Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Députés > Moïse Fortier

Recherche avancée dans la section Députés

Trouver un député

Moïse Fortier

(1815-1877)

 

Biographie

Né à Saint-Léon (Saint-Léon-le-Grand), le 6 novembre 1815, puis baptisé le 7, dans la paroisse Saint-Léon, fils de Charles Fortier, cultivateur, et de Félicité Blais. Son prénom s'orthographia aussi Moyse.

S'établit comme marchand à Saint-David-d'Yamaska. Fut vice-président du chemin de fer Richelieu, Drummond et Arthabaska, et juge de paix.

Maire de la paroisse Saint-David (Saint-David-d'Yamaska) pendant 22 ans. Fut peut-être le dénommé Fortier qui se porta candidat dans la circonscription de Yamaska en 1851, mais qui se désista en faveur d'un autre candidat rouge. Élu député de Yamaska en 1861; mis sous la garde du sergent d'armes le 19 mai 1862, pour absence injustifiée, fut libéré après avoir fourni des explications. Réélu en 1863; s'opposa au projet de Confédération. Rouge. Son mandat prit fin avec l'avènement de la Confédération, le 1er juillet 1867. Élu député libéral de Yamaska à la Chambre des communes en 1867. Ne s'est pas représenté en 1872.

Décédé à Saint-David-d'Yamaska, le 17 octobre 1877, à l'âge de 61 ans et 11 mois. Inhumé dans le cimetière de la paroisse Saint-David, le 20 octobre 1877.

Avait épousé dans la paroisse Saint-Michel, à Yamaska, le 14 novembre 1836, Mathilde Paradis, fille de Jean-Baptiste Paradis et de Josephte Damphousse.

Date de mise à jour de la biographie : Mars 2009

Archives