Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Députés > Charles Rocbrune, dit Larocque

Recherche avancée dans la section Députés

Trouver un député

Charles Rocbrune, dit Larocque

(1784-1849)

 

Biographie

Né à Sainte-Geneviève, île de Montréal, et baptisé dans la paroisse du même nom, le 13 août 1784, fils de Charles Laroquebrune (Laroque; Rocbrune) et de Geneviève McDonell. Désigné aussi sous les patronymes de Rocbrune, Laroque et Larocque.

D'abord cultivateur et journalier à Sainte-Geneviève jusqu'en 1812 au moins, s'installa par la suite à Rigaud, où il fut marchand. Passa aussi quelques années dans le Nord-Ouest. Vers 1834, ouvrit, sur les bords de la rivière Saint-Louis, dans la région de Beauharnois, le premier établissement commercial de ce qui allait devenir le village de Saint-Louis-de-Gonzague; s'occupa également d'exploitation forestière. Fit l'acquisition de propriétés dans le canton de Lancaster, comté de Glengarry, dans le Haut-Canada.

Élu député de Vaudreuil à une élection partielle le 18 février 1833. Réélu en 1834. Appuya le Parti patriote. Son mandat prit fin avec la suspension de la Constitution, le 27 mars 1838.

Décédé à St. Raphaels, comté de Glengarry, dans le Haut-Canada, au début de septembre 1849, à l'âge de 65 ans. Inhumé à cet endroit, le 10 septembre 1849.

Avait épousé dans sa paroisse natale, le 17 février 1806, Marie Lefebvre, fille de Pierre Lefebvre; forgeron; et d'Antoine-Amable Cholette dit Laviolette; puis, dans la paroisse Sainte-Madeleine, à Rigaud, le 24 avril 1833, Julie Fournier, fille de Jean-Baptiste Fournier et de Marguerite Racicot, et veuve du notaire Charles Nolin.

Un fils issu de son premier mariage épousa la fille de Jean-Baptiste-René Hertel de Rouville.

Date de mise à jour de la biographie : Juin 2009