Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Députés > Henri-Sévérin Béland

Recherche avancée dans la section Députés

Trouver un député

Henri-Sévérin Béland

(1869-1935)

 

Biographie

Né à Rivière-du-Loup-en-Haut (Louiseville), le 11 octobre 1869, fils d'Henri Béland, cultivateur, et de Sophie Lesage.

Fit ses études au Séminaire de Trois-Rivières et à l'Université Laval à Montréal et à Québec. Admis à la pratique de la médecine en 1895.

Exerça sa profession de médecin pendant un an et demi au New Hampshire avant de s'établir à Saint-Joseph-de-Beauce. Pratiqua ensuite en Belgique pendant la guerre 1914-1918 et fut prisonnier en Allemagne pendant trois ans. Fut membre du bureau de direction de la compagnie d'assurance La Métropolitaine à titre de directeur du service d'hygiène.

Maire de Saint-Joseph-de-Beauce de janvier 1897 à janvier 1899. Élu député libéral dans Beauce en 1897. Réélu sans opposition en 1900, démissionna le 7 janvier 1902. Élu sans opposition député libéral à la Chambre des communes dans Beauce à l'élection partielle du 8 janvier 1902. Réélu en 1904 et en 1908, son siège devint vacant le 19 août 1911 lors de sa nomination comme ministre des Postes dans le cabinet Laurier, fonction qu'il occupa jusqu'au 9 octobre 1911. Défait dans Montmagny et réélu dans Beauce en 1911. De nouveau réélu, sans opposition, en 1917, puis avec opposition en 1921. Son siège devint vacant le 29 décembre 1921 à la suite de son accession au cabinet King. Réélu sans opposition à l'élection partielle du 19 janvier 1922. Ministre du Rétablissement des soldats à la vie civile dans le cabinet King du 29 décembre 1921 au 14 avril 1926 et ministre de la Santé dans le même cabinet du 29 décembre 1921 au 5 septembre 1925. Nommé sénateur de la division de Lauzon le 5 septembre 1925.

Publia Mille et un jours en prison. Président de l'Association médicale canadienne. Nommé grand officier de l'Ordre de la Couronne de Belgique en 1920 et commandeur de l'Ordre de Saint-Grégoire-le-Grand en 1927. Colonel honoraire du régiment de Beauce.

Décédé en fonction à Pittsburg, en Ontario, le 22 avril 1935, à l'âge de 65 ans et 6 mois. Inhumé dans le cimetière de Saint-Joseph-de-Beauce, le 26 avril 1935.

[Avait épousé à New Bedford, dans le Massachusetts, le 4 juin 1895, Flore Gérin Lajoie; puis, à Anvers, en Belgique, le 15 juillet 1914, Adolphine Cogers; et puis, à Bruxelles, en Belgique, en 1922, Henriette Van Leothem.]

Date de mise à jour de la biographie : Octobre 2008

Archives