Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Députés > Edward Gibbon Wakefield

Recherche avancée dans la section Députés

Trouver un député

Edward Gibbon Wakefield

(1796-1862)

 

Biographie

Né à Londres, le 20 mars 1796, fils d'Edward Wakefield, statisticien et auteur, et de Susanna Crash.

Étudia d'abord en Angleterre, à Tottenham et, de 1807 à 1809, à la Westminster School, puis en Écosse, à l'Edinburgh High School, d'où il fut expulsé en 1810.

Membre de la légation britannique à Turin, de 1814 à 1820, et à Paris, de 1820 à 1825. Fut emprisonné de 1827 à 1830, à la suite de l'enlèvement, probablement à Paris, d'Ellen Turner, fille d'un fabricant de soie du Cheshire, en Angleterre. Fit paraître à Londres, en 1829, A letter from Sydney, the principal town of Australia, dans laquelle il exposait une théorie personnelle, conçue en prison, sur le développement des colonies et, en 1833, England and America; a comparison of the social and political state of both nations. Fut l'inspirateur de la South Australian Association de 1834 à 1836, puis de la New Zealand Association, créée en 1837.

Accompagna au Canada, en mai 1838, le nouveau gouverneur, John George Lambton, aussi membre de cette association néo-zélandaise. Prit une grande part à la rédaction du rapport sur les terres publiques et l'émigration qui constitua l'appendice B du rapport de lord Durham, paru à Londres en 1839. Retourna en Angleterre le 20 octobre 1838. Dirigea de 1839 à 1846 la New Zealand Colonization Company, à Londres. Revint au Canada en 1841 et de nouveau en janvier 1842. En qualité d'agent de la North American Colonial Association of Ireland et à titre personnel, s'occupa de colonisation et spécula sur les terres.

Élu député de Beauharnois à une élection partielle le 9 novembre 1842; se rangea d'abord du côté du Groupe canadien-français, puis, après novembre 1843, appuya les tories. Ne s'est pas représenté en 1844, année où il quitta définitivement la colonie. Publia à Londres, en 1844, A view of Sir Charles Metcalfe's government of Canada [...] et, en 1849, A view of the art of colonization, with present reference to the British empire [...]. Se retira en Nouvelle-Zélande en 1853.

Décédé à Wellington, en Nouvelle-Zélande, le 16 mai 1862, à l'âge de 66 ans et 1 mois.

Avait épousé en Angleterre, en 1816, Eliza Susan Pattle, fille mineure d'un marchand de Canton, en Chine.

Source : DBC.

Date de mise à jour de la biographie : Juillet 2009

Archives