Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Députés > Joseph-Hyacinthe Bellerose

Recherche avancée dans les fiches biographiques des députés

Pour savoir qui est votre député, saisissez votre code postal ou le nom de votre circonscription (comté). Pour accéder à la fiche biographique d’un député, saisissez le nom du député ou le nom de sa circonscription.

Veuillez saisir un mot clé avant d'effectuer la recherche.
Trouver un député selon les critères suivants : OU
 

Trouver un député selon les critères suivants :

OU

Ces critères ne peuvent être combinés avec le critère « Mots clés » de la recherche avancée.

Chercher par :

Veuillez saisir un mot clé ou sélectionner une session pour obtenir des résultats.

Joseph-Hyacinthe Bellerose

(1820-1899)

 

Biographie

Né à Trois-Rivières et baptisé sous le prénom de Joseph, dans la paroisse de L'Immaculée-Conception, le 12 juillet 1820, fils de Michel-Hyacinthe Bellerose, horloger et marchand, et de Geneviève-Sophie Lemaître dit Lottinville.

Fit ses études primaires à Trois-Rivières, puis fréquenta le Séminaire de Nicolet de 1833 à 1836 ou 1837, et le Séminaire de Saint-Hyacinthe jusqu'en 1842. Commença l'apprentissage du droit à Montréal, mais interrompit son stage en 1847.

À la suite de son mariage, s'installa à Saint-Vincent-de-Paul (Laval), où il se lança dans le commerce et l'agriculture. Engagé dans la milice à compter de décembre 1855, atteignit le grade de lieutenant-colonel commandant du 12e bataillon de milice volontaire du Bas-Canada en octobre 1862; participa à la mise sur pied de nombreux régiments de volontaires. En 1858, déclina l'offre de devenir capitaine dans le 100th Regiment de l'armée régulière.

Défait dans Laval à une élection partielle le 27 septembre 1861. Élu député de Laval en 1863; bleu; son mandat prit fin avec l'avènement de la Confédération, le 1er juillet 1867. Fut maire de la municipalité de la paroisse de Saint-Vincent-de-Paul de 1867 à 1887. Élu sans opposition député conservateur de Laval à l'Assemblée législative et à la Chambre des communes en 1867. Réélu sans opposition au provincial en 1871 et au fédéral en 1872. Son siège de député fédéral devint vacant en raison de son accession au Sénat, le 16 octobre 1873, comme représentant de la division de Lanaudière. Ne s'est pas représenté aux élections provinciales en 1875.

Juge de paix. Vice-président de la Sovereign Fire Insurance Company; président de la compagnie de navigation Union. Souscripteur du journal ultramontain montréalais L'Étendard. Bienfaiteur notamment des Soeurs de la Providence et du Collège Laval, de Saint-Vincent-de-Paul.

Décédé en fonction à Saint-Vincent-de-Paul (Laval), le 13 août 1899, à l'âge de 79 ans et un mois. Inhumé dans le caveau de l'église paroissiale, le 16 août 1899.

Avait épousé dans la paroisse Notre-Dame de Montréal, le 4 octobre 1847, Henriette Armand, fille de François Armand dit Flamme, lieutenant-colonel dans la milice et actionnaire de la Banque du peuple, et de Marie-Louise Vincent, et veuve du commerçant Michel Brunet, de Saint-Vincent-de-Paul.

Beau-frère de Joseph-Flavien Armand.

Date de mise à jour de la biographie : Mars 2009

Archives