Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Liens Ignorer la navigationFoire aux questions

 

Pourquoi le parlement nécessite-t-il un nouveau pavillon?

Le contexte mondial en matière de sécurité a changé depuis quelques années et les infrastructures de sécurité à l'Assemblée nationale ne répondent plus à la réalité d’aujourd’hui. Les systèmes de sécurité sont désuets et les dispositifs de contrôle des personnes doivent être adaptés aux technologies actuelles. Le projet vise donc au premier chef à améliorer la sécurité des citoyens, des députés et de tous les autres occupants.

Chaque année, plus de 124 000 visiteurs franchissent les portes de l'hôtel du Parlement alors que ses infrastructures n'ont pas été conçues pour un tel achalandage. De plus, les aires d'accueil ne sont pas adaptées aux personnes à mobilité réduite et l’espace manque pour accueillir de façon sécuritaire les nombreux groupes scolaires.

En outre il s’agit du premier agrandissement de l’hôtel du Parlement en 100 ans, après l’ajout du restaurant Le parlementaire en 1917.

 
En quoi consiste le projet?

Le projet consiste en la construction d’un pavillon d’accueil souterrain d’une superficie d’environ 3800 m², jumelée à un agrandissement de 1500 m² sous la cour intérieure. Il permet la réalisation d’importants travaux de mise aux normes et fait du parlement un lieu plus sécuritaire et accueillant.

Par ce projet, l’Assemblée nationale se dote :

  • d’infrastructures de sécurité qui répondent à la réalité d’aujourd’hui
  • d’aires d’accueil mieux adaptées au nombre grandissant de visiteurs
  • d’installations plus accessibles aux personnes à mobilité réduite
  • d’un centre de visiteurs incluant un parcours thématique sur l’histoire et la démocratie québécoise
  • d’une salle multifonctionnelle pour l’accueil de groupes
  • d’une agora permettant la tenue de projections, d’expositions thématiques et de conférences
  • de deux salles de commission parlementaire fonctionnelles et accessibles

Pour en savoir plus, consultez la section Concept.

 
En quoi la sécurité au parlement est-elle améliorée?

Les contrôles de sécurité seront dorénavant effectués dans un pavillon d'accueil détaché de l'hôtel du Parlement. Quant aux mesures de sécurité actuelles, elles sont bonifiées par l’ajout de technologies plus adaptées à la réalité d’aujourd’hui.

Voici quelques-unes des mesures de sécurité mises en place :

  • l’implantation d’un nouveau système intégré de sécurité
  • la mise en place d’un contrôle des accès plus efficace et sécuritaire
  • l’aménagement d’un poste de commandement unifié et centralisé
  • l’aménagement d’un débarcadère pour les livraisons de marchandises dans un édifice de la colline Parlementaire
  • l’ajout de guérites et de barrières de sécurité dans le déambulatoire nord

 
Quel est l’impact visuel des travaux sur le site?

Durant les travaux, une palissade de chantier est installée devant le parlement. Des grues et autres équipements de chantier sont également visibles et pourraient obstruer la vue sur le parlement.

 
Quelle est la durée des travaux?

Les travaux commencent au printemps 2016 jusqu’à l’ouverture du nouveau pavillon au printemps 2019. Pour suivre le déroulement des travaux, consultez la section Chantier.

 
Quelles sont les principales perturbations causées par le chantier?

Des perturbations sont à prévoir durant le chantier, mais nous mettons tous les efforts nécessaires afin de les minimiser. Le parlement de même que les rues et les trottoirs avoisinants demeurent accessibles. Une présence accrue de camions sur l’avenue Honoré-Mercier est toutefois possible.

De plus, des travaux plus bruyants, tel du dynamitage, seront effectués à l’occasion. Le public et les médias seront informés des principales perturbations en cours par la diffusion de communiqués de presse.

 
Est-ce que le parlement est accessible au public pendant les travaux?

Tous les services à la population, tels les visites guidées et l’accès aux travaux parlementaires, sont maintenus durant les travaux, à l’exception des visites extérieures. L’entrée du public se fait à la porte 3, coin Grande Allée et avenue Honoré-Mercier, selon les heures d’ouverture habituelles.

 
Qui a autorisé la réalisation du projet?

Le Bureau de l’Assemblée nationale, en quelque sorte son conseil d’administration, a autorisé à l’unanimité,
le 12 novembre 2015, le projet d’amélioration des infrastructures de l’Assemblée nationale.

 
Quels sont les coûts associés au projet?

La réalisation de ce projet nécessite un investissement de 60,5 millions de dollars. L’Assemblée nationale assume la totalité des coûts à même son compte de revenus autonomes et des budgets qui lui sont alloués annuellement. Aucun budget supplémentaire ne sera demandé pour ces travaux.

 
Quel est le mode de réalisation du projet?

L’Assemblée nationale a mis en place une structure de gestion de projet pour en assurer son succès. Les travaux sont coordonnés par un chef de projet qui s'adjoint les services de firmes de professionnels externes pour la conception et la réalisation du projet, dont celui d’un entrepreneur-gérant. Ces firmes externes sont épaulées par une équipe de professionnels à l’interne (architectes, ingénieurs, techniciens, etc.).

Pour la réalisation du projet d’amélioration des infrastructures, le mode de gérance de construction a été privilégié. Le projet a été découpé en 40 lots de construction distincts; chacun étant attribué à la suite d’un appel d’offres public. L’entrepreneur-gérant agit à titre de maître d’œuvre pour la réalisation des travaux. La construction de l’Amphithéâtre de Québec a également été réalisée selon le mode de gérance de construction.

 
Qui forme l’équipe de conception et de réalisation du projet?

Les firmes externes ont été sélectionnées selon le processus d’appel d’offres public. Ces firmes sont les suivantes :

  • Pomerleau, entrepreneur-gérant
  • Le consortium GLCRM et Provencher Roy, architectes
  • CIMA+ SENC, ingénieur mécanique/électrique
  • WSP Canada inc., ingénieur civil/structures
  • CSP Consultants en sécurité inc., sécurité technique

 
Est-ce un projet vert?

Le nouveau pavillon est une construction écoresponsable visant une certification LEED (Leadership in Energy and Environmental Design). Cette certification est une reconnaissance internationale en développement durable. De plus, chaque firme externe choisie pour la conception possède une ressource professionnelle accréditée LEED. 

Pour en savoir plus sur la certification LEED.

 
Existe-t-il des projets comparables ailleurs dans le monde?

Plusieurs parlements d’ici et d’ailleurs ont entrepris de vastes travaux de construction et de rénovation en vue d’accroître la sécurité de leurs installations et de se doter de nouvelles aires d’accueil. En voici quelques exemples :

 
À qui puis-je m’adresser si j’ai d’autres questions sur le projet?

Pour toute question relative au projet, communiquez avec nous à pavillon@assnat.qc.ca.