Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Députés > Cléophe Cimon

Recherche avancée dans la section Députés

Trouver un député

Cléophe Cimon

(1822-1888)

 

Biographie

Né à Saint-Étienne-de-la-Malbaie (La Malbaie) et baptisé dans la paroisse Saint-Étienne, le 31 janvier 1822, fils d'Hubert Cimon, navigateur et marchand, et d'Angèle Simard. Son patronyme s'orthographia parfois Simon.

Étudia au Petit Séminaire de Québec. Obtint une commission de notaire le 18 août 1843.

Exerça sa profession à La Malbaie et, de 1868 à 1872, à Québec où il fut l'homme de confiance de la fabrique de la paroisse Notre-Dame, puis de nouveau à La Malbaie. Propriétaire foncier. Inspecteur d'écoles dans le comté de Charlevoix, de 1852 à 1859; proposa en 1868 la création d'une ferme modèle par comté.

Élu député de Charlevoix en 1858; bleu. Défait en 1861.

Décédé à Saint-Étienne-de-la-Malbaie (La Malbaie), le 29 mars 1888, à l'âge de 66 ans et 1 mois. Inhumé dans le cimetière paroissial, le 3 avril 1888.

Avait épousé dans la paroisse Notre-Dame de Québec, le 5 octobre 1846, Marie-Caroline Langlois, fille de Jean Langlois et de Marie Labrèque.

Neveu d'André Cimon. Beau-père de Philippe Dufour.

Date de mise à jour de la biographie : Décembre 2008

Archives