Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Actualités et salle de presse > Conférences et points de presse > Point de presse de M. Sylvain Gaudreault, porte-parole de l’opposition officielle responsable de la région du Saguenay—Lac-Saint-Jean, et Mme Mireille Jean, députée de Chicoutimi

Recherche avancée dans la section Actualités et salle de presse

La date de début doit précéder la date de fin.

Point de presse de M. Sylvain Gaudreault, porte-parole de l’opposition officielle responsable de la région du Saguenay—Lac-Saint-Jean, et Mme Mireille Jean, députée de Chicoutimi

Version finale

Le vendredi 17 février 2017, 9 h 30

Salle Bernard-Lalonde (1.131), hôtel du Parlement

(Neuf heures trente-deux minutes)

M. Gaudreault : Alors, bonjour à tous et à toutes. Ça nous fait extrêmement plaisir, Mireille et moi, d'être ici, à l'Assemblée nationale, ce vendredi pour faire une interpellation, une interpellation qui a un caractère tout à fait particulier parce qu'on a ciblé notre région, le Saguenay—Lac-Saint-Jean, pour discuter de son développement socioéconomique, la situation qui est préoccupante en termes de démographie, en termes de chômage, en termes de pertes d'emploi, entre autres chez Rio Tinto.

Alors, on a trouvé important de faire cette interpellation. Malheureusement, le premier ministre, Philippe Couillard, a refusé de venir à cette interpellation, a refusé d'accepter notre invitation. Pourtant on l'avait convoqué, par courtoisie, deux semaines à l'avance, le 2 février, puis aujourd'hui... bien, en fait, en début de semaine, il nous a annoncé qu'il ne serait pas là, alors, ce que nous déplorons fortement.

Mais cependant on va quand même faire notre travail, donc, en énonçant, dans un premier temps, la réalité socioéconomique extrêmement préoccupante au Saguenay—Lac-Saint-Jean, en proposant des solutions, mais surtout en s'attendant à ce que le gouvernement du Québec, qui est aux commandes, malheureusement, mais qui a abandonné la région, nous donne des réponses et nous donne des pistes d'action pour l'avenir. Alors, je laisserais Mireille détailler davantage.

Mme Jean : Bien, bonjour, tout le monde. Premièrement, comme Sylvain vient de le mentionner, c'est extrêmement désolant que le premier ministre ne soit pas présent à cette interpellation-là, étant donné qu'il est en plus ministre de la région du Saguenay—Lac-Saint-Jean. Ça aurait été une marque d'intérêt et de respect vis-à-vis et le travail parlementaire, mais aussi et surtout vis-à-vis la population du Saguenay—Lac-Saint-Jean. Oui, nous, on est déçus qu'il ne soit pas là, mais l'ensemble de la population est déçue aussi qu'il ne soit pas là, qu'il se refuse de participer à un exercice démocratique de cette importance-là, important parce qu'on va parler des enjeux régionaux qui nous touchent actuellement en 2017 au Saguenay—Lac-Saint-Jean. Ces enjeux-là sont importants et ont un impact sur notre vie de tous les jours. C'est des enjeux aussi qu'on relève où le gouvernement libéral actuel faillit à sa tâche, donc ne répond pas adéquatement à relever ou à faire en sorte que ces enjeux-là soient positivement répondus. Donc, on les soulève aujourd'hui de manière à ce que le gouvernement libéral réponde à ces questions-là. Oui, on attend des réponses, mais surtout on s'attend à ce qu'il y ait des actions subséquentes vis-à-vis cette levée d'enjeux là lors de l'interpellation d'aujourd'hui. Merci.

M. Gaudreault : Merci.

(Fin à 9 h 35)

Participants


Document(s) associé(s)