Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Députés > Auguste-Charles-Philippe Landry

Recherche avancée dans la section Députés

Trouver un député

Auguste-Charles-Philippe Landry

(1846-1919)

 

Biographie

Né à Québec, dans la paroisse Saint-Roch, le 15 janvier 1846, fils de Jean-Étienne Landry, médecin, et de Caroline-Eulalie Lelièvre.

Fit ses études au Collège de Lévis de 1855 à 1857, au Séminaire de Québec de 1857 à 1866 et à l'École d'agriculture de Sainte-Anne-de-la-Pocatière en 1866 et en 1867. Fut assistant de cours de chimie à l'Université Laval de 1865 à 1867.

S'établit à Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud en 1868 puis à Québec en 1883. Copropriétaire de l'Asile de Beauport, gérant de la Compagnie canadienne d'acétylène en 1901. Secrétaire particulier du lieutenant-gouverneur Auguste-Réal Angers. Gérant de la Compagnie d'exposition de Québec. Volontaire pour combattre les Féniens en 1866. Capitaine dans le 2e bataillon de la milice du comté de l'Islet en 1868. Lieutenant-colonel du 61e bataillon de Montmagny-l'Islet en 1885. Aide de camp de lord Aberdeen en 1897 et de lord Stanley de Preston. Colonel en 1903 et colonel honoraire en 1909.

Candidat conservateur défait dans Montmagny à l'élection partielle du 16 décembre 1873. Élu député conservateur dans la même circonscription en 1875; son élection fut annulée le 29 mai 1876. Élu député conservateur à la Chambre des communes dans Montmagny en 1878. Réélu en 1882. Défait en 1887. Nommé sénateur de la division de Stadacona le 23 février 1892. Maire de Limoilou du 1er mai 1899 au 4 septembre 1900. Président du Sénat du 29 octobre 1911 au 2 juin 1916.

Président de la Société d'agriculture du comté de Montmagny de 1878 à 1894 et de 1897 à 1905, directeur de 1894 à 1897 et président honoraire de 1905 à 1919. Vice-président de l'Union agricole nationale. Secrétaire de la Société de colonisation no 3 de Montmagny. Président de l'Association conservatrice de la province de Québec. Membre du Conseil de l'agriculture de la province de Québec, en devint le président en 1896. Participa à la fondation du Syndicat des cultivateurs de la province de Québec. Membre de l'Entomological Society of Canada. Récipiendaire de la médaille d'or du Conseil de l'agriculture. Président de l'Association canadienne-française de l'Ontario. Membre de la Société bibliographique de Paris et membre spécial des Fêtes du tricentenaire de la ville de Québec. Un des fondateurs du journal L'Électeur et bailleur de fonds du journal Le Matin. Créé chevalier de l'Ordre de Saint-Grégoire-le-Grand et de l'Ordre du Saint-Sépulcre. A publié notamment: Les Boissons alcooliques et leurs falsifications (1867), Traité populaire d'agriculture théorique et pratique et Où est la disgrâce? (1876).

Décédé à Québec, le 20 décembre 1919, à l'âge de 73 ans et 11 mois. Inhumé à Sainte-Foy, dans le cimetière Notre-Dame-de-Belmont, le 23 décembre 1919.

Avait épousé à Saints-Gervais-et-Protais, le 6 octobre 1868, Marie-Anne-Antoinette-Wilhelmine Couture, fille d'Étienne Couture, cultivateur, et de Véronique Létang; puis, dans la paroisse Notre-Dame de Québec, le 4 novembre 1908, Amélie Dionne, veuve d'Édouard Taschereau et fille d'Élisée Dionne, avocat, et de Marie-Louise-Clara Têtu.

Beau-frère de Louis-Alexandre Taschereau.

Source : DBC

Date de mise à jour de la biographie : Avril 2009

Archives