Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Députés > Claude Jodoin

Recherche avancée dans la section Députés

Trouver un député

Claude Jodoin

(1913-1975)

 

Biographie

Né à Westmount, dans la paroisse Saint-Léon, le 25 mai 1913, fils d'Henri Jodoin, avocat, et de Béatrice Crépeau.

A étudié à l'École Olier, puis aux collèges classiques Sainte-Marie et Brébeuf à Montréal. Abandonna ses études en raison de la crise économique de 1929. Fut capitaine de réserve dans le 2e bataillon des Fusiliers Mont-Royal pendant la Seconde Guerre mondiale.

Employé au service de la Voirie provinciale de 1932 à 1937. Représentant et négociateur de l'Union internationale des ouvriers de vêtements pour dames en 1937.

Président de la Jeunesse libérale du district de Saint-Jacques, président de la Jeunesse libérale de Montréal en 1938 et président des Jeunesses libérales du Canada en 1939.

Représenta le Conseil des métiers et du travail de Montréal au conseil municipal de décembre 1940 à décembre 1942 et de décembre 1947 à octobre 1954. Élu député libéral dans Montréal–Saint-Jacques à l'élection partielle du 23 mars 1942. Défait sous la bannière libérale en 1944, puis comme candidat indépendant en 1948. Refusa, en 1956, le poste de sénateur que lui avait offert Louis Saint-Laurent, premier ministre du Canada.

Gérant de l'Union internationale des ouvriers de vêtements pour dames de 1947 à 1951. Membre de l'exécutif de la Confédération internationale des syndicats libres de 1949 à 1960. Vice-président du Congrès des métiers et du travail du Canada de 1949 à 1954, puis président en 1954. Membre adjoint du conseil d'administration de l'Organisation internationale du travail de 1951 à 1960. Président du Congrès du travail du Canada de 1956 à 1966. Prit sa retraite en 1967.

Reçut un doctorat honorifique en droit de l'Université du Nouveau-Brunswick en 1967. Décoré de l'Ordre du Canada et de la médaille du Centenaire en 1967. Nommé à la Galerie de la renommée du travail en 1972.

Décédé à Ottawa, le 1er mars 1975, à l'âge de 61 ans et 10 mois. Inhumé à Montréal, dans le cimetière Notre-Dame-des-Neiges, le 4 mars 1975.

Avait épousé à Montréal, dans la paroisse du Sacré-Cœur-de-Jésus, le 14 février 1948, Lilly Cooke, fille d'Alfred Cooke et d'Yvonne Lapierre.

Date de mise à jour de la biographie : Avril 2009

Archives