Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Députés > Cyrille-Hector-Octave Côté

Recherche avancée dans la section Députés

Trouver un député

Cyrille-Hector-Octave Côté

(1809-1850)

 

Biographie

Né à Québec et baptisé sous le prénom de Cyrille-Hector, dans la paroisse Notre-Dame, le 1er septembre 1809, fils de Charles Côté, navigateur d'ascendance acadienne, et de [sa seconde femme], Rose Duhamel.

Étudia au Petit Séminaire de Québec à compter de 1818, puis au Petit Séminaire de Montréal de 1823 à 1826. Enseignant. En 1831, entreprit l'étude de la médecine au Collège McGill qu'il poursuivit à l'Université du Vermont, à Burlington, où il reçut un certificat. Refusé par le Bureau d'examinateurs en médecine du district de Montréal en janvier 1832, fut accepté par celui de Québec qui, en avril, lui donna sa licence de médecin.

Exerça sa profession à Sainte-Marguerite-de-Blairfindie (L'Acadie), puis, à partir de 1833, à Napierville.

Élu député de L'Acadie en 1834; appuya généralement l'aile radicale du Parti patriote. Conserva son siège jusqu'à la suspension de la Constitution, le 27 mars 1838. Coprésident avec Louis-Joseph Papineau d'une assemblée patriotique à Napierville, le 17 juillet 1837; l'un des Fils de la Liberté; en novembre 1837, mit sur pied une organisation révolutionnaire dans son comté. S'enfuit aux États-Unis où, avec Robert Nelson, et prit la direction des actions tentées par les réfugiés patriotes les plus radicaux pour envahir le Bas-Canada. Après la défaite d'Odelltown en novembre 1838, se rendit aux États-Unis.

Pratiqua la médecine à Swanton, au Vermont, où il fit paraître plusieurs articles dans le North American, et, à compter de 1840, à Chazy, dans l'État de New York; se convertit au protestantisme. De retour au Bas-Canada en 1844, fut ministre baptiste à Saint-Pie, puis, en 1849, à Sainte-Marie-de-Monnoir (Marieville); missionnaire de l'American Baptist Home Mission Society. Auteur de traductions et de brochures religieuses.

Décédé à Hinesburg, au Vermont, le 4 octobre 1850, à l'âge de 41 ans et 1 mois.

Avait épousé dans l'église paroissiale de Saint-Valentin, le 25 juin 1833, Margaret Yelloby Jobson, fille de Thomas Jobson, cultivateur, et d'Eleonor Willis.

Date de mise à jour de la biographie : Janvier 2009