Maurice Martel se confie à Mémoires de députés

Québec, le 21 mai 2013 – L’ex-ministre et député unioniste de Richelieu de 1966 à 1970, puis péquiste de 1976 à 1985, M. Maurice Martel, sera l’invité de l’émission Mémoires de députés, les dimanches 26 mai, 2 et 9 juin 2013, à 19  heures.

Président de la Jeunesse universitaire de l'Union nationale en 1962, ce jeune pharmacien de 28 ans remporte sa première élection, en 1966. Deux ans plus tard, il est mandaté en Europe, avec le docteur Victor Goldbloom, pour étudier les services de santé dans l’optique d’instaurer un régime d’assurance maladie. Aux élections de 1970, son ami M. Robert Bourassa lui propose d’être candidat pour son parti : s’il est élu, un ministère l’attend. Maurice Martel décide de rester avec l’Union nationale. Il sera défait par le candidat libéral, M. Claude Simard, beau-frère du nouveau premier ministre.

Entre temps, il se rallie au Parti québécois, qu’il considère comme le seul parti capable de protéger les intérêts des Québécois. En 1976, il se présente sous cette bannière et l’emporte contre le ministre libéral, M. Jean Cournoyer. Maurice Martel refuse la présidence de l’Assemblée nationale que lui offre le premier ministre René Lévesque, car il craint que ce poste limite son champ d’action en tant que député. Il est nommé ministre du Revenu dans le cabinet Lévesque, en 1984. Il y crée notamment un nouveau formulaire simplifié de déclaration de revenus.

Dans Richelieu, on lui doit la revitalisation et la relance économique de cette région, entre autres, par l’implantation d’une aciérie à Contrecoeur, la mise en place du cégep de Sorel et l’amélioration des services de santé au moyen des soins à domicile. Défait aux élections de 1985, Maurice Martel quitte définitivement la politique. Il retourne à sa profession de pharmacien et s’implique dans différents organismes de sa région. Il poursuit sa lutte contre le tabagisme et convainc son ami et premier ministre, M. Bernard Landry, d’interdire la vente de cigarettes dans les pharmacies et de fumer dans les lieux publics.

La série Mémoires de députés donne la parole à un ancien parlementaire québécois qui commente avec sensibilité et humour des épisodes mémorables de sa carrière. Cette série est entièrement réalisée par une équipe de l’Assemblée nationale, en collaboration avec le journaliste Gilles Morin, correspondant parlementaire à Québec durant plus de 30  ans, et avec l’Amicale des anciens parlementaires du Québec.

Les émissions, d’une durée de 30 minutes, sont accessibles dans le site de l’Assemblée nationale à l’adresse assnat.qc.ca/memoires dès le lundi suivant leur première diffusion. Elles sont également diffusées en reprise sur les ondes du Canal de l’Assemblée les lundis, à 20 heures, de même qu’à d’autres moments au cours de la semaine. Pour connaître la position du Canal de l’Assemblée dans sa région, on peut communiquer avec son fournisseur de services de télédistribution.

Renseignements :
Stéphanie Giroux, chargée de projet
Service de la télédiffusion des débats
Assemblée nationale du Québec
Téléphone : 418 643-2890, poste 70383

 
© Assemblée nationale du Québec
Date de la dernière mise à jour : 2015-07-27