale.

M. Croteau (Martin) : Mme Boulet, votre propre circonscription, je pense que vous faites allusion à votre circonscription…

Mme Boulet : Bien, la mienne, physiquement, là, sur le terrain, c'est correct. Mais Trois-Rivières, notamment, on lui ajoute Mont-Carmel, Saint-Louis-de-France, alors il faut qu'il traverse un autre comté pour aller desservir sa population. Alors, ce n'est même pas en lien, au niveau du territoire à desservir.

M. Croteau (Martin) : En fait, c'est un territoire discontinu.

Mme Boulet : C'est ça. Oui, c'est ça. Tout à fait. Tout à fait.

M. Gagnon (Marc-André) : Sentez-vous que vous avez été consultée et informée adéquatement?

Mme Boulet : Bien, écoutez, c'est le travail du DGQE, là. Je ne commenterai pas ça, là. Ils ont fait leur travail comme ils étaient censés le faire, là, j'imagine.

M. Gagnon (Marc-André) : Est-ce que vous auriez aimé être prévenue avant?

Mme Boulet : Bien, on a été entendus. On a été entendus. Bien, écoutez, c'est la loi qui fonctionne comme ça, là. Là-dessus, je ne m'embarquerai pas, là. Vous voulez que je vous donne mes commentaires, là, pour ma Mauricie. Alors, de toute évidence, là, tous les collègues, on est très déçus de voir qu'on perd un représentant à l'Assemblée nationale. Merci beaucoup. Merci.

(Fin à 17 h 17)

Participants


Document(s) associé(s)