Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Députés > Jean-Olivier Arcand

Recherche avancée dans la section Députés

Trouver un député

Jean-Olivier Arcand

(1793-1875)

 

Biographie

Né à Deschambault et baptisé dans la paroisse Saint-Joseph, le 22 juillet 1793, fils de Joseph Arcand, dit Boulard, et de Marie-Louise Delisle.

Étudia au séminaire de Nicolet de 1808 à 1811. Reçut une commission d'arpenteur le 17 mars 1821.

S'établit à Yamaska où il exerça sa profession; pratiqua notamment dans les seigneuries et fiefs environnants, et arpenta le village de Saint-Aimé (Massueville). En 1835, fut constitué procureur du seigneur Aignan-Aimé Massue. En 1837-1838, participa activement au mouvement de protestation patriote dans sa région; emprisonné à Montréal le 29 mars 1838, fut libéré au moment de l'amnistie, en juillet. Registrateur du comté de Yamaska, du 1er mars 1844 jusqu'en juin 1862. Nommé, en août 1848, agent du gouvernement en matière d'établissement des cantons. Officier dans la milice, servit pendant la guerre de 1812. Obtint plusieurs postes de commissaire, dont un au Tribunal des petites causes dont il fut destitué en septembre 1838.

Élu député de Hampshire à une élection partielle le 13 mars 1822; appuya généralement le parti canadien. Ne se serait pas représenté en 1824.

Décédé à Yamaska, le 14 novembre 1875, à l'âge de 82 ans et 3 mois. Inhumé dans le cimetière paroissial, le 17 novembre 1875.

Avait épousé dans la paroisse Saint-Michel, à Yamaska, le 18 août 1824, Marguerite Pélissier, fille de Pierre-Basile Pélissier, capitaine dans la milice, et de Marguerite Dugas.

Beau-père d'Alexandre Bareil, dit Lajoie.

Date de mise à jour de la biographie : Septembre 2008

Archives