Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Députés > Joseph-Israël Tarte

Recherche avancée dans la section Députés

Trouver un député

Joseph-Israël Tarte

(1848-1907)

 

Biographie

Né dans la paroisse Saint-Joseph-de-Lanoraie, le 11 janvier 1848, fils de Joseph Tarte, cultivateur et homme d'affaires, et de Louise Robillard.

Fit ses études au Collège de l'Assomption. Fit son stage de clerc auprès de Louis Archambeault. Admis à la pratique du notariat le 3 mai 1871.

Exerça sa profession à L'Assomption puis, à compter de 1874, à Saint-Lin durant quelques années. Collaborateur à La Gazette de Joliette en 1872 puis fondateur, propriétaire et rédacteur du journal Les Laurentides de Saint-Lin en 1874. Rédacteur adjoint du Canadien à compter de 1874, devint propriétaire du journal et de son édition hebdomadaire, Le Cultivateur, de 1875 à 1877. Fut associé à Louis-Georges Desjardins dans cette entreprise. Demeura rédacteur du journal en 1877 et fut de nouveau propriétaire du journal de 1889 à 1893. Rédacteur en chef de L'Événement de 1883 à 1893. Propriétaire de La Patrie de 1897 à 1907. Correspondant parlementaire pour le journal L'Électeur.

Organisateur du Parti conservateur dans le district de Québec en 1875. Candidat conservateur dans Québec-Centre à l'élection partielle fédérale du 27 décembre 1875, retira sa candidature avant le jour du scrutin. Élu député conservateur à l'Assemblée législative dans Bonaventure à l'élection partielle du 22 février 1877. Réélu en 1878. De nouveau organisateur du Parti conservateur dans le district de Québec lors des élections fédérales de 1878. Ne s'est pas représenté aux élections provinciales de 1881. S'associa pendant un court laps de temps au Parti national. Organisateur et trésorier du Parti conservateur provincial en 1886. Organisateur du même parti sur la scène fédérale lors des élections de 1887. Élu député indépendant dans Montmorency aux élections fédérales de 1891. Cette élection fut annulée en 1892. Élu député libéral dans L'Islet à l'élection partielle du 5 janvier 1893. Candidat libéral défait dans Beauharnois aux élections de 1896. Élu sans opposition dans la circonscription de Saint-Jean et Iberville à l'élection partielle du 3 août 1896. Réélu dans Montréal–Sainte-Marie en 1900. Nommé membre du Conseil privé le 13 juillet 1896. Ministre des Travaux publics dans le cabinet Laurier du 13 juillet 1896 au 21 octobre 1902, date de sa démission du cabinet. De nouveau organisateur du Parti conservateur aux élections partielles d'Hochelaga et de Saint-Jacques en 1904. Ne s'est pas représenté en 1904.

Auteur de plusieurs essais politiques et de brochures dont: Le Clergé, ses droits, nos devoirs (1880); La Prétendue Conférence de 1887. Les périls de la souveraineté des provinces. L'autonomie canadienne est notre sauvegarde (1889); Procès Mercier. Les causes qui l'ont provoqué; quelques faits pour l'histoire (1892); Les États-Unis au XXe siècle (1904). Membre du Comité permanent de l'Exposition provinciale agricole et industrielle de 1887. Membre du Conseil de l'agriculture en 1897. Vice-président de l'Imperial Federation League in Canada. Gouverneur à vie de l'Hôpital Notre-Dame de Montréal. Membre du Montreal City Club.

Décédé à Montréal, le 18 décembre 1907, à l'âge de 59 ans et 11 mois. Inhumé à Montréal, dans le cimetière Notre-Dame-des-Neiges, le 21 décembre 1907.

Avait épousé à L'Assomption, le 23 novembre 1868, Georgiana Sylvestre, fille d'Isaïe Sylvestre et d'Émélie Chaput; [puis épousa, en 1905, Emma Laurencelle, fille de Guillaume Laurencelle, architecte, et d'Angèle Labbé, et veuve de Narcisse Turcot, médecin].

Neveu de Joseph Robillard. Oncle de Joseph-Édouard Perrault.

Source : DBC.

Date de mise à jour de la biographie : Juillet 2009

Archives